Modifié

Le PLR vaudois lance Olivier Français dans la course aux Etats

Olivier Français. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le PLR vaudois lance Olivier Français dans la course aux Etats / Le Journal horaire / 33 sec. / le 28 mars 2019
Le conseiller aux Etats PLR vaudois sortant Olivier Français sera candidat à sa succession. Il a été désigné mercredi par les délégués, de même que les candidats au National: 57 personnalités pour trois listes.

L'assemblée libérale-radicale a confirmé à Saint-Légier la candidature d'Olivier Français par "une salve d'applaudissement", écrit le PLR Vaud dans un communiqué diffusé en fin de soirée. Conseiller aux Etats depuis 2015, l'ancien municipal lausannois et ancien conseiller national de 63 ans avait fait part en mai 2018 au comité de son souhait de rempiler pour un nouveau mandat.

Le second siège du canton de Vaud à la chambre haute est actuellement occupé par la socialiste Géraldine Savary qui ne se représente pas après avoir fait les frais de la polémique provoquée par ses liens avec le milliardaire Frederik Paulsen. De quoi rebattre les cartes électorales du canton. Les Verts décideront notamment jeudi soir s'ils lancent Adèle Thorens dans la course afin de reconquérir le siège perdu en 2015 par Luc Recordon.

Dix-neuf sièges au National

S'agissant du Conseil national, le PLR Vaud présentera trois listes comptant 19 noms chacune. On y trouve quatre des cinq sortants, à savoir Isabelle Moret, Laurent Wehrli, Olivier Feller et Frédéric Borloz. Fathi Derder a lui fait le choix de ne pas se représenter.

Parmi les autres candidats, citons la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro ou l'ancien syndic d'Yverdon-les-Bains et président du Grand Conseil Rémy Jaquier. Si la première était élue, elle quitterait le gouvernement vaudois.

Sur les 57 personnalités se trouvant sur les listes, 22 sont des femmes. En 2015, les libéraux-radicaux vaudois avaient obtenu cinq fauteuils sur les dix-huit attribués au canton. Mais cette année, Vaud dispose d'un siège supplémentaire sous la Coupole fédérale en raison de sa démographie, portant son nombre à 19.

>> Lire aussi: Le PLR valaisan vise les Etats avec Philippe Nantermod en tête de liste

ats/jvia

Publié Modifié