Modifié

L'ONU lance une "alerte rouge" face au peu d'engagements sur le climat

Actuellement, seuls 75 états sur les 200 signataires de l'accord de Paris ont soumis leurs engagements révisés pour diminuer leurs émissions. [Jim Cole - Keystone]
L'ONU lance une "alerte rouge" face au peu d'engagements sur le climat / Le Journal de 8h / 1 min. / le 27 février 2021
Les engagements pris par les Etats qui ont signé l’Accord de Paris sont très loin d’être réalisés. Le constat émane des Nations unies, qui appellent les gros pays émetteurs à passer de la parole aux actes.

En matière climatique, le secrétaire général de l’ONU peine à comprendre la logique des Etats. Dans un communiqué en forme de cri d’alarme publié vendredi, Antonio Guterres regrette la passivité des principaux responsables de la hausse des températures.

"La dernière décennie fut la plus chaude de l’histoire de l’humanité. Et la science est très claire, nous devons limiter la hausse globale des températures à 1,5 degré à la fin de ce siècle", a-t-il rappelé.

Réduire les émissions d'au moins 45%

Pour l’ONU, un premier pas serait de réduire de 45% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, par rapport à 2010.  Et l’exemple devrait venir des pays industrialisés membres du G20, estime l'ONU.

Actuellement, seuls 75 Etats sur les 200 signataires de l'Accord de Paris ont soumis leurs engagements révisés pour diminuer leurs émissions, dont les membres de l’Union européenne.

Mais on est encore très loin du compte: les Etats-Unis de Joe Biden, qui font leur retour dans l’accord, et la Chine qui a promis la neutralité carbone d’ici à 2060, sont attendus au contour.

Prochaine COP en novembre

Et alors que le compteur tourne et que les températures montent, l’ONU espère que des plans étatiques ambitieux verront le jour avant la prochaine conférence sur le climat. La COP 26 doit se tenir en novembre dans la ville écossaise de Glasgow.

Nicolas Vultier/oang

Publié Modifié