Modifié le 11 novembre 2013 à 17:10

Encore un dauphin mort dans le parc thurgovien de Connyland

Après 40 ans d’activité, le delphinarium suisse de Connyland a dû fermer.
Après 40 ans d’activité, le delphinarium suisse de Connyland a dû fermer. [Alessandro Della Bella - ]
Un troisième dauphin du parc Connyland de Lipperswil (TG) est mort le 3 novembre, a annoncé lundi le directeur du parc Erich Brandenberger.

Un nouveau dauphin est mort le 3 novembre au parc d'attractions Connyland de Lipperswil (TG). Nommé Angel, le cétacé a succombé à une maladie du pancréas pendant les préparatifs de son transfert en Jamaïque, a indiqué le directeur du parc Erich Brandenberger lundi devant les médias.

L'animal de huit ans n'a probablement pas supporté le stress du déménagement.

Rythme de vie modifié

En vue de leur transport, les trois derniers dauphins du parc thurgovien ont dû s'habituer à être emballés dans des nattes serrées. Leur rythme de vie a également été modifié.

Les deux autres dauphins du delphinarium de Connyland, sont eux bien arrivés à leur nouveau domicile dans les Caraïbes. Chicky, une femelle de 27 ans, et Secret, un mâle de deux ans, nageront désormais dans les eaux de la lagune "Dolphin Cove".

ats/aduc

Publié le 11 novembre 2013 à 17:08 - Modifié le 11 novembre 2013 à 17:10

La chronique du parc Connyland

Le delphinarium de Connyland avait défrayé la chronique il y a deux ans en raison de la mort de deux dauphins en l'espace d'une semaine, et même de huit en trois ans. L'événement avait attiré l'attention des milieux de protection des animaux.

Une enquête pénale avait été ouverte. Le procureur avait conclu que les animaux étaient morts de dommages cérébraux causés par des doses d'antibiotiques trop élevées. Un vétérinaire avait écopé d'une amende de 4000 francs.

La décision du Parlement à la mi-2012 d'interdire l'importation de dauphins est à l'origine de la cessation des activités du parc thurgovien, après 40 ans d’activité. Mettre sur pied un élevage avec les trois mammifères restants s'avérait impossible.