Modifié

Aux Etats, l'UDC vaudoise soutiendra Olivier Français à contre-coeur

La capacité de mobilisation des partis sera décisive le 20 octobre. [Laurent Gillieron - Keystone]
Les stratégies des partis vaudois pour le second tour de l'élection aux Etats / La Matinale / 1 min. / le 22 octobre 2019
L'UDC Vaud a décidé lundi soir de soutenir le PLR Olivier Français pour le 2e tour aux Etats. Objectif: faire barrage à la gauche. Mais elle "en a marre" d'être le "marchepied régulier" qui permet aux candidats PLR de gagner des élections dans le canton.

Réunie en congrès à Combremont-le-Grand, l'UDC vaudoise a décidé de ne pas se présenter au deuxième tour par 67 voix contre 22 et 10 abstentions. Ses candidats au premier tour, Jacques Nicolet et Michaël Buffat, respectivement placés 4ème et 5ème, ne rempilent donc pas pour le 10 novembre. Tous deux ont toutefois été réélus au Conseil national.

Mais la grande question était de savoir si le parti allait soutenir la candidature du PLR Olivier Français. Le conseiller aux Etats sortant s'est placé en troisième position (29,23%) à l'issue du premier tour, derrière le ticket de gauche composé de la Verte Adèle Thorens Goumaz (39,90%) et la socialiste Ada Marra (39,66%).

Faire barrage aux "gauchistes arrogants"

Au micro, Jacques Nicolet, président de l'UDC vaudoise, n'y est pas allé par quatre chemins, taclant le PLR sous un tonnerre d'applaudissements: "L'UDC en a marre d'être votre marchepied régulier qui a permis à bon nombre de vos candidats de gagner des élections. Je ne vais pas vous appeler à soutenir le PLR, mais à faire barrière à ces gauchistes arrogants!", a-t-il achevé.

De son côté, Olivier Français a plaidé pour une droite unie. Et l'ancien municipal lausannois veut y croire: "On est au même point qu'il y a quatre ans. Peut-on réaliser ce que d'aucuns appelaient l'impossible? Oui, bien sûr", a-t-il lancé, faisant référence à la situation au terme du 1er tour aux dernières élections fédérales de 2015. Il s'était déjà placé en troisième position derrière le ticket rose-vert Géraldine Savary et Luc Recordon, avant de ravir le siège du Vert au deuxième tour.

>> Ecouter l'interview d'Olivier Français:

Olivier Français. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
L'interview d'Olivier Français après le congrès de l'UDC / La Matinale / 1 min. / le 22 octobre 2019

>> Lire à ce sujet: Le Vaudois Olivier Français évince Luc Recordon du Conseil des Etats

Deux tiers favorables au soutien

"On a des différends et ils s'affichent ici", a abondé Marc-Olivier Buffat, président du PLR Vaud. "Il y en a aussi à gauche. Mais la gauche, quand il s'agit de voter et d'élire, ils votent compact! Chez nous, il y a des personnalités. il y a des rancoeurs et au moment d'élire, ça biffe". Et d'ajouter: "Si vous voulez éviter le triomphalisme de la gauche, je vous appelle à être raisonnables". Un message finalement passé avec 63 "oui" contre 32 "non" et 4 abstentions.

>> Retrouver le suivi minute par minute du premier tour des élections fédérales dans le canton de Vaud: Les Verts siégeront en quatuor au National, l'UDC perd un siège, le PDC disparaît

ats/vic

Publié Modifié

Jacques Nicolet quitte la présidence de l'UDC Vaud

Le président de l'UDC Vaud Jacques Nicolet a annoncé lors de ce congrès qu'il allait remettre son mandat à la fin de l'année. Il a indiqué avoir pris sa décision avant les élections. Son successeur sera élu le 28 novembre.