Le banner du 5 août. [Keystone]
Publié Modifié

Les voyageurs de retour d'Espagne devront se mettre en quarantaine

- Les voyageurs de retour d'Espagne devront se mettre en quarantaine en Suisse. L'Espagne a été ajoutée par l'Office fédéral de la santé publique à la liste des pays avec un risque élevé d'infection au Covid-19. Les Baléares et les Canaries ne sont pas concernés. La mesure entre en vigueur dès samedi.

- Les femmes enceintes figurent désormais sur la liste des personnes à risque, a indiqué mercredi Patrick Mathys, de l'OFSP. Selon les indications de la Société suisse de gynécologie, elles ont en effet plus de risques de connaître une évolution grave de la maladie.

- La Suisse compte 181 nouveaux cas de coronavirus mercredi, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), contre 130 la veille. Aucun décès supplémentaire n'est à déplorer et une nouvelle hospitalisation est signalée.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo

19h45

La mise en liste rouge de l'Espagne chamboule les projets des vacanciers

Le placement de l'Espagne dès samedi dans la liste des pays au retour desquels une quarantaine est obligatoire chamboule les plans de nombreux vacanciers. Chaque année, l'Espagne accueille en effet des centaines de milliers de touristes en provenance de Suisse. Certains d'entre eux ont appris la nouvelle alors qu'ils étaient prêts à l'enregistrement dans les aéroports.

Pour l'OFSP, le délai de quelques jours accordé (jusqu'à samedi) permet d'offrir une petite marge de manœuvre aux vacanciers qui sont sur place. C'est le cas de deux Genevois actuellement sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, en Galice. Ils ont décidé d'écourter leur séjour. "On a dû prendre des vols en urgence pour rentrer à Genève. On est un peu surpris qu'ils bloquent toute l'Espagne continentale, alors qu'on se trouve dans une zone moins impactée que Genève", déplorent-ils.

>> Regarder le sujet du 19h30:

L'Espagne mise sur liste rouge par la Suisse [RTS]
L'Espagne mise sur liste rouge par la Suisse / 19h30 / 2 min. / le 5 août 2020

Pas encore d'amendes

"Les auto-déclarations vont rester de mise", a signalé sur le plateau du 19h30 de la RTS mercredi la médecin cantonale genevoise Aglaé Tardin. "Il y a déjà des contrôles en cours avec des échantillons aléatoires que l'OFSP adresse aux cantons. Ceux-ci ont alors la charge de vérifier que les gens aient bien déclaré leur mise en quarantaine".

L'ajout de l'Espagne dans la liste ne va pas entraîner de changement des mesures de contrôle, a également précisé Aglaé Tardin, qui indique au passage qu'aucune amende pour violation de la quarantaine n'a été distribuée jusqu'ici. Pour l'heure, les voyageurs pincés alors qu'ils n'ont pas déclaré leur retour depuis un pays à risque sont sommés par courrier de le faire immédiatement.

>> L'interview d'Aglaé Tardin dans le 19h30:

L'Espagne sur liste rouge, les réactions d'Agalé Tardin, médecin cantonale genevoise [RTS]
L'Espagne sur liste rouge, les réactions d'Agalé Tardin, médecin cantonale genevoise / 19h30 / 1 min. / le 5 août 2020

16h50

Isabelle Moret et Hans Stöckli sur le terrain en Valais

"La manière dont on se comporte cet été prédispose la rentrée et la saison d'hiver", ont répété mercredi Isabelle Moret (PLR/VD) et Hans Stöckli (PS/BE) à Vétroz.

Les présidents des deux Chambres visitent depuis quelques semaines "les dix cantons les plus touchés par la crise du coronavirus". Ils étaient mardi et mercredi en Valais.

Ils ont été reçu mercredi à la Cave de la Madeleine par le Conseil d'Etat valaisan. "On doit tout faire pour éviter une seconde vague. On ne pourra pas se le permettre", a lancé Christophe Darbellay, président du gouvernement cantonal.

Tous trois ont rappelé qu'il faut respecter les gestes barrières et apprendre parallèlement à vivre avec ce virus qui "ne va pas s'en aller de sitôt".

15h30

Femmes enceintes désormais personnes à risque

Les femmes enceintes figurent désormais sur la liste des personnes à risque, a indiqué mercredi Patrick Mathys, de l'OFSP. Selon les indications de la Société suisse de gynécologie, elles ont en effet plus de risques de connaître une évolution grave de la maladie.

