Election complémentaire à Fribourg. [Keystone]
Publié Modifié

La centriste Isabelle Chassot succédera au socialiste Christian Levrat au Conseil des Etats

- Isabelle Chassot a remporté dimanche l'élection complémentaire au Conseil des Etats à Fribourg en devançant le socialiste Carl-Alex Ridoré. La candidate du Centre succédera au socialiste Christian Levrat, qui partira présider La Poste Suisse.

- Alors qu'un vote serré était jugé possible, Isabelle Chassot s'est imposée de manière très confortable. L'actuelle directrice de l'Office fédéral de la culture a devancé son concurrent avec 62,66% des suffrages, contre 37,34%. Toutes les communes du canton, même celle de Villars-sur-Glâne, où réside Carl-Alex Ridoré, ont donné une majorité de voix à la candidate de Granges-Paccot.

- La population fribourgeoise votait également dimanche de manière consultative sur le projet du "Grand Fribourg". Seules trois communes, dont Fribourg, ont voté oui, alors que six ont glissé un "non" dans l'urne. Un résultat qui ne signifie cependant en rien la fin du projet.

Suivi assuré par Tristan Hertig

20h40

La fin d’un cycle pour le Parti socialiste fribourgeois?

Avec la nette défaite de Carl-Alex Ridoré face à Isabelle Chassot, le Parti socialiste fribourgeois perd une place qu’il occupait au Conseil des Etats depuis 2003.

"Malheureusement, 40% de la population fribourgeoise n’est plus représenté au Conseil des Etats, ce qui est regrettable", a souligné dans le 19h30 Alizée Rey, présidente du PS fribourgeois.

Le siège socialiste de sénateur a pendant longtemps été une très belle vitrine pour le parti, avec des ténors socialistes comme Alain Berset et donc Christian Levrat, qui ont fait ou font encore partie des politiciens les plus en vue dans le pays.

Alors pour la section cantonale, on a peut-être le sentiment d’une fin de cycle et l’on voit mal dans l’immédiat qui pourrait reprendre le flambeau.

>> L'éclairage d’Hannah Schlaepfer dans le 19h30:

Hannah Schlaepfer "Pour le PS fribourgeois, on a le sentiment d'être arrivé à la fin d'un cycle" [RTS]
Hannah Schlaepfer "Pour le PS fribourgeois, on a le sentiment d'être arrivé à la fin d'un cycle" / 19h30 / 1 min. / le 26 septembre 2021

20h20

Un succès probant pour Le Centre

En battant le socialiste Carl-Alex Ridoré, Isabelle Chassot permet à son parti, Le Centre, de retrouver le siège au Conseil des Etats qu'il avait perdu en 2019, un souvenir douloureux, mais désormais largement compensé.

Damiano Lepori, président du Centre fribourgeois, s'en félicite dans le 19h30: "Je n’aime pas parler de revanche en politique. Par contre, c’est clair qu’en tant que président de parti, c’est une satisfaction de pouvoir capitaliser sur cette victoire. C'est une victoire d’Isabelle Chassot mais aussi de son parti et j’en suis particulièrement fier."

Au Centre, on veut aussi voir dans la victoire d’Isabelle Chassot un signe encourageant pour les élections cantonales, qui auront lieu dans quelques semaines.

>> Le sujet du 19h30 consacré à cette élection:

Isabelle Chassot succédera à Christian Levrat au Conseil des Etats. [RTS]
Isabelle Chassot succédera à Christian Levrat au Conseil des Etats. / 19h30 / 2 min. / le 26 septembre 2021

19h00

Isabelle Chassot: "je crois être une personnalité rassembleuse"

Invitée de l'émission Forum après son large succès, Isabelle Chassot a d'abord tenu à faire savoir qu'elle ne s'attendait pas à un tel résultat. "Il y quelques jours, je partais de l'idée que ce serait extrêmement serré, que cela se jouerait à quelques centaines de voix et qu'il s'agirait de savoir qui arriverait le mieux à mobiliser l'électorat", explique-t-elle.

