Modifié le 06 septembre 2017 à 23:47

"La Suisse peut être l'acteur qui permet de construire des Jeux différents"

L'invité-e de Romain Clivaz - Jean-Philippe Rochat
L'invité-e de Romain Clivaz - Jean-Philippe Rochat La Matinale / 10 min. / le 06 septembre 2017
Pour Jean-Philippe Rochat, président du comité des Jeux olympiques de Sion 2026, la Suisse doit participer à l'évolution des JO. Certaines épreuves pourraient être déplacées à l'étranger, comme le patinage de vitesse.

Alors que la justice brésilienne a lancé mardi une enquête pour des soupçons de corruption dans l'attribution des Jeux olympiques 2016 à Rio, Jean-Philippe Rochat, président du comité de candidature des JO de Sion 2026, plaide pour un véritable changement des Jeux olympiques.

"Les Jeux doivent changer pour des questions d'organisation, de faisabilité", indique-t-il dans La Matinale de la RTS. "La vraie question, c'est de savoir si on veut être les acteurs de ce changement, et là, je pense que nous avons une chance majeure."

Voir un extrait de l'interview de Jean-Philippe Rochat

Des Jeux différents pour 2026

Jean-Philippe Rochat explique que le contexte a largement changé depuis l'attribution des Jeux à Rio en 2009: "Le Brésil est un pays en proie à une corruption totale", rappelant les déboires des présidents passés et actuel du pays.

Il souligne aussi les changements survenus à la tête du Comité international olympique (CIO), avec l'arrivée d'un nouveau président, Thomas Bach, qui a mis en place un agenda 2020 qui doit offrir un visage renouvelé aux Jeux. "2026 sera la première occasion de construire des Jeux différents, et je pense que la Suisse peut être l'acteur d'excellence qui permette de construire des Jeux différents."

ebz

Publié le 06 septembre 2017 à 08:59 - Modifié le 06 septembre 2017 à 23:47

Les épreuves de patinage de vitesse en Hollande?

"Une de nos grandes chances, c'est de pouvoir pour pratiquement toutes les disciplines nous appuyer sur des infrastructures existantes", au contraire des précédents projets en Valais, souligne Jean-Philippe Rochat. Il explique notamment que l'anneau de patinage de vitesse prévu à Aigle (VD), sera soit en plein air, soit dans une halle existante et transformée pour l'occasion. Le président du comité Sion 2026 a aussi évoqué la possibilité de déplacer ces épreuves en Allemagne ou en Hollande, une possibilité validée par le CIO.



Jean-Philippe Rochat rappelle que le budget de Sion 2026 ne comprend qu'une somme d'à peu près 100 millions de francs d'infrastructures à construire, essentiellement des infrastructures sportives ou des routes.