"Il existe encore beaucoup d'inconnues", a reconnu Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l'infection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). "Il semble que le risque soit entre 1,5 et 5 fois plus élevé pour les femmes enceintes que pour celles du même âge de devoir être hospitalisées aux soins intensifs".

Les risques pour le nouveau-né sont aussi encore peu clairs. "L'accouchement pourrait devoir être provoqué, ce qui représente un risque pour lui. Le placenta peut aussi avoir été infecté, ce qui peut signifier moins de nourriture pour le foetus et un trouble de croissance."

Initiative du CHUV

L'initiative de placer les femmes enceintes dans le groupe de personnes à risque est venue du CHUV. Le professeur David Baud, de cet établissement hospitalier, qui avait co-écrit les précédentes recommandations de la Société suisse de gynécologie et d'obstétrique, avait fait part à la mi-juillet à l'association de son inquiétude concernant les femmes enceintes.

Le CHUV a créé un registre mondial des bébés Covid-19, auquel participent plus de 200 hôpitaux.

15h10

Zurich enregistre tous les retours de pays à risque à Kloten

Le canton de Zurich saisit les données de tous les passagers atterrissant en Suisse en provenance d'un pays à risque et qui doivent se soumettre à une quarantaine. Ces données de contact sont transmises à la cellule de traçage cantonale.

Le conseiller d'Etat zurichois Mario Fehr a informé sur ces mesures mercredi à l'aéroport de Zurich. Il est décisif qu'elles soient scrupuleusement respectées, dit-il: c'est le seul moyen de protéger la population du Covid-19.

Les personnes soupçonnées de ne pas s'être annoncées auprès des autorités sanitaires ou de ne pas respecter les dix jours de quarantaine seront annoncées à la police. Si le non-respect de ces mesures s'avère, une dénonciation pénale est possible, avec à la clé une amende allant jusqu'à 10'000 francs.

14h55

Salaire assuré en cas de "quarantaine non fautive"

"Personne ne devrait être tenté d'éluder la quarantaine pour des raisons financières", a déclaré le vice-directeur de l'Office fédéral de la justice mercredi devant la presse. "Restez à la maison et avertissez votre employeur", a ajouté Michael Schöll à l'intention notamment des personnes qui rentreront d'Espagne à partir de samedi.

En cas de quarantaine non fautive, et même si la question n'a pas encore été réglée par les tribunaux, le versement du salaire est assuré. C'est le cas notamment pour les personnes qui se trouvaient déjà en Espagne lorsque le pays a été placé sur la liste.

Pour les personnes qui ne peuvent pas travailler à domicile, le Conseil fédéral a décidé que le versement des prestations pour perte de gain est assuré pendant dix jours. Et les employeurs se sont montrés "accommodants", selon Michael Schöll.

"La situation est différente pour des personnes qui se rendraient dans un pays un risque, l'Espagne par exemple à partir de samedi: un tribunal pourrait retenir une faute", a-t-il conclu.

14h50

SwissCovid a atteint 2,15 millions de téléchargements

L'application SwissCovid a été téléchargée 2,15 millions de fois, a indiqué Sang-Il Kim, responsable de la section transformation numérique de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), mercredi devant la presse à Berne.

Et 327 annonces de contamination ont été faites, ce qui correspond à 10% de toutes les personnes positives testées au cours de la période correspondante.

Les échanges avec les pays voisins et les pays de l'UE continuent de se développer en lien avec les applications de traçage.

14h35

Swiss perd toujours beaucoup d'argent

La compagnie aérienne Swiss, qui a été lourdement impactée par la pandémie, perd encore massivement de l'argent et un retour à des vols rentables risque de prendre du temps, dit le directeur général Thomas Klühr.

Swiss a réduit ses pertes depuis la fin du confinement, mais actuellement la société perd encore presque 1 million de francs par jour, contre 3 millions par jour au plus fort de la crise, a précisé le patron de la compagnie dans une interview diffusée mercredi en direct sur le site internet de 20 Minuten.

Environ les deux tiers de la flotte de Swiss sont de nouveau en service, après une immobilisation sans précédent des appareils au plus fort de la pandémie entre mi-mars et fin mai. Une véritable reprise est espérée d'ici l'été 2021.