Et d'ajouter: "Aujourd'hui, je constate le résultat, il demande une analyse fine que je ne suis pas encore en mesure de faire. Je crois tout de même que ce qui a peut-être joué, c'est le type de campagne assez différente que nous avons menée, Carl-Alex Ridorée et moi-même. J'ai essayé d'avoir une campagne de grande proximité, j'ai beaucoup voyagé dans l'ensemble du canton (...) Nous avons aussi essayé de travailler avec les réseaux sociaux pour atteindre la population, présenter le projet, la vision et les engagements."

"Je sais construire des majorités"

La directrice de l'Office fédéral de la culture juge toutefois que son passé politique a également pu être un avantage dans la course à la succession de Christian Levrat.

"J'ai beaucoup entendu dans les derniers jours des personnes qui voyaient en moi l'ancienne conseillère d'Etat, qui pendant 13 ans était la directrice de l'Instruction publique, de la Culture et du Sport".

Questionnée enfin pour savoir s'il est facile de remplacer un ténor politique comme Christian Levrat, Isabelle Chassot explique avoir une personnalité bien différente mais un but commun, défendre le canton.

"Il ne faut pas essayer de comparer Christian Levrat à Isabelle Chassot, nous avons deux personnalités très différentes (...) Ce que je crois que nous avons en commun, c'est de défendre les intérêts du canton de Fribourg et de sa population pour tous les enjeux dans lesquels Fribourg est en première ligne (...) Attendons et vous verrez. Je crois être une personnalité rassembleuse, je sais aussi pouvoir parler à l'ensemble du spectre politique, je sais construire des majorités et j'espère que cela servira les intérêts du canton", conclut-elle.

>> L'interview intégrale d'Isabelle Chassot dans Forum:

Isabelle Chassot reprend le siège laissé par Christian Levrat au Conseil des Etats: son interview [RTS]
Isabelle Chassot reprend le siège laissé par Christian Levrat au Conseil des Etats: son interview / Forum / 5 min. / le 26 septembre 2021

16h20

Isabelle Chassot souligne le "respect" durant la campagne

Isabelle Chassot est arrivée en milieu d'après-midi sur le site de Miséricorde de l'Université de Fribourg venant de son stamm, le café du Midi en ville de Fribourg. Entourée de ses amis politiques, elle a fait part de sa grande joie, entre deux bouquets de fleurs. La nouvelle élue entend maintenant faire ses preuves au Conseil des Etats.

Carl-Alex Ridoré et Isabelle Chassot, la gagnante du jour, sur le site de Miséricorde de l'Université de Fribourg. [Laurent Gillieron - Keystone]Carl-Alex Ridoré et Isabelle Chassot, la gagnante du jour, sur le site de Miséricorde de l'Université de Fribourg. [Laurent Gillieron - Keystone]

Isabelle Chassot a écarté d'emblée le mot "triomphe" pour décrire sa victoire: "C'est la fin d'une campagne et je remercie les électeurs fribourgeois." Isabelle Chassot a aussi mis en exergue le respect constaté avec Carl-Alex Ridoré.

"La droite a réussi à faire le plein des voix", a réagi de son côté Carl-Alex Ridoré. "Isabelle Chassot, que j'ai félicitée, disposait de forts réseaux", a dit le perdant du jour, en rappelant l'importance pour la gauche de bénéficier d'une représentation équilibrée, tant en novembre pour les cantonales qu'en 2023 pour les fédérales.

Isabelle Chassot applaudie par ses proches après son élection. [Laurent Gillieron - Keystone]Isabelle Chassot applaudie par ses proches après son élection. [Laurent Gillieron - Keystone]

16h05

Le vote consultatif sur le Grand Fribourg ne séduit que 3 communes

Le vote consultatif organisé dimanche dans neuf communes sur le projet de fusion pour former un Grand Fribourg à 75'000 habitants débouche sur un résultat pour le moins mitigé. Trois communes, dont Fribourg, ont voté oui, alors que six ont glissé un non.

