Modifié

Les exportations horlogères suisses dépassent leur niveau d'avant la crise

Les marques de luxe ont porté la reprise de l'industrie horlogère en Suisse. [Gaëtan Bally - Keystone]
Croissance des exportations de l'industrie horlogère suisse / Le 12h30 / 2 min. / mardi à 12:30
Les exportations horlogères ont dépassé en juin leurs niveaux d'avant la pandémie, a indiqué mardi la Fédération de l'industrie horlogère (FH). Ce sont les montres les plus chères qui ont tiré les chiffres vers le haut.

Les envois de montres à l'étranger ont crû le mois dernier de 71% sur un an à 1,96 milliard de francs, précise la Fédération de l'industrie horlogère. Celle-ci souligne cependant la faiblesse de la comparaison compte-tenu de la crise liée au coronavirus. Mais les exportations horlogères dépassent de 12,5% les niveaux de 2019 à la même époque.

>> Lire: L'horlogerie suisse vit l'une des pires années de son histoire

Cette dynamique a permis au premier semestre de s'approcher des résultats d'avant la pandémie, affichant une baisse de 0,5% à 10,6 milliards de francs, précise la FH.

Interrogé dans le 12h30 de la RTS, son président s’en félicite: "On s'attendait à des chiffres positifs pour ce premier semestre, mais c'est vrai que cette évolution est plus positive que celle à laquelle on s'attendait", a relevé Jean-Daniel Pasche.

Produits de luxe avant tout

La progression des modèles dont le prix à l'exportation dépasse les 3000 francs a atteint 18,1% par rapport à juin 2019. Elle s'avère deux fois plus soutenue que celle des pièces entre 500 et 3000 francs (+9,8%). En dessous de 500 francs, le résultat s'est contracté de près de 14%, quand le nombre de pièces a diminué de 30%.

"C'est surtout le segment haut de gamme qui est parti en croissance", confirme le président de la FH. "Les segments entrée de gamme, milieu de gamme, évoluent moins rapidement et on n'a pas retrouvé les chiffres d'avant la pandémie".

Le retour du plaisir des montres

Les principaux contributeurs à la croissance ont été les Etats-Unis (+35,4%) et la Chine (+93,7%), dont le niveau a pratiquement doublé par rapport à juin 2019.

"La Chine a été le premier pays touché par la pandémie, c'est le premier qui en est sorti et c'était déjà de très bons clients de l'horlogerie suisse avant", a souligné Jean-Daniel Pasche. "L'économie américaine est bien repartie aussi, avec les plans de relance. Cela contribue à ce succès. Et les gens ont aussi de nouveau plaisir à se faire plaisir".

Pour la suite, le président de la FH se dit optimiste mais prudent. "Nous allons retrouver les chiffres d'avant la pandémie, donc ça va continuer d'augmenter. Mais à quel niveau nous arriverons, c'est encore difficile à dire parce que cette évolution se fait quand même dans un climat d'incertitudes".

oang avec ats

Publié Modifié

Record général pour les exportations suisses

Globalement, les exportations suisses ont franchi pour la première fois la barre des 60 milliards de francs au deuxième trimestre 2021. Le dynamisme du commerce extérieur helvétique s'est confirmé pour la quatrième fois consécutive.

Sur une base désaisonnalisée, les livraisons à l'étranger ont affiché une progression de 3,2%, ou de 1% corrigé de l'inflation (réel), à 60,45 milliards de francs, indique mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD).

>> Les précisions dans La Matinale:

Globalement, les exportations suisses ont franchi pour la première fois la barre des 60 milliards de francs au deuxième trimestre 2021. Le dynamisme du commerce extérieur helvétique s'est confirmé pour la quatrième fois consécutive. [CHRISTIAN BEUTLER - KEYSTONE]CHRISTIAN BEUTLER - KEYSTONE
Record général pour les exportations suisses au deuxième trimestre 2021 / La Matinale / 1 min. / mercredi à 06:00

Cette croissance s'explique pour les trois quarts par le dynamisme des produits chimiques et pharmaceutiques. Les ventes de métaux et celles de l'horlogerie ont également poursuivi sur leur lancée, même si leur rythme a ralenti par rapport aux trimestres précédents.

La balance commerciale a bouclé sur un excédent de 11,5 milliards de francs, un chiffre jamais enregistré auparavant.

>> Lire: Dopée par l'industrie, l'économie suisse devrait se rétablir rapidement