Le banner du suivi du 16 septembre. [Keystone]
Publié Modifié

Selon sa propre définition, la Suisse est désormais un Etat à risque élevé d'infection

- La Suisse a enregistré 514 nouveaux cas de Covid-19, a annoncé mercredi l'OFSP. Un total de 17'861 tests ayant été effectués, le ratio de positifs se monte à 2,88%, contre 2,91% mardi. Sept personnes sont décédées, portant le total du nombre de décès à 1755. Selon les calculs de la RTS, la Suisse a désormais franchi la barre des 60 cas pour 100'000 habitants en 14 jours qu'elle utilise pour définir les territoires à risque élevé d'infection.

- La Task Force Covid de la Confédération estime que la "stratégie d'infection généralisée", qui consiste à laisser circuler le coronavirus en espérant une immunité, serait désastreuse. Les effets seraient néfastes non seulement sur le plan sanitaire, mais aussi économique et social.

- Le canton de Vaud durcit son dispositif face au Covid-19. Il rend obligatoire le masque dans tous les lieux publics fermés, y compris les restaurants, ferme les boîtes de nuit et interdit les manifestations privées de plus de 100 personnes. Les avis sont partagés dans le canton face à ces mesures, qui entreront en vigueur jeudi à 15h00.

- Genève, de son côté, tire un bilan positif de ses propres mesures de prises le 31 juillet dernier. Le conseiller d'Etat genevois en charge de la santé Mauro Poggia note "un enrayement de la propension à l'augmentation des cas" depuis la fermeture des lieux de loisirs de nuit.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

22h00

Six semaines avec des patients gravement touchés par le virus

Pendant 6 semaines, 36.9° a suivi au CHUV des malades gravement atteints par le Covid. La RTS a pu filmer le réveil des patients intubés, leur difficile rééducation et la crainte de garder des séquelles.

Des images choc qui rappellent pourquoi cette pandémie reste un enjeu majeur de santé publique.

>> Revoir l'émission de 36.9°:

Coronavirus : Je me suis réveillée avec un tube dans la gorge [RTS]
Coronavirus : Je me suis réveillée avec un tube dans la gorge / 36,9° / 59 min. / le 16 septembre 2020

20h30

Les cas vaudois font les gros titres en Suisse alémanique

"Le canton de Vaud est un danger pour la Suisse". C'est le titre de l'édito du Tages Anzeiger mercredi matin, alors que Vaud est devenu l'épicentre de l'épidémie en suisse. Une situation qui lui vaut aussi la une du Blick, qui titre "Corona Alarm".

Le gouvernement vaudois a annoncé mardi la fermeture des discothèques et l'extension du port du masque, mais la presse alémanique se demande si ce n'était pas trop tard.

>> Voir le sujet du 19h30:

La flambée de cas de coronavirus dans le canton de Vaud fait les gros titres en Suisse alémanique [RTS]
La flambée de cas de coronavirus dans le canton de Vaud fait les gros titres en Suisse alémanique / 19h30 / 2 min. / le 16 septembre 2020

20h00

Comment dépister plus et mieux?

Les autorités sanitaires doivent déceler les cas de Covid-19 parmi les autres virus le plus vite possible. La rapidité est en effet un facteur-clé pour remonter les chaînes de transmission et éviter de devoir mettre en quarantaine un nombre trop élevé de personnes.

Mais la réalité du terrain montre que les filières de dépistage ne sont pas toujours efficientes. Il faut parfois patienter plusieurs heures, voire plusieurs jours, avant de se faire tester ou d'obtenir un résultat. Alors comment améliorer la situation?

Claude-François Robert, médecin cantonal neuchâtelois, Julien Ombelli, directeur médical des établissements hospitaliers du Nord vaudois, et Valérie D’Acremont, médecin et infectiologue, directrice de l'institut Unisanté, ont débattu de cette question dans Forum.