Le verdict des urnes ne constitue pas nécessairement une surprise. S'il ne signifie pas la fin du projet, il devait servir à dessiner le périmètre définitif de la fusion. Le fait que les neuf communes consultées n'aient pas donné leur aval aura inévitablement des conséquences sur le projet.

>> Lire aussi: Le projet de Grand Fribourg ne séduit que trois communes sur neuf

Les citoyens de Fribourg, chef-lieu cantonal et 38'000 habitants, ont avalisé le projet à 74,1%, tout comme ceux de Marly (57,1%) et Belfaux (56,9%). Les trois communes, qui totalisent plus de 49'000 habitants, ne permettent toutefois juste pas d'atteindre le minimum fixé à 50'000 dans la loi.

La prochaine séance de l'Assemblée constitutive, en novembre, devra apporter une réponse. Dans le camp du non au Grand Fribourg, figurent Avry (à 60,5%), Corminboeuf (63,8%), Givisiez (66,5%), Granges-Paccot (85%), Matran 83,7%) et Villars-sur-Glâne (73,8%). Celle-ci est la troisième commune la plus peuplée du canton, avec 12'000 habitants.

>> Revoir dans Forum l'interview d'Antoinette de Weck, directrice des Affaires sociales de la ville de Fribourg.

Le projet du Grand Fribourg en échec: interview d'Antoinette de Weck [RTS]
Le projet du Grand Fribourg en échec: interview d'Antoinette de Weck / Forum / 4 min. / le 26 septembre 2021

15h15

Prise de fonction en décembre pour Isabelle Chassot

Agée de 56 ans, la directrice de l'Office fédéral de la culture, depuis huit ans, prendra ses fonctions en décembre. La succession de l'ex-président du Parti socialiste suisse n'opposait que les deux personnalités cantonales, les autres partis, l'UDC notamment, ayant renoncé à présenter un candidat à l'élection complémentaire.

La nouvelle conseillère aux Etats a concentré sur sa personne 54'695 suffrages, soit plus de 22'000 de plus que son concurrent, qui a plafonné à 32'591. Le taux de participation a atteint 43,83% du corps électoral.

Isabelle Chassot, ancienne conseillère d'Etat, en charge de l'instruction publique de 2002 à 2013, opère ainsi son grand retour en politique. Elle prendra la place que Christian Levrat occupait au Conseil des Etats depuis 2012 et siégera au côté de la PLR Johanna Gapany, âgée de 33 ans et élue en 2019.

Siège à nouveau centriste

Cette dernière avait ravi le siège du Centre (PDC à l'époque) détenu alors par Beat Vonlanthen lors des dernières élections fédérales. L'élection d'Isabelle Chassot met un terme pour l'heure à l'équilibre voulant que depuis quatre décennies la députation fribourgeoise aux Etats s'appuie sur un représentant de la gauche et un de la droite, hormis entre 1999 et 2003.

Quant à Carl-Alex Ridoré, 49 ans, il a échoué à conserver dans les rangs socialistes le siège de Christian Levrat, qui a aussi été conseiller national entre 2003 et 2012. Celui qui est préfet de la Sarine depuis 2008 sortira des mandats électifs dans l'immédiat, dans la mesure où il ne se représente pas à son poste en novembre.

15h05

Résultats définitifs: Isabelle Chassot remplacera Christian Levrat

Les Fribourgeois et Fribourgoises ont élu dimanche Isabelle Chassot au Conseil des Etats pour succéder au socialiste Christian Levrat, appelé à présider La Poste Suisse.

La candidate du Centre a très nettement devancé son concurrent du PS Carl-Alex Ridoré, avec 62,66% des suffrages contre 37,34%. L'ensemble des 128 communes ont voté majoritairement pour la cheffe de l'Office fédéral de la culture.

14h40

Carl-Alex Ridoré battu dans sa propre commune

Le candidat socialiste Carl-Alex Ridoré, déjà largement distancé au niveau du canton par Isabelle Chassot, a également été battu par la centriste dans sa propre commune.

A Villars-sur-Glâne, le préfet de la Sarine n'a en effet réussi qu'à récolter 40,87% des suffrages.

