Modifié

Le géant Huawei veut quasiment doubler ses effectifs en Suisse d'ici 2021

Huawei va quasiment doubler ses effectifs en Suisse l'année prochaine. [Andy Wong - AP]
Huawei va quasiment doubler ses effectifs en Suisse. / Le Journal horaire / 20 sec. / le 23 octobre 2020
Le géant chinois des télécoms Huawei veut se renforcer en Suisse et prévoit de faire passer ses effectifs de 300 à 550 employés d'ici l'année prochaine, a déclaré vendredi le directeur général Haitao Wang dans le journal L'Agefi.

Le groupe, qui représentait en 2018 quelque 13% du marché des téléphones mobiles en Suisse, veut embaucher en Suisse 190 chercheurs à Dübendorf, dans la banlieue de Zurich, et à Saint-Sulpice, dans le canton de Vaud, a précisé le responsable de Huawei pour la Suisse.

Huawei a accéléré ses activités dans le pays, malgré la pandémie de coronavirus. "Nous sommes relativement satisfaits de nos performances sur le marché helvétique", a dit Haitao Wang, qui a pris les commandes de la filiale helvétique en 2018.

Croissance et bénéfices élevés

Selon ce dernier, "depuis 12 ans le niveau des affaires est bon et le bénéfice de l'entreprise se situe à des niveaux élevés. La croissance est portée notamment par le segment dédié aux entreprises et aux clients industriels". Cette activité a affiché au premier semestre un bond de 40% du chiffre d'affaires.

Pour l'année prochaine, Huawei cible une croissance d'environ 10% des recettes en Suisse, notamment grâce au segment Entreprise qui doit croître de 30% à 40% en 2021, a poursuivi le patron.

Pression politique

Revenant sur le bannissement de Huawei dans les équipements de 5G dans certains pays comme les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni, Haitao Wang a évoqué "la pression politique".

Evoquant le Royaume-Uni où le groupe est présent depuis plus de 20 ans, mais qui veut exclure Huawei de son réseau 5G, le responsable a affirmé qu'"en 2020 tout a changé à cause de la pression de Washington".

awp/ats/jpr

Publié Modifié

Les recettes mondiales se tassent sur 9 mois

Huawei a annoncé vendredi un ralentissement de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année, sous l'effet des sanctions américaines et de la pandémie de Covid-19. Le groupe a réalisé au cours des trois premiers trimestres un chiffre d'affaires de 671,3 milliards de yuans (91,2 milliards de francs), a-t-il indiqué dans un communiqué.

Ce chiffre est en progression de 9,9% sur un an, soit une performance très inférieure à celle de 2019 sur cette même période (24,4%). Le bénéfice, dont le montant n'a pas été précisé, s'affiche quant à lui en hausse de 8%, là aussi en retrait par rapport à la même période de l'an dernier (8,7%).

"La chaîne d'approvisionnement mondiale de Huawei a été mise sous une pression intense. Sa production et ses activités ont connu des difficultés croissantes", a commenté la firme de Shenzhen (sud). Washington a multiplié ces derniers mois les pressions sur ses alliés pour qu'ils bannissent les équipements 5G de Huawei, arguant de risques en termes de sécurité.