Modifié

Les djihadistes de l'EI assiègent de nouveau le Mont Sinjar en Irak

Yazidis du Kurdistan irakiens dans une zone en construction pour les déplacés à Dahuk, à 430 kilomètres au nord-est de Bagdad. [Khalid Mohammed - Keystone]
Yazidis du Kurdistan irakiens dans une zone en construction pour les déplacés à Dahuk, à 430 kilomètres au nord-est de Bagdad. [Khalid Mohammed - Keystone]
Quelque deux mille familles, en majorité yazidies, sont à nouveau encerclées par les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) sur le Mont Sinjar en Irak, ont affirmé mercredi des responsables locaux.

L'organisation Etat islamique (EI) fait à nouveau le siège du Mont Sinjar, dans le nord de l'Irak, où s'étaient réfugiés en août des milliers de Yazidis pour fuir les djihadistes, ont indiqué mercredi des responsables locaux.

Les djihadistes "tentent de grimper la montagne à pied pour affronter les volontaires yazidis", a indiqué un responsable des forces qui défendent la région. "Il y a presque 2000 familles qui sont en très mauvaise posture", a-t-il ajouté, précisant que les forces locales n'avaient "que des armes légères" pour se défendre.

Le premier siège avait déclenché les frappes

Lors du premier siège, les civils réfugiés sur le Mont Sinjar, en large majorité des Yazidis, avaient été évacués par la Syrie voisine mais cette route est désormais coupée.

Ce siège avait marqué une étape importante dans la lutte contre l'EI, puisqu'il avait précipité l'engagement des Etats-Unis par le biais de raids aériens à partir du 8 août.

afp/ptur

Publié Modifié

Le Parlement du Kurdistan irakien envoie des renforts à Kobané

Réuni à Erbil mercredi, le Parlement de la région autonome du Kurdistan irakien a donné son feu vert à l'envoi de combattants pour renforcer les forces kurdes syriennes qui luttent contre les djihadistes dans Kobané, où de violents combats ont repris en soirée.

Douze frappes en 24 heures

De son côté, la coalition internationale menée par les Etats-Unis a effectué 12 frappes en 24 heures pour repousser un assaut des forces de l'organisation Etat islamique près du barrage de Mossoul (nord), a indiqué le Pentagone, qui a également fait part mercredi de six raids aériens près de Kobané.