>> Voir le grand débat dans Forum:

Le grand débat - Comment dépister plus et mieux? [RTS]
Le grand débat - Comment dépister plus et mieux? / Forum (vidéo) / 23 min. / le 16 septembre 2020

19h00

La Belgique place le canton de Vaud en zone rouge dès vendredi

Après Fribourg, les autorités belges ont placé le canton de Vaud en zone rouge à partir de vendredi 16h00. Toute personne revenant de cette région devra se soumettre à un test de dépistage et se mettre en quarantaine, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

Onze cantons sont classés en orange: Valais, Jura, Genève, Berne, Neuchâtel, Argovie, Soleure, Bâle-Ville, Zurich, Schwytz et Zoug. Les voyageurs y sont appelés à une vigilance accrue. A leur retour, il leur est conseillé d'observer une quarantaine ou d'effectuer un test au coronavirus.

17h20

Trois classes d'un collège biennois en quarantaine

Cinq élèves du collège des Platanes à Bienne ont été testés positifs au Covid-19. L'Office du médecin cantonal a donc décidé de placer en quarantaine les trois classes concernées, soit 53 personnes en tout. La quarantaine devrait durer jusqu'au 24 ou 25 septembre.

Deux classes de 11e comptent chacune deux élèves testés positifs et une élève est aussi infectée dans une autre classe de 11e, a indiqué mercredi le canton de Berne. Un membre du corps enseignant du collège a aussi été testé positif, mais comme il portait un masque pendant les cours, les élèves n'iront pas en quarantaine.

La Ville de Bienne a enregistré mercredi à 08h00 15 nouveaux cas positifs au Covid-19 en 24h00.

17h00

Deux masques respiratoires pas suffisamment protecteurs rappelés

Deux modèles de masques respiratoires ont été rappelés à cause d'un effet protecteur insuffisant. Un risque pour la santé existe, avertissent mercredi leurs fabricants dans deux communiqués.

D'une part, SwissCommerce SA, en collaboration avec le Bureau de prévention des accidents (BPA), rappelle le masque respiratoire "TOP-KN98-KEN01", de la classe de protection FFP2. Des masques de ce type ont été proposés sur le site web www.reitsport.ch.

D'autre part, Aristos International Sàrl, d'entente avec la Suva, rappelle le masque respiratoire "KN95" du fabricant Huihong pour les mêmes raisons. Dans les deux cas, "les utilisatrices et utilisateurs courent le risque d'être insuffisamment protégés contre des dommages irréversibles pour la santé", est-il précisé dans les communiqués.

Les clients concernés sont priés de cesser d'utiliser ce matériel et de prendre contact avec les deux entreprises afin de pouvoir échanger leur stock contre un produit de remplacement conforme.

16h00

Mis en quarantaine, deux ministres soleurois sont négatifs au Covid

Les deux ministres soleurois placés en quarantaine après une rencontre avec des représentants de communes sont négatifs au Covid-19. Une des personnes présentes lors de cette réunion du 8 septembre avait été testée positive.

Lundi, la Chancellerie d'Etat soleuroise avait annoncé que Ramon Ankli et Roland Heim se trouvaient en quarantaine. Mercredi, elle a indiqué que les résultats des tests de coronavirus des deux conseillers d'Etat étaient négatifs.

Les deux ministres vont toutefois poursuivre leur période de quarantaine jusqu'à vendredi, comme le veulent les directives de la Confédération en pareil cas.

14h30

Selon sa propre définition, la Suisse est désormais un "territoire à risque élevé d'infection"

Le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 a désormais franchi, en Suisse, la barre symbolique des 60 cas pour 100'000 habitants sur 14 jours, a calculé la RTS. Il s'agit du chiffre que les autorités utilisent pour classer un pays dans la liste des "Etats ou territoires à risque élevé d'infection", qui rend nécessaire une quarantaine lors de l'arrivée en Suisse.

Selon les derniers chiffres de l'OFSP, 5247 cas de Covid-19 ont en effet été enregistrés entre le 2 et le 15 septembre 2020. La population du pays s'élevant à 8'606'033 habitants à fin 2019, le taux de contamination se monte désormais à 60,97 cas pour 100'000 habitants en 14 jours.

14h00

Le port du masque pourrait perturber l'apprentissage chez les jeunes enfants

Masques, distance physique, attention redoublée pour le lavage des mains: ces gestes barrière pourraient avoir des conséquences sur les enfants, en particulier dans leur relation avec les adultes. Les bébés, par exemple, ont besoin de lire les expressions sur les visages. Les plus grands apprennent à parler en imitant. Les masques peuvent avoir un vrai impact sur leur développement.

