Modifié

Pionnière de la défense des droits des femmes, Simone Chapuis-Bischof n'est plus

La féministe lausannoise Simone Chapuis-Bischof, bientôt 88 ans, lutte pour l'égalité entre hommes et femmes depuis le début des années 1960. [RTSinfo - Pauline Turuban]
Pionnière de la défense des droits des femmes, Simone Chapuis-Bischof n'est plus / Le Journal horaire / 21 sec. / le 14 octobre 2023
Simone Chapuis-Bischof, pionnière de la défense des droits des femmes, est décédée lundi à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille. La Vaudoise s'était notamment fortement engagée pour le droit de vote des femmes et l'égalité salariale.

L'Association pour le droit des femmes a rendu hommage à son engagement, sa clairvoyance, son enthousiasme, son intransigeance devant les injustices et ses connaissances historiques. "Toutes les femmes, vaudoises et de Suisse, lui doivent énormément", souligne-t-elle.

Née le 16 mars 1931 à Bâle, Simone Chapuis-Bischof a obtenu une licence en sciences pédagogiques et sociales à Lausanne, suivie d'un certificat d'enseignement secondaire.

Lutte pour les droits

Elle a exercé comme maîtresse au collège de 1957 à 1963, avant de devenir rédactrice du bulletin du Grand Conseil vaudois (1980-1993).

Présidente de l'Association suisse pour les droits de la femme de 1988 à 1995, Simone Chapuis-Bischof a lutté pour les droits de la femme, le suffrage féminin, l'accès des filles aux études secondaires et supérieures, la décriminalisation de l'avortement, de l'égalité homme-femme et les quotas. Elle a reçu le mérite cantonal vaudois en 2015.

>> Lire l'article sur l'instauration du droit de vote des femmes dans le canton de Vaud : Il y a 60 ans, Vaud devenait le premier canton à accorder le droit de vote aux femmes

ats/ami

Publié Modifié