Seuls les résultats de Morat sont encore attendus.

Les résultats après le dépouillement de 128 commune sur 129. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg.]Les résultats après le dépouillement de 128 commune sur 129. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg.]

14h30

Les résultats de trois communes encore attendus

Si l'issue du scrutin ne fait désormais plus aucun doute, les résultats de trois communes n'ont pas encore été communiqués. Il s'agit de Villars-sur-Glâne, du Gibloux et de Morat.

14h20

Damiano Lepori: "Une candidature qui convainc au-delà de notre électorat"

Si Isabelle Chassot partait favorite dans la course à la succession de Christian Levrat au Conseil des Etats, peu de personnes auraient prédit un tel score.

Pour Damiano Lepori, président de la section fribourgeoise du parti Le Centre, ces résultats prouvent que la candidature d'Isabelle Chassot a réussi à convaincre les électeurs et les électrices "bien au-delà de notre électorat".

>> Revoir la réaction de Damiano Lepori:

Damiano Lepori: "Le succès d'Isabelle Chassot et du Centre" [RTS]
Damiano Lepori: "Le succès d'Isabelle Chassot et du Centre" / Journée Votations / 2 min. / le 26 septembre 2021

14h10

Valérie Piller Carrard: "un équilibre qui va manquer"

Présentes sur la plateau de l'émission spéciale votations de la RTS, la conseillère aux Etats fribourgeoise Johanna Gapany et la conseillère nationale socialiste Valérie Piller Carrard (FR) ont réagi aux résultats de l'élection complémentaire du canton de Fribourg.

Si, pour la première, les deux candidats avaient affiché leur envie forte de défendre le canton au Conseil des Etats, Valérie Piller Carrard juge qu'il s'agit d'un véritable "coup dur" pour son camp.

"Aujourd'hui ce que je regrette, c'est que 40% de la population ne soit plus représentée dans la Chambre des cantons (...) c'est un équilibre qui va manquer au sein de la délégation fribourgeoise au Conseil des Etats", explique-t-elle.

>> Revoir les réactions de Johanna Gapany et de Valérie Piller Carrard:

Isabelle Chassot en tête: les réactions de Johanna Gapany et Valérie Piller Carrard [RTS]
Isabelle Chassot en tête: les réactions de Johanna Gapany et Valérie Piller Carrard / Journée Votations / 4 min. / le 26 septembre 2021

13h50

La Ville de Fribourg remportée par Isabelle Chassot

Après Bulle, Isabelle Chassot a également obtenu la majorité des voix de la Ville de Fribourg.

Avec 5428 suffrages, la centriste obtient en effet 53,45% des votes.

13h40

Près de 20'000 voix d'avance pour Isabelle Chassot

Dans le canton de Fribourg, les résultats de 124 communes sur 128 sont connus. Un retour de Carl-Alex Ridoré semble très improbable tant l'avance de la centriste apparaît confortable.

L'ancienne conseillère d'Etat fribourgeoise possède près de 20'000 voix d'avance sur le préfet de la Sarine.

Après le dépouillement de 124 communes sur 128, Isabelle Chassot possède près de 20'000 voix d'avance. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg]Après le dépouillement de 124 communes sur 128, Isabelle Chassot possède près de 20'000 voix d'avance. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg]

13h20

Réactions de Benjamin Roduit et de Lisa Mazzone

Alors que la victoire semble acquise pour la centriste Isabelle Chassot, Benjamin Roduit  (Centre/VS) et Lisa Mazzone (Verts/GE) ont réagi sur le plateau de la RTS.

Pour le premier, Isabelle Chassot est "une femme très compétente" qui a réussi "à faire ses preuves comme conseillère d'Etat et ensuite comme cheffe de l'Office fédéral de la culture".

"Je crois que la population reconnaît une grosse pointure et je me réjouis de pouvoir la cotoyer au sein du Parlement", a-t-il expliqué.

De son côté, Lizza Mazzone ne se réjouit pas de l'effritement "des forces progressistes" mais estime qu'Isabelle Chassot est une "femme de discussion", avec laquelle il sera possible de "trouver des ponts" au Conseil des Etats.

>> Les réactions de Benjamin Roduit et de Lisa Mazzone:

Isabelle Chassot en tête: les réactions de Benjamin Roduit et Lisa Mazzone [RTS]
Isabelle Chassot en tête: les réactions de Benjamin Roduit et Lisa Mazzone / Journée Votations / 1 min. / le 26 septembre 2021

13h10

Isabelle Chassot gagne à Bulle

Les résultats de la commune de Bulle, deuxième ville du canton, sont tombés. Isabelle Chassot y remporte 58,49% des voix avec 2659 suffrages contre 1887 (41,51%) pour le socialiste Carl-Alex Ridoré.

13h00

La défaite de Carl-Alex Ridoré se précise

Isabelle Chassot (Centre) fait la course en tête dans l'élection complémentaire au Conseil des Etats à la succession de Christian Levrat (PS/FR), appelé à prendre la présidence de La Poste Suisse. Elle devance son concurrent Carl-Alex Ridoré (PS) à près de deux contre un.

Dimanche, après dépouillement dans 113 des 129 communes du canton de Fribourg, l'actuelle directrice de l'Office fédéral de la culture (OFC) et ancienne conseillère d'Etat fribourgeoise recueille 37'704 suffrages, contre 21'071 au préfet de la Sarine. Les résultats de Fribourg ne sont pas encore tombés.

12h45

La barre des 100 communes est passée, Isabelle Chassot solidement en tête

Après le dépouillement de 102 communes sur 129, la centriste Isabelle Chassot reste solidement ancrée en tête, avec 64,1% des voix et près de 15'000 voix d'avance.

La directrice de l'Office fédéral de la culture semble bien partie pour remplacer le socialiste Christian Levrat au Conseil des Etats.

Très connue dans l'ensemble du canton, Isabelle Chassot a sans doute bénéficié du vote féminin, à gauche comme à droite.

12h40

Les premiers résultats significatifs attendus vers 15h00

Si Isabelle Chassot a pour l'instant pris la tête, les résultats des plus grandes communes et de Fribourg ne sont pas encore connus.

Selon la Chancellerie de l'Etat de Fribourg, les premiers résultats significatifs devraient tomber aux alentours des 15h00.

>> Les explications de Maurice Doucas:

Election complémentaire à Fribourg: les dernières informations [RTS]
Election complémentaire à Fribourg: les dernières informations / Journée Votations / 1 min. / le 26 septembre 2021

12h35

Après le dépouillement de 88 communes, Isabelle Chassot toujours devant

Dans le canton de Fribourg, plus de la moitié des communes ont été dépouillées. La centriste Isabelle Chassot reste pour l'instant largement en tête, avec 64,77% des voix, contre 35,23% pour le socialiste Carl-Alex Ridoré.

Après le dépouillement de 88 communes, la centriste Isabelle Chassot reste largement en tête. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg]Après le dépouillement de 88 communes, la centriste Isabelle Chassot reste largement en tête. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg]

12h25

Isabelle Chassot en tête après 54 communes

Après le dépouillement de 54 communes sur 129, la centriste Isabelle Chassot devance le socialiste Carl-Alex Ridoré.

La directrice de l'Office fédéral de la culture possède près de 6000 voix d'avance sur le préfet de la Sarine.

Les résultats des plus grandes communes ne sont pour l'instant pas encore connues.

Après les résultats de 54 communes, Isabelle Chassot est en tête. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg]Après les résultats de 54 communes, Isabelle Chassot est en tête. [Chancellerie de l'Etat de Fribourg]

10h00

Le débat

A dix jours du scrutin, Isabelle Chassot et Carl-Alex Ridoré se sont retrouvés dans le studio de Forum pour débattre de leurs programmes.

>> Revoir leur débat dans Forum:

Le grand débat - Qui remplacera le Fribourgeois Christian Levrat au Conseil des Etats? [RTS]
Le grand débat - Qui remplacera le Fribourgeois Christian Levrat au Conseil des Etats? / Forum / 23 min. / le 15 septembre 2021

09h30

Un duel particulièrement serré

Au début de la campagne, beaucoup imaginaient qu'Isabelle Chassot deviendrait facilement sénatrice, elle qui a été trois fois brillamment élue au Conseil d'Etat fribourgeois, avant de diriger l'Office fédéral de la culture durant huit ans. Les connaisseurs de la vie politique louent notamment ses compétences linguistiques ou ses réseaux au sein de la Berne fédérale.

Si, aujourd'hui, personne ne remet en question ses qualités, on constate que le contexte politique n'est pas facile pour elle, notamment parce qu'elle n'est pas certaine de faire le plein des voix à droite.

Une concurrente pour Johanna Gapany?

La base du PLR, par exemple, se méfie d'une Isabelle Chassot au Conseil des Etats, car elle pourrait - à terme - devenir un réel danger pour l'actuelle conseillère aux Etats libérale-radicale Johanna Gapany, elle aussi une femme de droite. Il y aurait donc deux sénatrices de droite lors des fédérales de 2023, soit peut-être une de trop. Or, au vu de la force du Centre (ex-PDC) dans le canton de Fribourg, le siège PLR pourrait s'avérer le plus fragile.

Les instances du PLR ont finalement décidé de soutenir officiellement Isabelle Chassot, mais la question de savoir si la base suivra n'est pas résolue.

Le vote de l'UDC suscite lui aussi des inquiétudes. Le parti n'a pas donné de consigne de vote et ses membres ne vont probablement pas massivement soutenir Isabelle Chassot, car il y a un lourd contentieux entre l'Union démocratique du centre et ce qui était à l'époque le PDC. Les adhérents de l'UDC ont le sentiment qu'au cours des dernières années, ils ont toujours servi de marche-pied au PDC et qu'ils ont été les dindons de la farce.

Pas facile non plus pour Carl-Alex Ridoré

Du côté du socialiste Carl-Alex Ridoré, la situation n'est cependant pas simple non plus et comporte plusieurs inconnues, à commencer par l'ampleur du vote des Vert-e-s à son égard. Tous les écologistes ne sont pas des fervents soutiens de Carl-Alex Ridoré. Son passage à la préfecture de la Sarine a été marquée par les tensions avec la conseillère d'Etat Marie Garnier. La Verte a fini par démissionner et les socialistes ont ensuite tenté de ravir le siège au gouvernement cantonal laissé vacant par l'écologiste, un opportunisme qui n'a pas bien passé chez les Vert-e-s.

Autre inconnue pour Carl-Alex Ridoré: le vote féminin, et notamment celui des femmes de gauche. La question de savoir sur qui il va se diriger taraude le PS fribourgeois, qui a observé lors des élections communales du début d'année une forte poussée des femmes dans les législatifs au détriment de certains hommes.

Enfin, Carl-Alex Ridoré souffre d'un déficit d'image. S'il est très connu dans son propre district, la Sarine, il l'est beaucoup moins dans les autres districts du canton de Fribourg.

>> Ecouter l'analyse de Forum:

L'imprédictible course à la succession de Christian Levrat au Conseil des Etats [RTS]
L'imprédictible course à la succession de Christian Levrat au Conseil des Etats / Forum / 3 min. / le 9 septembre 2021

>> Revoir le sujet du 12h45:

Fribourg: deux candidats en lice pour le Conseil des Etats [RTS]
Fribourg: deux candidats en lice pour le Conseil des Etats / 12h45 / 2 min. / le 2 août 2021

09h00

Le portrait de Carl-Alex Ridoré

Carl-Alex Ridoré est né dans une famille fortement marquée par l'engagement associatif et le service à la communauté. Son père d'origine haïtienne est un militant reconnu et respecté des Droits de l'homme.

Carl-Alex Ridoré. [Anthony Anex - Keystone]Carl-Alex Ridoré. [Anthony Anex - Keystone]Carl-Alex Ridoré s'engage en politique sur des listes socialistes. A 29 ans, il est élu au Conseil général de Villars-sur-Glâne et il entre cinq ans plus tard au Parlement cantonal. Professionnellement, il fait son stage d'avocat dans une étude bulloise. La même que le conseiller d'Etat PLR Maurice Ropraz et le député socialiste Pierre Mauron.

Trois mandats à la préfecture de la Sarine

En 2008, Carl-Alex Ridoré crée la sensation en décrochant un fief PDC réputé imprenable, à savoir la préfecture de la Sarine. Il est ensuite réélu sans problème à deux reprises.

Mais l'année 2017 est particulièrement compliquée pour lui, en raison des tensions avec la conseillère d'Etat Verte Marie Garnier qui finit par démissionner. Le préfet réorganise sa préfecture et les tensions s'apaisent.

Carl-Alex Ridoré est aussi devenu le "Monsieur Fusion" du Grand Fribourg. Il préside notamment l'Assemblée constitutive de ce qui pourrait être - à terme - la troisième ville de Suisse romande. L'actuel préfet de la Sarine a aussi été très présent lors de la crise Covid. Et désormais, Carl-Alex Ridoré a la délicate mission de maintenir à gauche le siège laissé vacant par le conseiller aux Etats sortant socialiste, Christian Levrat.

08h30

Le portrait d'Isabelle Chassot

La carrière politique d'Isabelle Chassot a débuté très tôt. Dans sa famille, la chose politique a toujours été très importante. Son père siège notamment au conseil communal de la commune de Granges-Paccot.

Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture et candidate du Centre à l'élection complémentaire au Conseil des Etats pour remplacer le socialiste Christian Levrat. [Anthony Anex - Keystone]Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture et candidate du Centre à l'élection complémentaire au Conseil des Etats pour remplacer le socialiste Christian Levrat. [Anthony Anex - Keystone]A 26 ans, Isabelle Chassot entre au Grand Conseil fribourgeois sur les listes PDC. Quelques années plus tard, la jeune politicienne devient conseillère personnelle du conseiller fédéral Arnold Koller en charge du Département fédéral de justice et police. Elle poursuit ensuite son travail auprès de Ruth Metzler.

Trois mandats au Conseil d'Etat

Elle entre au Conseil d'Etat fribourgeois en 2001. En 2006, elle est réélue en tête, avec 59% des voix. Rebelote cinq ans plus tard: elle finit première lors des deux tours. Durant ses années passées au gouvernement, elle reste à la Direction des écoles, de la culture et du sport.

Mais, à Fribourg, elle commence à prendre trop de place. Ses collègues du gouvernement ne l'épargnent plus et la minorisent, par exemple sur le dossier des Hautes écoles spécialisées, qu'elle perd. Appelée en 2013 par le conseiller fédéral Alain Berset, elle accepte de devenir cheffe de l'Office fédéral de la culture. Elle dirige cet office durant 8 ans.

Désormais, Isabelle Chassot, au centre de l'échiquier politique,veut reconquérir le siège perdu en 2019 par le PDC Béat Vonlanthen.

08h00

Pourquoi cette élection?

Le peuple fribourgeois est appelé aux urnes pour élire la personne qui succédera au socialiste Christian Levrat. L'ancien président du Parti socialiste suisse a en effet été nommé à la tête du conseil d'administration de La Poste.

Le Gruérien prendra ses fonctions le 1 décembre 2021, ce qui l'a obligé à faire une croix sur sa carrière politique après dix-sept ans passés sous la Coupole fédérale. Il quittera ses fonctions de sénateur fin septembre.

>> Lire: "Serein", Christian Levrat s'apprête à tourner le dos à la politique

>> Revoir l'interview de Christian Levrat dans La Matinale:

L'invité de La Matinale (vidéo) - Christian Levrat, conseiller aux Etats (PS-FR) [RTS]
L'invité de La Matinale (vidéo) - Christian Levrat, conseiller aux Etats (PS/FR) / La Matinale / 11 min. / le 22 septembre 2021