"Notre visage est sans arrêt en train de donner aux adultes et aux enfants toute sorte d'informations sur la manière dont on est en train d'évaluer une situation", a expliqué le professeur en sciences cognitives à l'Université de Neuchâtel Fabrice Clément dans le 12h45 de RTS 1. "En regardant les réactions affectives des uns et des autres, ils arrivent à évaluer peu à peu leur environnement. Là, ils perdent une partie de l'information".

Le problème est particulièrement sensible dans les crèches, où les éducatrices doivent porter un masque toute la journée. "C'est quelque chose qui nous pose vraiment question, parce qu'ils sont dans l'acquisition du langage et aussi dans l'imitation des expressions", témoigne une éducatrice.

>> Regarder le reportage du 12h45:

Rendez-vous société: les enfants et le masque. Les précisions du Professeur Fabrice Clément de l'UNINE [RTS]
Rendez-vous société: les enfants et le masque. Les précisions du Professeur Fabrice Clément de l'UNINE / 12h45 / 8 min. / le 16 septembre 2020

13h05

Les hôtels du bord du Léman crient au secours

Les hôtels de l'Arc lémanique sont à l'agonie, au sortir d'un été sans touristes étrangers et sans clientèle d’affaires. Ils demandent l’aide des autorités et réclament désormais une aide à fonds perdus. Selon eux, les RHT ne suffisent plus et le manque de liquidités se fait sentir.

Les touristes suisses n'ont pas suffi à remplir les caisses, surtout dans les grandes villes, où l'hôtellerie d’affaires est très présente toute l’année. L’exemple le plus parlant est probablement celui de Genève, qui a accusé une baisse de fréquentation de 75% au mois de juillet. Le reste du bassin lémanique est à peine mieux loti: depuis le mois de janvier, sur l'ensemble du lac, une baisse des nuitées de près de 60% est signalée.

>> Ecouter le sujet du journal de 12h30:

Le secteur de l'hôtellerie lémanique lance un appel à l'aide aux autorités du pays et des cantons. [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Les hôteliers de l'arc lémanique à l'agonie à cause de la pandémie / Le 12h30 / 53 sec. / le 16 septembre 2020

30'000 emplois menacés

Les acteurs de la branche craignent des faillites dans ce secteur, qui emploie 30'000 personnes dans la région. Certains établissements ont déjà fait les frais de la crise, comme Le Richemond à Genève: le palace a annoncé sa fermeture cet été.

L'avenir paraît aujourd'hui toujours plus qu'incertain. La branche ne prévoit pas un retour à la normale avant 2023-2024.

>> Regarder aussi l'interview de Stefano Brunetti Imfeld, président des hôteliers lausannois, dans le 12h45:

Pour Stefano Brunetti Imfeld, Président d'hôtellerie lausannoise, cette zone rouge est un immense problème pour nous [RTS]
Pour Stefano Brunetti Imfeld, Président d'hôtellerie lausannoise, cette zone rouge est un immense problème pour nous / 12h45 / 2 min. / le 16 septembre 2020

12h30

La barre des 500 nouveaux cas franchie à nouveau

Pour la troisième fois depuis que les nouvelles contaminations au SRAS-CoV-2 sont reparties à la hausse au mois de juin dernier, la barre des 500 nouveaux cas par rapport à la veille a été franchie en Suisse. L'Office fédéral de la santé publique a en effet annoncé 514 infections mercredi. 17'861 tests ayant été effectués, la proportion de résultats positifs atteint 2,9% (contre 3,8% sur la moyenne des sept derniers jours).

Au total, 48'265 personnes ont désormais contracté, en Suisse, le Covid-19 depuis le début de l'épidémie, soit un habitant sur 178. Lors des sept derniers jours, 2658 contaminations ont eu lieu, soit une moyenne de 380 par jour. Sept nouveaux décès ont été enregistrés, pour un total de 1755.

Vaud, Fribourg, Genève et Zurich toujours dans le rouge

Dix-huit nouveaux malades sont à l'hôpital (58 lors des sept derniers jours). 2034 personnes sont en isolement et 5737 de leurs contacts sont en quarantaine, ainsi que 7075 personnes de retour d'un pays à risque.

Les trois cantons les plus atteints, ces deux dernières semaines et proportionnellement à leur population, sont Vaud (197 cas pour 100'000 habitants en 14 jours), devant Fribourg (141) et Genève (118). Zurich (62) complète la liste des cantons qui sont au-dessus de la barre des 60 cas pour 100'000 habitants.

