Modifié le 12 avril 2016 à 14:59

Des chercheurs suisses ont transformé de la graisse en cellules à insuline

Les injections d'insuline quotidiennes sont contraignantes et fatigantes pour l’organisme à long terme.
Quand la graisse est transformée en cellule pour délivrer de l’insuline CQFD / 11 min. / le 12 avril 2016
Des chercheurs de l'EPFZ sont parvenus à reprogrammer des cellules-souches provenant des tissus graisseux en cellules bêta productrices d'insuline. Une découverte prometteuse dans la lutte contre le diabète.

L'équipe de Martin Fussenegger, du Département des biosystèmes de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), basé à Bâle, a modifié génétiquement des cellules-souches tirées de tissus graisseux d'une personne de 50 ans. Devenues similaires aux cellules bêta du pancréas, elles produisent de l'insuline en présence de glucose.

Les scientifiques ont en quelque sorte introduit dans les cellules-souches un "logiciel" génétique agissant de manière très précise sur différents facteurs de croissance nécessaires à la maturation des cellules bêta. Le taux de réussite est pour l'instant de trois cellules sur quatre, selon ces travaux publiés dans la revue Nature Communications.

Vers un essai dans 10 ans pour les diabétiques de type 1

Invité dans l'émission CQFD, le coauteur de l’étude Henryk Zulewski, médecin à l’Hôpital Triemli de Zurich, professeur à la faculté de médecine de Bâle et chercheur à l’Ecole polytechnique de Zurich, explique que l'objectif est à terme de pouvoir réinjecter ces cellules reprogrammées chez des diabétiques de type 1. Une première étude avec des patients serait potentiellement possible dans une dizaine d'année, a-t-il précisé.

ats/CG/jzim

Publié le 12 avril 2016 à 12:51 - Modifié le 12 avril 2016 à 14:59