Modifié

Pionnier du pass sanitaire, le Danemark en tourne la page - Le suivi du Covid-19 dans le monde

Pionnier dans l'introduction du pass sanitaire, le Danemark a levé mercredi l'obligation de ce laisser-passer dans presque tous ses lieux publics. [Tom Little - AFP]
Pionnier dans l'introduction du pass sanitaire, le Danemark a levé mercredi l'obligation de ce laisser-passer dans presque tous ses lieux publics. [Tom Little - AFP]
Pionnier dans l'introduction du pass sanitaire, le Danemark a levé mercredi l'obligation de ce laisser-passer dans presque tous ses lieux publics, à quelques jours de la levée de toutes les restrictions malgré la menace d'une quatrième vague en Europe.

DANEMARK - Pionnier du pass sanitaire, le pays en tourne la page

Pionnier dans l'introduction du pass sanitaire, le Danemark a levé mercredi l'obligation de ce laisser-passer dans presque tous ses lieux publics, à quelques jours de la levée de toutes les restrictions, prévue malgré la menace d'une quatrième vague en Europe.

Lancé en catimini début mars pour la réouverture des zoos, le pass sanitaire danois avait été progressivement étendu, devenant le corollaire de chaque étape de la réouverture du pays. Disponible via une application ou sur papier, sa mise en oeuvre avait toujours été prévue pour être provisoire, avec une date de péremption initialement fixée au 1er octobre.

Avec 71,6% de la population entièrement vaccinée, le pays scandinave de 5,8 millions d'habitants devrait retrouver bientôt un quotidien similaire à celui d'avant la pandémie.

Le "coronapas", qui certifie d'un test négatif ou d'une immunisation contre le virus, soit par vaccination complète soit parce qu'on a déjà contracté le Covid-19, ne devra plus être présenté à partir de mercredi que dans les boîtes de nuit, qui rouvrent ce jour. Il disparaît des salles de sport ou les salons de coiffures mercredi et n'était plus obligatoire depuis le 1er août dans les musées et salles de spectacles avec moins de 500 personnes.

Le 10 septembre, suivra la levée de toutes les restrictions.

A noter toutefois que l'entrée au Danemark reste elle toutefois sujette à la présentation d'un passeport sanitaire et/ou d'un test négatif.

OMS - Un nouveau variant baptisé "Mu" inquiète

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) surveille un nouveau variant du coronavirus, baptisé "Mu", qui a été identifié pour la première fois en Colombie en janvier, a-t-elle indiqué dans la nuit de mardi à mercredi.

L'OMS précise que le variant présente des mutations qui pourraient indiquer un risque d'"échappement immunitaire" (résistance aux vaccins), et souligne que des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ses caractéristiques.

Actuellement, l'OMS considère que quatre variants sont préoccupants, dont les variants Alpha, présent dans 193 pays, et Delta, présent dans 170 pays, tandis que cinq autres variants sont à suivre (y compris Mu).

Le variant Mu a été détecté pour la première fois en Colombie en janvier. Depuis, il a été signalé dans d'autres pays d'Amérique du Sud et en Europe. "Bien que la prévalence mondiale du variant Mu parmi les cas séquencés ait diminué et soit actuellement inférieure à 0,1%, sa prévalence en Colombie (39%) et en Equateur (13%) a constamment augmenté", a expliqué l'OMS.

ITALIE- Le pass sanitaire entre en force dans un climat de tensions

En Italie, dès ce mercredi, le pass sanitaire sera obligatoire dans les trains et les navires, mais aussi pour le personnel scolaire et universitaire.

Journalistes agressés, élus et experts scientifiques menacés: ces nouvelles restrictions provoquent la colère des "antivax". Une colère, parfois violente, qui commence à préoccuper sérieusement les autorités.

Le mouvement "antivax" que l'extrême-droite italienne tente de noyauter s'est radicalisé au point d'inquiéter aussi les services du renseignement intérieur. Sur certains réseaux sociaux, l'appel à la violence est désormais explicite, des listes de personnalités favorables aux vaccins sont dressées et leurs adresses personnelles échangées.

Un parlementaire a ainsi vu son domicile bloqué par 500 manifestants qui dénonçaient une "dictature sanitaire". Les autorités redoutent que la tension ne monte encore.

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

Un personne présente son green pass en Italie le 6 août 2021. [AP Photo/Antonio Calanni - Keystone]AP Photo/Antonio Calanni - Keystone
Italiennes et Italiens doivent depuis mercredi se munir d'un passe sanitaire pour voyager en train et en bateau / La Matinale / 1 min. / le 1 septembre 2021

>> Ecouter aussi le sujet du 12h30 sur l'action de blocage de la gare de Rome

Deux trains italiens en gare de Rome en octobre 2014. [Andreas Gebert. - DPA/AFP]Andreas Gebert. - DPA/AFP
Des antivaxs bloquent des gares italiennes en réponse aux nouvelles restrictions contre le Covid / Le 12h30 / 1 min. / le 1 septembre 2021

ESPAGNE - Plus de 70% de la population vaccinée

'Espagne, l'un des champions de la vaccination en Europe, a atteint mercredi son objectif de vacciner 70% de sa population contre le Covid-19, a annoncé mercredi le gouvernement.