Bilan OFSP du 16.09.2020 [OFSP]Bilan OFSP du 16.09.2020 [OFSP]

11h25

Hugo Fasel: "En Suisse, on oublie toujours les pauvres, même maintenant avec le Covid"

Invité de La Matinale de la RTS mercredi, l'ancien conseiller national PCS et directeur de Caritas Suisse Hugo Fasel a fait part de son dépit de voir la pauvreté gagner du terrain ces derniers mois dans le pays en raison de la crise sanitaire.

L'association de lutte contre la pauvreté est aux premières loges pour assister aux dégâts entraînés par l'épidémie, a témoigné mercredi son directeur. "On le vit tous les jours, on le constate avec les gens qui viennent dans nos épiceries. Ils ont aussi des difficultés pour payer ce dont ils ont besoin", raconte le Singinois, qui évoque tout particulièrement la situation des gens qui ne peuvent pas bénéficier d'une assurance sociale parce que leur travail, ou leur activité secondaire, n'était pas déclarée.

>> Plus de détails dans notre article: Les pauvres? Les grands oubliés de la crise du Covid!, dénonce Hugo Fasel

"C'est typique pour la Suisse: malgré 630'000 personnes en situation de pauvreté, on les oublie, même maintenant dans le contexte du Covid", tempête l'ancien conseiller national chrétien-social. "On doit à chaque fois intervenir, dire et décrire ce que sont les réalités pour faire passer le message". A ses yeux, c'est pour cela que les queues à Genève lors des distributions de nourriture ont tant choqué le public: "Là, tout à coup, les gens ont saisi quelque chose que Caritas sait depuis longtemps", remarque-t-il.

>> Ecouter son interview:

L'invité-e de La Matinale (vidéo) - Hugo Fasel, directeur de Caritas Suisse [RTS]
L'invité-e de La Matinale (vidéo) - Hugo Fasel, directeur de Caritas Suisse / L'invité-e de La Matinale (en vidéo) / 10 min. / le 16 septembre 2020

10h55

Le festival Label Suisse maintenu à Lausanne

La 9e édition de Label Suisse est maintenue cette fin de semaine à Lausanne. Elle sera cependant adaptée aux nouvelles mesures sanitaires annoncées mardi par le Conseil d'Etat vaudois.

La soixantaine de concerts programmés entre vendredi et dimanche auront lieu comme prévu. Seulement recommandé jusque-là, le port du masque est désormais obligatoire sur tous les sites du festival, annoncent mercredi les organisateurs dans un communiqué.

Pour se conformer aux nouvelles règles sanitaires dans le canton de Vaud, Label Suisse a annulé les after-parties qui étaient prévues au D! Club après les concerts. Le canton a en effet décidé de fermer les boîtes de nuit pour lutter contre le coronavirus.

Pour le reste, l'inscription préalable pour assister à un concert est toujours obligatoire. Les participants reçoivent un QR code qu'ils présentent à chaque entrée et sortie de salle.

Dès vendredi, une centaine d'artistes se produiront dans sept lieux emblématiques de Lausanne. La programmation mêle hip-hop, jazz et musique classique, en passant par de la Neue Volksmusik, le rock ou encore l'électro.

10h00

"Stratégie d'infection généralisée" jugée désastreuse

Dans son dernier rapport publié mardi, la task force Covid de la Confédération estime que la "stratégie d'infection généralisée", qui consiste à laisser circuler le coronavirus en espérant une immunité, serait désastreuse.

C’était le pari suédois. L’espoir de limiter les coûts économiques, de laisser la population plus libre de ses mouvements et d’atteindre une immunité de groupe. Selon l’analyse de la task force, c’est tout l’inverse qui se produirait. Les effets seraient néfastes non seulement sur le plan sanitaire, mais aussi économique et social.

Il faudrait que deux tiers de la population suisse soient infectés pour espérer une immunité après un ou deux ans au moins, et sans garantie de protection définitive.

Et le prix serait très lourd à payer avec plusieurs dizaines de milliers de morts. Deux chercheurs de l’Institut Pasteur viennent d'évaluer le coût humain de cette stratégie pour la France. Il oscillerait  entre 100'000 et 450'000 morts.

