Modifié

Dopée par l'industrie, l'économie suisse devrait se rétablir rapidement

Le logo de l'EPFZ. [Walter Bieri - Keystone]
L'économie suisse s'en sortira bien, selon le Centre de recherches conjoncturelles de l'EPFZ / Le 12h30 / 2 min. / le 30 mars 2021
L'économie suisse devrait afficher un rapide rétablissement ces prochains mois, estime mardi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF). Son indicateur pour mars s'est situé à un niveau nettement supérieur aux attentes.

Premier signal de cette reprise, le baromètre des économistes de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich a bondi en mars de 15,2 points en un mois à 117,8 points, son plus haut niveau depuis l'été 2010.

L'indicateur du KOF s'est situé ainsi à un niveau nettement supérieur aux attentes. Les économistes sondés par l'agence de presse AWP tablaient sur des valeurs entre 104 et 107 points.

A ce niveau inédit depuis la reprise intervenue au début de l'été dernier à l'issue de la première vague de la pandémie de Covid-19 et les premières restrictions, le baromètre conjoncturel a très nettement dépassé sa moyenne à long terme de 100 points, écrit mardi le KOF.

Dans la foulée de la publication de l'indicateur pour mars, les prévisionnistes zurichois ont révisé la valeur du mois précédent à 102,6 points, contre 102,7 points.

Embellie portée par le secteur industriel

La vive croissance présentée en mars reflète principalement l'embellie des indicateurs du secteur industriel, explique le KOF. Les autres groupes d'indices, tant ceux relatifs à la demande intérieure qu'à celle venant de l'étranger, signalent également tous une tendance favorable, même si le rythme demeure modéré.

Dans l'industrie manufacturière et la construction, la situation des commandes est tout particulièrement jugée meilleure, suivie par la production et la situation concurrentielle. L'évaluation des stocks est un peu moins favorable.

Dans le secteur manufacturier, toutes les branches figurant dans le baromètre signalent une amélioration par rapport au mois précédent. Ce phénomène est particulièrement marqué dans l'industrie métallurgique, suivie par les industries textile et chimique, puis par la construction mécanique et la production de papier.

ats/oang

Publié Modifié