Modifié le 19 février 2019 à 19:14

Des "gilets jaunes" manifesteront sur la Place des Nations à Genève

La Place des Nations devant le siège européen de l'ONU à Genève.
Des "gilets jaunes" manifesteront mercredi à Genève sur la Place des Nations Le Journal horaire / 1 min. / le 19 février 2019
Les "gilets jaunes" français pourront manifester à Genève mercredi sur la Place des Nations de 10h à 12h. Les autorités cantonales ont délivré mardi une autorisation pour le rassemblement qui pourrait regrouper jusqu'à 5000 personnes.

Cette manifestation se veut avant tout symbolique, puisque la Place des Nations se situe juste devant le Palais des Nations, là où se déroulent les réunions du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU.

Le rassemblement doit notamment dénoncer les violences policières qui ont émaillé le mouvement depuis le 17 novembre dernier. Il doit aussi rendre hommage aux personnes tuées ou blessées durant les mobilisations.

Service d'ordre français

Des dizaines de cars ont d'ores et déjà été mobilisés dans toute la France pour acheminer les "gilets jaunes" vers Genève.

Reste l'épineuse question de la sécurité: comment les organisateurs vont-ils contenir les éventuels casseurs présents dans leurs rangs? Selon eux, un service d'ordre français sera mis en place pour éviter les violences. La police genevoise sera évidemment aussi mobilisée.

"Ultra-pacifiste"

"J'espère que les personnes qui se déplaceront à Genève ont bien compris notre démarche et que cette manifestation ultra-pacifiste se passera au mieux", assure mardi Nicolas Mollier, organisateur de l'événement, dans l'émission Forum de la RTS.

"Nous venons rendre hommage à nos victimes et à nos blessés pour dénoncer toutes les violences policières que nous subissons depuis le début du mouvement. Certaines personnes ont perdu des yeux ou ont eu des mains arrachées, des blessures graves", déclare Nicolas Mollier.

>> L'interview de Nicolas Mollier, organisateur de la manifestation à Genève:

Des manifestants "gilets jaunes" près de l'Arc de Triomphe, le 9 février 2019 à Paris.
Zakaria Abdelkafi - AFP
Forum - Publié le 19 février 2019

Adrien Krause/ebz

Publié le 19 février 2019 à 14:14 - Modifié le 19 février 2019 à 19:14