Selon les derniers chiffres du ministère de la santé, 33,3 millions d'Espagnols sont totalement vaccinés, soit 70,3% de la population totale.

"Comme je l'avais promis au début de l'année, 70% de la population espagnole est entièrement vaccinée", a déclaré le Premier ministre Pedro Sanchez dans la matinée, quelques heures avant la publication des derniers chiffres de vaccination.

"Plus de 90% de la population espagnole de plus de 40 ans est entièrement vaccinée", a-t-il ajouté, précisant que "plus de 70% des 20-29 ans et des 12-19 ans avaient déjà reçu au moins une dose".

Lors du lancement de la campagne de vaccination en Espagne fin décembre, le gouvernement avait affirmé que si tout se déroulait comme prévu, "autour de 70%" des 47 millions d'Espagnols seraient vaccinés à l'été 2021.

PORTUGAL - Britanniques et Brésiliens exemptés de quarantaine à leur arrivée

Les passagers originaires du Royaume-Uni et du Brésil ne sont plus tenus d'observer une quarantaine à cause des restrictions liées au coronavirus à leur arrivée au Portugal à partir de mercredi, a annoncé le gouvernement portugais.

Le Brésil intègre désormais la liste des pays vers et à partir desquels "sont autorisés les voyages non essentiels", tels que l'Union européenne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou encore Israël, précise le communiqué.

Pour se rendre au Portugal en avion, les passagers doivent présenter soit un pass sanitaire, soit le résultat négatif d'un test PCR ou antigénique.

Avec environ trois quarts de la population complètement vaccinée contre le Covid-19, le Portugal espère atteindre les 85% "entre l'avant-dernière et la dernière semaine de septembre", selon le coordinateur du programme national de vaccination contre le Covid-19.

Cet objectif, atteint plus tôt que prévu, a permis au gouvernement d'anticiper la levée de certaines restrictions en relevant notamment la jauge d'accueil du public dans les restaurants, les salles de spectacles ou encore les stades.

GRECE - Vaccination obligatoire pour le personnel de santé

La vaccination obligatoire pour les personnels de santé entre en vigueur mercredi en Grèce, sous peine de mise à pied pour les récalcitrants. La mesure avait été annoncée le 12 juillet.

Quelque 10'000 professionnels non vaccinés à ce jour sont concernés par une menace de suspension dans le pays, soit 10% des effectifs totaux, selon les estimations de la Fédération nationale des travailleurs des hôpitaux publics. Le service ambulancier devra notamment fonctionner avec 1245 professionnels en moins, selon le journal économique Naftemporiki.

Plusieurs rassemblements ont eu lieu mercredi matin devant différents hôpitaux du pays pour s'opposer à la vaccination obligatoire et mettre en lumière les conséquences provoquées par le renvoi de personnel sur le fonctionnement des services de santé.

EUROPE - inégalité vaccinale inquiétante

Alors qu'en Suisse, 51,6% de la population est entièrement vaccinée, la vaccination contre le Covid-19 progresse de manière très inégale à travers l'Europe. Les pays les moins favorisés, principalement situés à l'Est, accusent un net retard sur les pays riches d'Europe occidentale. Ces disparités inquiètent la Commission européenne et l'OMS.

Au sens de la Banque mondiale, 34 pays européens (sur 51) ont des revenus "élevés", parmi lesquels la quasi-totalité des pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni ou encore la Norvège et la Suisse. Dans ces pays, les deux tiers de leur population (66%) ont reçu au moins une dose et 60% sont complètement vaccinés.

Les autres pays européens, tous classés dans les catégories de revenus "intermédiaires" par la Banque mondiale, ont injecté deux fois moins de doses. En moyenne, un tiers seulement des habitants (34%) de ces pays ont reçu au moins une dose, 27% sont complètement vaccinés.

Seulement 17% en Bulgarie

La Bulgarie, seul pays à revenu "intermédiaire" du bloc, est de loin le moins vacciné, avec seulement 17% de sa population complètement vaccinée. Le pays, qui profite des livraisons pilotées par Bruxelles, ne manque pourtant pas de doses, mais sa campagne souffre d'un déficit de confiance envers les vaccins.

Hors UE, dans les pays européens les moins vaccinés, ces deux manques se cumulent. Les quatre pays les moins vaccinés d'Europe - Arménie (3% complètement vaccinés), Ukraine (9%), Géorgie et Bosnie-Herzégovine (11% chacun) - ont été parmi les derniers du continent à lancer leur campagne, en février et mars. Leurs campagnes sont à des années-lumière de celles de pays comme le Portugal (73% complètement vaccinés), le Danemark (71%), l'Espagne (69%), la France (65%) ou le Royaume-Uni (63%), qui se classent parmi les plus vaccinés d'Europe et du monde.

ISRAEL - Rentrée scolaire marquée par la quatrième vague

Rentrée des classes quelque peu particulière en Israël ce mercredi matin. Plus 90'000 enfants et adolescents n'ont pas pu se rendre en classe car ils sont confinés chez eux pour cause de Covid. Le pays connaît en effet une quatrième vague d'infections.

Le variant Delta contamine actuellement plus de 10'000 personnes par jour surtout des enfants et des adolescents. Du coup, des centres de vaccinations vont ouvrir devant les établissements scolaires.  

>> Ecouter le reportage en Israël dans La Matinale:

Le variant Delta contamine actuellement plus de 10'000 personnes par jour surtout des enfants et des adolescents. [Jack Guez - afp]Jack Guez - afp
En Israël, la rentrée scolaire a lieu mercredi, mais plus de 90'000 élèves n'iront pas en classe à cause du Covid-19 / La Matinale / 1 min. / le 1 septembre 2021

JAPON - Découverte d'un nouveau lot suspect de vaccins Moderna

La préfecture de Kanagawa au Japon a annoncé avoir suspendu l'utilisation d'un nouveau lot de vaccins Moderna après avoir découvert des particules noires dans un flacon.

Le Japon avait déjà suspendu la semaine dernière l'utilisation de 1,63 million de doses de ce vaccin après avoir été alerté de la contamination  d'une partie de la production mais 3790 personnes ont reçu une dose de vaccin issu du lot suspect.

Moderna et l'entreprise pharmaceutique espagnole Rovi, qui s'occupe de la mise en flacon du vaccin, ont indiqué que le problème pourrait être lié au processus de fabrication. Les autorités sanitaires européennes ont ouvert une enquête.

RTSinfo avec les agences

Publié Modifié

Les chiffres dans le monde

La pandémie de SARS-CoV-2 a fait au moins 4'518'163 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP mercredi.

Plus de 217'629'220 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 640'108 décès pour 39'198'268 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Viennent ensuite le Brésil avec 580'413 morts et 20'776'870 cas, l'Inde avec 439'020 morts (32'810'845 cas), le Mexique avec 259'326 morts (3'352'410 cas), et le Pérou avec 198'295 morts (2'150'006 cas).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie):

>> Cas sur 14 jours pour 100'000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d'informations):

L'expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données: Bureau régional Europe de l'OMS

Davantage que la vaccination, être malade du Covid-19 accroît le risque de myocardite

Le risque de développer une myocardite a dernièrement été pointé du doigt après l'injection des vaccins contre le Covid-19 de Pfizer et de Moderna, notamment chez les garçons et jeunes hommes.

Mais ce risque serait davantage présent  après une infection par la maladie elle-même, selon une nouvelle étude des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), qui a analysé les données de consultations dans plus de 900 hôpitaux, apportant un argument de poids en faveur de la vaccination.

Les patients atteints du Covid-19 entre mars 2020 et janvier 2021 avaient en moyenne quasiment 16 fois plus de chances de développer une myocardite que ceux n'ayant pas contracté le virus, selon cette étude.

Ce risque était plus prononcé chez les personnes de moins de 16 ans, ainsi que de plus de 50 ans. Chez les enfants, certains cas de myocardites recensés peuvent correspondre à un syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS ou MIS-C), note l'étude.

Enquête sur une fuite de résultats de tests Covid en Autriche

Les autorités autrichiennes ont annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête après la fuite de dizaines de milliers de résultats de tests positifs au Covid-19 dans la province du Tyrol. Au total, 24'000 documents, incluant les noms, adresses et autres données personnelles, dont ceux de plusieurs responsables politiques connus, ont été divulgués à des médias, selon la Commission de protection des données.

D'après la chaîne publique ORF et le quotidien Der Standard, qui ont accédé à la liste, c'est l'ancien directeur de la compagnie HG Lab Truck (filiale de HG Pharma), chargée d'effectuer les tests dans le Tyrol, qui est responsable de cette fuite. Il a expliqué avoir envoyé les données dans un courriel le 11 août à un technicien extérieur à l'entreprise, sous forme de tableaux Excel cryptés, mais a nié toute faute, assurant avoir été victime d'un piratage informatique.

Dans un communiqué, le gouvernement du Tyrol a condamné ce nouvel épisode, se disant attaché à "des normes de sécurité élevées pour la protection des données", et annoncé une action en justice "s'il s'avère que les données ont bien été transmises à des tiers contrairement aux engagements pris".