Modifié

Premières interpellations trois mois après la manif sauvage de Genève

Un policier examine la façade du Grand Théâtre de Genève souillée de tags, 20.12.2015. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Interpellations dans l'enquête sur la manifestation de l'Usine à Genève / Forum / 1 min. / le 11 mars 2016
Près de trois mois après la manifestation sauvage qui avait dégénéré à Genève, la police cantonale a interpellé plusieurs personnes suspectées d'avoir participé aux actes de vandalisme, a appris la RTS.

Selon nos informations, la police genevoise procède à des interpellations depuis plusieurs jours dans le cadre de l'enquête sur la manifestation non autorisée en soutien à la culture alternative qui avait dégénéré le 19 décembre dernier.

Après près de trois mois de recherches, au moins une personne a été arrêtée parmi les suspects identifiés, tous résidents à Genève, selon nos informations, grâce aux témoins présents sur les lieux ce samedi soir. Les interpellations devraient se poursuivre ces prochains jours.

Vives critiques

Pour rappel, les casseurs avaient souillé la façade du Grand Théâtre avec de l'huile de vidange. Ils avaient également tagué de nombreux immeubles et brisé des dizaines de vitrines de magasins. Tous étaient résidents genevois, toujours selon une information de la RTS confirmée par l'ancien numéro deux de la police genevoise Jean Sanchez.

La police sur place avait été prise de court, ce qui avait donné lieu à de vives critiques, notamment politiques. Pierre Maudet, conseiller administratif en charge de la Sécurité, avait admis une gestion insatisfaisante de la situation sur la base de rapports de police rendus publics.

Une enquête administrative est actuellement menée à l'encontre de Christian Cudré-Mauroux, chef des opérations et numéro deux de la police genevoise, aujourd'hui provisoirement suspendu.

>> L'interview de Jean Sanchez:

Jean Sanchez, député MCG. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Les casseurs de la manif du 19 décembre étaient tous des résidents genevois / Le 12h30 / 1 min. / le 12 mars 2016

Laetitia Guinand/dk

Publié Modifié