Modifié le 13 mai 2016 à 18:42

Un pic de requérants âgés de 18 ans qui n'est pas dû au hasard

La Suisse confisque déjà les biens des personnes qui lui demandent asile.
Des requérants dans un centre du canton d'Obwald. [Alexandra Wey - Keystone]
Les requérants d'asile âgés de 18 ans sont surreprésentés dans les statistiques du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM), rapporte le Blick jeudi. Derrière ce pic se cache une pratique des autorités.

Quand un jeune requérant d'asile arrive en Suisse sans passeport, les autorités l'enregistrent comme majeur, explique le Blick. Cette pratique concernerait des centaines de demandeurs d'asile.

Le SEM procède-t-il ainsi afin d'expulser plus facilement ces requérants? Pius Betschart, vice-directeur au SEM, rejette ces accusations dans les colonnes du quotidien. Selon lui, ces chiffres s'expliquent notamment par les nombreux demandeurs d'asile qui usurpent l'identité de mineurs.

Pas de mise en doute

Il arrive également que des requérants mineurs se présentent comme majeurs, pensant qu'ils auront ainsi le droit de travailler, ajoute le SEM. Dans ces cas, en accord avec la loi, les autorités n'ont pas à mettre en doute l'âge des requérants.

La Suisse fait-elle son devoir en matière de protection des enfants migrants, s'interroge de son côté l'Unicef. Les autorités sont toujours prêtes à examiner la question de l'âge lorsque des preuves concrètes sont amenées, répond le SEM.

>> Ecouter aussi: La radiographie osseuse pour déterminer l'âge des migrants très peu fiable

Le nombre de requérants mineurs non accompagnés a explosé.
Salvatore Di Nolfi - Keystone
Forum - Publié le 13 mai 2016

tmun

Publié le 12 mai 2016 à 16:46 - Modifié le 13 mai 2016 à 18:42