>> Plus de détails dans notre article: Swiss a réduit ses pertes mais perd toujours près d'un million par jour

14h00

Vaud salue la décision belge

Les touristes belges peuvent à nouveau voyager librement dans les cantons de Vaud et du Valais sans craindre de quarantaine et de dépistage à leur retour. Genève, en revanche, reste sur liste rouge. La Belgique va réactualiser sa liste des pays à risque mercredi à 16h00.

Pour la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite, c'est une excellente nouvelle - d'autant plus que le canton a actionné différents leviers politiques ces derniers jours pour défendre son image. Elle souligne que le canton est une destination prisée des touristes belges, dont un certain nombre se trouvent actuellement en séjour.

>> L'interview de Noria Gurrite dans le 12h30:

Nuria Gorrite, presidente du Conseil d'Etat vaudois. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Le canton de Vaud soulagé de ne plus être sur la liste rouge de la Belgique: interview de Nuria Gorrite / Le 12h30 / 1 min. / le 5 août 2020

13h53

Quarantaine pour les voyageurs qui reviennent d'Espagne

Les voyageurs de retour d'Espagne devront se mettre en quarantaine en Suisse. L'Espagne a été ajoutée par l'Office fédéral de la santé publique à la liste des pays avec un risque élevé d'infection au Covid-19. Les Baléares et les Canaries ne sont pas concernés.

L'annonce a été faite mercredi par le Département fédéral de l'intérieur. La mesure entre en vigueur dès samedi, soit depuis vendredi à minuit. Désormais, 46 pays et régions se trouvent sur la liste à risque.

>> Ecouter le sujet de l'émission Forum mercredi soir:

Les voyageurs rentrant d'Espagne (ici Burgos, au centre du pays) devront observer une quarantaine à leur retour en Suisse. [Paco Santamaria - EPA/Keystone]Paco Santamaria - EPA/Keystone
La Suisse impose une quarantaine aux voyageurs de retour d’Espagne / Forum / 1 min. / le 5 août 2020

La Russie retirée de la liste

Les Bahamas, la Guinée équatoriale, la Roumanie, Sao Tomé-et-Principe, Singapour et Sint Maarten figurent nouvellement sur la liste des pays à risque. La Suisse a retiré l'Azerbaïdjan, les Emirats arabes unis et la Russie.

Depuis le 6 juillet, toute personne franchissant la frontière depuis un Etat ou un territoire avec un risque élevé d'infection doit se mettre en quarantaine durant dix jours. Ces personnes doivent s'annoncer dans les deux jours auprès des autorités cantonales. Celles-ci contrôlent sporadiquement le respect de la quarantaine. Actuellement, 16'269 personnes sont concernées.

13h15

181 nouveaux cas comptabilisés mercredi

La Suisse compte 181 nouveaux cas de coronavirus mercredi, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), contre 130 la veille. Aucun décès supplémentaire n'est à déplorer et une nouvelle hospitalisation est signalée.

Lundi, la Suisse était repassée sous la barre des 100 cas (66). On dénombre toujours 1706 décès.

Une personne a dû être hospitalisées, portant le total à 4354 depuis le début de la pandémie. Sur les sept derniers jours, le total est de 1026 infections, indique le bulletin d'information quotidien de l'OFSP.

Plus de 20'000 personnes en quarantaine

La Suisse dénombre désormais 1370 personnes en isolement. 4083 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 16'269 autres personnes revenant de voyage et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

Depuis le début de la pandémie, 35'927 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 815'937 tests effectués.

12h40

L'OFSP reconnaît des données "insuffisantes" sur l'origine des contaminations

Les couacs sur les statistiques des lieux de contamination continuent. L'Office fédéral de la santé publique reconnaît désormais que son rectificatif au sujet des infections dans les lieux festifs "n'est pas le reflet de la situation épidémiologique" car ses données sont "insuffisantes".

>> En lire plus: Milieu de la nuit et contaminations, les chiffres toujours erronés de l'OFSP

11h35

Cas neuchâtelois "importés" de l'Arc lémanique

Le canton de Neuchâtel reste encore touché de manière sporadique par la pandémie de Covid-19, mais seuls quatorze cas ont été enregistrés ces sept derniers jours.