>> Ecouter le sujet de La Matinale

Des visiteurs masqués à Livre sur les quais à Morges début septembre. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
La "stratégie d'infection généralisée" pour atteindre une immunité face au coronavirus jugée désastreuse / La Matinale / 1 min. / le 16 septembre 2020

>> Lire aussi: Le coronavirus en chiffres et en cartes

09h45

Credit Suisse a octroyé pour 3,3 milliards de crédits Covid

Credit Suisse a accordé des crédits Covid à plus de 16'700 entreprises à hauteur de 3,3 milliards de francs. Seulement deux tiers de ces montants ont finalement été utilisés, a précisé mercredi Carole Nachbauer, en charge de la clientèle entreprise à Genève.

"La structure des entreprises suisses est assez légère, celles-ci ont assez de liquidités. Les bilans sont sains malgré des modèles d'affaires qui se sont retrouvés sous pression", a expliqué la responsable lors d'une conférence de presse à Lausanne. En marge de ce "déferlement" de crédits Covid, les demandes de prêts traditionnels ont continué à affluer, selon Carole Nachbauer.

Fin avril, le numéro deux bancaire helvétique recensait 14'000 prêts Covid pour un volume de 2,4 milliards de francs. Lancés dans le cadre du programme fédéral de soutien à l'économie, ces prêts à 0% sont garantis par la Confédération.

08h45

Des mesures qui ont porté leurs fruits à Genève

Fermeture des boîtes de nuit, port du masque dans l'espace public fermé et interdiction des manifestations de plus de 100 personnes, comme ce sera désormais le cas dans le canton de Vaud. Des mesures qui ont permis à Genève de ralentir la propagation et de stabiliser la situation.

Selon Mauro Poggia, conseiller d'Etat genevois en charge de la santé, "depuis les décisions du 31 juillet et la fermeture des lieux de loisirs de nuit, on a un enrayement de la propension à l'augmentation des cas et nous sommes désormais sur un plateau".

>> Ecouter l'interview de Mauro Poggia dans La Matinale:

Nouvelles mesures pour lutter contre le Covid-19 à Genève: interview de Mauro Poggia [RTS]RTS
Le ministre de la Santé genevois Mauro Poggia fait le bilan des nouvelles mesures anti-Covid prises par le canton / La Matinale / 1 min. / le 16 septembre 2020

08h15

Entre inquiétude et résignation dans le canton de Vaud

Déjà fortement touchés par l’arrêt de leur activité au printemps puis par les distances obligatoires entre les tables qui leur ont fait perdre des clients, les restaurateurs craignent pour leur survie

Du côté des clubs privés, on semble plus resigné. Une fermeture ferme et définitive permettra au moins aux boîtes de nuit de pouvoir toucher des aides financières, comme l’explique Thierry Wegmuller, propriétaire du D!club et membre du comité des rencontres Label nuit à Lausanne.

Le calcul de ces aides ciblées est en cours d’élaboration. Quant à ce nouveau train de mesures, le canton réévaluera la situation à la fin du mois d’octobre.

>> Ecouter le sujet mercredi dans La Matinale

Pour les restaurants et bars vaudois, le masque est obligatoire dès le 17 septembre pour le personnel en salle et les clients, jusqu'à ce qu'ils s'assoient. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Nouvelles mesures contre le coronavirus: entre inquiétude et résignation dans le canton de Vaud / Le Journal horaire / 1 min. / le 16 septembre 2020

07h00

Personnes âgées à nouveau touchées dans le canton de Vaud

"Pendant l'été, les quelques personnes hospitalisées étaient plutôt jeunes. Maintenant, le nombre d'hospitalisations augmente et ce sont de nouveau des personnes âgées qui occupent les lits destinés aux malades du Covid, dans un contexte où les hôpitaux sont déjà pleins", constate la conseillère d'Etat vaudoise Rebecca Ruiz, pour justifier les nouvelles mesures prises dans le canton.

>> L'interview de Rebecca Ruiz dans le journal de 17h:

Rebecca Ruiz, conseillère d’État vaudoise en charge de la santé. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Rebecca Ruiz / Le Journal horaire / 1 min. / le 15 septembre 2020

Le canton de Vaud a durci son dispositif face au coronavirus en fermant les boîtes de nuit, en interdisant les manifestations privées de plus de 100 personnes et en rendant obligatoire le masque dans tous les lieux publics fermés.

>> Lire aussi: Vaud ferme les discothèques et impose le masque au restaurant

"Notre objectif est d'agir là où nous avons identifié qu'il y a des foyers d'infection. Nous ne voulons pas agir tous azimuts avec une politique d'arrosage, nous voulons cibler les mesures de manière proportionnée", assure Nuria Gorrite, présidente du Conseil d'Etat vaudois, dans Forum.

L'objectif des autorités est d'éviter à tout prix un nouveau semi-confinement. "Nous n'en voulons pas. Il est fatal pour l'économie, dramatique sur le plan social, délétère dans les relations entre les gens. Cela ne peut en aucun cas être une perspective d'avenir pour les personnes fragiles et à risque", lance Nuria Gorrite.

>> L'interview de Nuria Gorrite dans Forum:

Vaud ferme les discothèques et impose le masque au restaurant: interview de Nuria Gorrite [RTS]
Vaud ferme les discothèques et impose le masque au restaurant: interview de Nuria Gorrite / Forum (vidéo) / 6 min. / le 15 septembre 2020

>> L'interview de Nuria Gorrite dans le 19h30:

Nuria Gorrite: "Nous devons collectivement nous astreindre à des contraintes" [RTS]
Nuria Gorrite: "Nous devons collectivement nous astreindre à des contraintes" / 19h30 / 2 min. / le 15 septembre 2020

06h45

Circulation du virus très élevée à Genève

A Genève, "la situation sanitaire est sous contrôle, mais la circulation du virus est très élevée", a indiqué mardi le directeur général de la santé Adrien Bron. Le canton va poursuivre et intensifier sa "politique massive" de tests.

Les mesures prises fin juillet pour casser la courbe exponentielle d'infection sont intervenues au bon moment et ont porté leurs fruits, a relevé Adrien Bron devant la presse. Les autorités avaient alors imposé le port du masque dans les bars et restaurants et fermé toutes les discothèques.

Selon les statistiques présentées mardi, après une croissance exponentielle en juillet, le nombre cumulé d'infections s'est ralenti à partir de la fin du mois et a diminué les deux semaines suivantes. Le cercle familial fait partie désormais des lieux de contamination probables qui arrivent en tête.

Adrien Bron a souligné la différence entre les deux cantons lémaniques. Le canton de Vaud, qui a annoncé mardi la fermeture des discothèques, suit une croissance exponentielle depuis mi-août, ce qui n'est plus le cas de Genève. A Genève, la part des personnes testées positives parmi les 20-49 ans a diminué de 71% à 63%, un signe, selon Adrien Bron, que la fermeture des discothèques a été efficace.

>> Le reportage du 19h30:

À Genève, les mesures sanitaires ont permis d'enrayer le nombre d'infections [RTS]
À Genève, les mesures sanitaires ont permis d'enrayer le nombre d'infections / 19h30 / 1 min. / le 15 septembre 2020

06h30

La Suisse proche du seuil critique

La Suisse se rapproche désormais des critères qu'elle s'est elle-même imposés pour les pays à risque avec des obligations de quarantaine à l'entrée: 60 nouvelles infections pour 100'000 habitants au cours des 14 derniers jours.

Selon un calcul de Keystone-ATS, basé sur les chiffres de l'Office fédéral de la statistique sur la population suisse totale et de l'OFSP sur les nouvelles infections au coronavirus, ce chiffre s'élevait à 59,25 mardi, soit juste en-dessous de la limite des 60 cas.

06h15

Retour sur la journée de mardi

La Suisse a enregistré 315 nouveaux cas de Covid-19, a annoncé mardi l'OFSP, contre 257 lundi. Un total de 10817 tests ayant été effectués, le ratio de tests positifs se monte à 2,9%, contre 4,04% lundi.

Le canton de Vaud a par ailleurs annoncé mardi un durcissement de son dispositif face au coronavirus. Il rend obligatoire le masque dans tous les lieux publics fermés, y compris les restaurants, ferme les boîtes de nuit et interdit les manifestations privées de plus de 100 personnes. Ces mesures entrent en vigueur jeudi à 15h00.

>> Lire: La Suisse toute proche des critères des pays à risque de l'OFSP

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus