Modifié

Les frappes de la coalition ont fait 553 morts en un mois en Syrie

Des tirs de la coalition sur la ville syrienne de Kobané, le 22 octobre. [P Photo/Lefteris Pitarakis - Keystone]
Des tirs de la coalition sur la ville syrienne de Kobané, le 22 octobre. [P Photo/Lefteris Pitarakis - Keystone]
Selon le bilan dressé par une ONG, les frappes aériennes de la coalition sous conduite américaine ont fait plus de 550 morts en Syrie depuis le 23 septembre.

Les frappes aériennes de la coalition menée par les Etats-Unis ont fait 553 morts en Syrie depuis leur lancement voici un mois, a déclaré jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Parmi les victimes figurent 32 civils, dont 5 femmes et 6 enfants.

La majorité des victimes - 464 - sont des djihadistes du groupe Etat islamique (EI), précise cette organisation basée à Londres, proche de l'opposition syrienne, qui dit suivre la situation sur place via un réseau d'informateurs. Les 57 autres victimes sont des membres du Front al-Nosra, organisation insurgée affiliée à Al-Qaïda.

Majorité de non-Syriens

La "grande majorité" des combattants de l'EI et du Front al-Nosra tués par les frappes "ne sont pas des Syriens", selon l'OSDH.

Les Etats-Unis mènent des frappes aériennes contre l'EI depuis juillet en Irak et depuis le 23 septembre en Syrie avec l'aide de pays arabes alliés. La Grande-Bretagne et la France ont également pris pour cible des objectifs de l'EI en Irak.

ats/kkub

Publié Modifié

200 combattants kurdes irakiens rejoindront Kobané

200 combattants kurdes irakiens devraient aller aider les forces kurdes syriennes en lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) à Kobané, a indiqué jeudi à Riga le président turc Recep Tayyip Erdogan. Ils traversont le territoire turc pour rejoindre la Syrie.

Cette aide irakienne reste relativement symbolique. On estime à environ deux mille le nombre de combattants kurdes qui font face à Kobané aux forces djihadistes beaucoup plus importantes.