Si le drapeau reste bleu, "l'épidémie reprend de la vigueur dans le canton. Le retour de voyages, des festivités nocturnes et des contacts avec l'Arc lémanique sont les sources principales des nouvelles contaminations. Un quart des cas reste de source inconnue", a déclaré le médecin cantonal adjoint Laurent Kaufmann, mercredi.

"La vigilance s'impose en matière de retour de voyage, y compris pour les pays qui ne sont pas à risque, car des cas positifs proviennent actuellement des personnes ayant été en vacances à Malte", a-t-il ajouté.

Le port du masque pourrait devenir obligatoire dans les commerces neuchâtelois en cas de dégradation sanitaire. Les boîtes de nuit pourraient également être fermées.

09h20

Genève suit de près la situation en Haute-Savoie

Le canton de Genève suit attentivement la situation liée à l'épidémie dans le département français voisin de Haute-Savoie, qui a pris mardi des mesures préventives supplémentaires pour endiguer la propagation du virus.

"Il est certain qu'il ne faudrait pas que la mesure qui impose le port du masque lors de rassemblements de plus de dix personnes incite les jeunes gens de France voisine à venir à Genève pour y échapper tout en profitant des activités estivales", indique mercredi le conseiller d'Etat Mauro Poggia dans une interview à la Tribune de Genève.

Le magistrat estime néanmoins que rien, actuellement, ne justifierait une fermeture des frontières, la décision étant de toute manière du ressort de la Confédération.

08h12

L'impact du Covid-19 sur le système cardiovasculaire

On connaît la lente récupération pour certains patients contaminés par le coronavirus.

Une étude allemande publiée la semaine dernière a mis en évidence des anomalies cardiaques persistant chez trois quarts des patients contaminés par le Covid-19 encore longtemps après l'infection.

Les chercheurs se sont intéressés à l'impact de la maladie sur le système cardiovasculaire. Ils ont fait passer des IRM à une centaine de patients, passés par la réanimation, simplement hospitalisés ou moins sévèrement atteints.

>> Les explications d'Alexandra Richard dans La Matinale:

Le système cardiovasculaire des malades du Covid-19 est fréquemment impacté. [Gaëtan Bally - Keystone]Gaëtan Bally - Keystone
Une étude montre l'impact du Covid-19 sur le système cardiovasculaire / La Matinale / 1 min. / le 5 août 2020

07h40

Pourquoi le Jura a limité les dégâts dans l'hôtellerie

Touché de plein fouet par la pandémie, l’hébergement touristique en Suisse a enregistré une diminution de presque 9 millions de nuitées au 1er semestre, soit une baisse de 47,5%.

Mais certaines régions comme les Grisons ou Jura&Trois-Lacs s’en sortent un tout petit peu mieux. Ainsi en juin, les chiffres sont trois fois moins mauvais dans le canton du Jura que la moyenne suisse.

Pour le directeur de Jura Tourisme Guillaume Lachat, c'est notamment dû au fait que le canton est peu touché par le tourisme étranger par rapport à d'autres régions et moins touché que certaines villes par le tourisme d'affaires. Il s'agit essentiellement de tourisme de loisirs.

>> L'interview de Guillaume Lachat dans La Matinale:

Guillaume Lachat, directeur de Jura Tourisme. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Hôtellerie jurassienne: interview de Guillaume Lachat / La Matinale / 1 min. / le 5 août 2020

07h10

Vaud "très content" du rétropédalage de la Belgique

Le canton de Vaud s'est réjoui mardi soir de la décision de la Belgique de le retirer de la liste rouge des régions où il est interdit de voyager en raison du Covid-19. "Nous sommes très contents du résultat obtenu, notamment pour le tourisme", a déclaré le conseiller d'Etat PLR Philippe Leuba, en charge de l'économie vaudoise.

"La Belgique a reconnu qu'elle a fait une extension géographique erronée. Ignazio Cassis et le Département des affaires étrangères ont fait preuve d'une réactivité fantastique pour transmettre les chiffres vaudois et valaisans à la Belgique. Nous remercions cette dernière de s'y être fiée", a-t-il ajouté.

Décision publiée mercredi

L'information sera publiée officiellement mercredi après-midi, mais la décision est déjà entrée en application. Philippe Goffin, ministre belge des Affaires étrangères, l'a confirmé à la RTS.

>> Interview de Philippe Goffin:

Le ministre belge des Affaires étrangères Philippe Goffin s'est entretenu avec Ignazio Cassis. [François Lenoir - Pool/EAP/Keystone]François Lenoir - Pool/EAP/Keystone
Liste belge des zones à risques: interview de Philippe Goffin / La Matinale / 39 sec. / le 5 août 2020

Le Valais également soulagé

Les cantons concernés respirent donc à nouveau, en particulier les acteurs du tourisme valaisan. Les visiteurs belges y représentent une part non négligeable du marché, comme le confirme Mathias Fleischmann, directeur des marchés auprès de Valais/Wallis Promotion.

>> Interview de Mathias Fleischmann:

Un bus de CarPostal à Grimentz (VS) dans le val d'Anniviers. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Liste belge des zones à risque: interview de Mathias Fleischmann / La Matinale / 39 sec. / le 5 août 2020

La Belgique s'était basée sur les chiffres de Genève

Rebecca Ruiz, ministre vauidoise de la Santé, et son collègue Philippe Leuba avaient fait remarquer dimanche que sur 14 jours, le taux de nouvelles contaminations était de 10 cas pour 100'000 habitants en Valais et de 23 dans le canton de Vaud, soit presque la moitié moins qu'en Belgique (44).  Le canton de Genève, lui, se situait à 90, et c'est sur ce dernier chiffre que Bruxelles s'était basée.

"Cette action très rapide a permis de limiter les effets économiques de l'annonce belge de samedi. J'avais déjà eu au téléphone un certain nombre d'hôteliers des Alpes vaudoises, notamment le syndic de Leysin, qui m'annonçaient que des Belges étaient en train de décommander", a raconté Philippe Leuba. "La position du plat pays qui faisait une sorte d'amalgame n'était pas justifiée. Il n'y a donc pas de risque que ce précédent soit repris par d'autres pays européens, une autre crainte que nous avions" s'est réjoui le conseiller d'Etat.

07h00

La Belgique retire Vaud et le Valais de sa liste rouge

La Belgique va retirer dès mercredi les cantons de Vaud et du Valais de sa liste des régions d'Europe où les voyages touristiques ne sont plus autorisés en raison du rebond de Covid-19. Genève y figurera en revanche toujours.

Dans un tweet diffusé mardi soir, le chef du Département fédéral des affaires étrangères Ignazio Cassis s'est dit "ravi et soulagé que la Belgique adapte ses recommandations de voyage". Le conseiller fédéral ajoute se féliciter de cette décision prise par la cellule d’évaluation belge et souhaite de belles vacances aux Belges qui ont prévu de se rendre en Suisse.

Cantons indignés

Les cantons de Vaud, du Valais et de Genève figuraient depuis samedi dernier sur le site du Ministère belge des affaires étrangères. Les personnes rentrant en Belgique en provenance de ces cantons devaient se soumettre à un dépistage et à une quarantaine. Indignés, plusieurs politiciens ont prié Berne de réagir.

C'est la deuxième fois que la Belgique fait machine arrière après avoir ajouté un canton suisse à sa liste rouge, après le cas du Tessin en juillet dernier.

06h45

Alain Berset s'explique après l'imprécision commise vendredi par l'OFSP

Alors que l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) est sous le feu des critiques depuis son rectificatif concernant les lieux de contamination, le conseiller fédéral en charge de la Santé Alain Berset a tenu à rappeler sur la RTS qu'une imprécision sur des chiffres peut toujours arriver.

Concernant le port du masque, les connaissances ont évolué au cours de la pandémie, a rappelé Alain Berset. Raison pour laquelle, explique-t-il, la stratégie du Conseil fédéral a été adaptée au fil des mois.

>> Son interview accordé à la RTS: Alain Berset défend l'OFSP mis sous pression après son récent couac

06h30

Retour sur la journée de mardi

La Belgique a confirmé mardi que les cantons de Vaud et du Valais allaient être retirés de la liste des régions d'Europe où les voyages touristiques ne sont plus autorisés en raison du rebond de Covid-19. Genève y figurera en revanche toujours. Alain Berset a défendu de son côté l'OFSP après son rectificatif concernant les lieux de contamination.

>> En lire plus: La Belgique retire Vaud et le Valais de sa liste rouge

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus