Modifié

Une fondation suisse s'associe à une plainte néerlandaise contre VW

La plainte annoncée fait suite à l'échec des négociations menées depuis deux ans. [Gian Ehrenzeller - Keystone]
Nouvelle plainte déposée contre VW en Suisse dans l'affaire du "dieselgate" / Le 12h30 / 1 min. / le 13 juin 2017
La Fondation alémanique des consommateurs s'est associée à un groupe néerlandais représentant 180'000 propriétaires de voitures Volkswagen pour déposer une plainte liée au scandale des moteurs truqués.

La Volkswagen Car-Claim Foundation a déclaré mardi avoir pris cette décision à la suite de l'échec de négociations menées depuis 2015 avec Volkswagen, Bosch et les concessionnaires automobiles concernés aux Pays-Bas.

L'organisation alémanique de protection des consommateurs (SKS) avait conclu il y a un an un partenariat avec VW-Car-Claim, afin que les clients suisses lésés par le scandale des moteurs diesel truqués puissent être associés à un accord européen. Plus de 2000 propriétaires de véhicules en Suisse se sont annoncés.

Pression renforcée depuis la Suisse

Le verdict aux Pays-Bas n'aura un effet juridique que pour les personnes lésées dans ce pays. Mais une reconnaissance au plus haut niveau de la responsabilité de Volkswagen aurait un effet d'entraînement pour toute l'Europe, note la SKS.

Cette dernière souhaite renforcer la pression depuis la Suisse et envisage une action en justice, en collaboration avec des partenaires autrichiens, néerlandais et allemands.

ats/jvia

Publié Modifié

Indemnisations aux Etats-Unis

Volkswagen est accusé d'avoir utilisé un logiciel visant à manipuler les données concernant les émissions polluantes de ses moteurs diesel. Le scandale, qui a touché quelque 180'000 véhicules en Suisse, a été découvert le 18 septembre 2015.

La SKS s'est alliée à la Volkswagen Car-Claim Foundation car en Suisse il n'existe pas de droit pour déposer une plainte collective. La législation néerlandaise dispose, elle d'une procédure de plaintes collectives similaire à celles des "class actions" américaines.

Aux Etats-Unis d'ailleurs, Volkswagen a accepté de verser plus de 20 milliards de dollars au total, en particulier pour indemniser quelque 500'000 automobilistes. En Europe, le groupe allemand a refusé toute solution, dénonce la SKS.