Modifié

La Suisse ne change pas sa position sur Huawei

Le Royaume-Uni a annoncé mardi qu'il allait expurger son réseau 5G de tout équipement produit par le géant chinois Huawei en raison d'un risque pour la sécurité du pays, un durcissement de position qui risque d'exacerber les tensions avec Pékin mais ne peut que réjouir Washington. [Philipp Guelland - Keystone]
La Suisse ne change pas sa position sur Huawei / La Matinale / 1 min. / le 15 juillet 2020
Le géant chinois des télécoms vient d'être banni du réseau 5G britannique. Le gouvernement soupçonne Huawei d'espionnage au profit de Pékin. En Suisse, on attend une preuve.

Le gouvernement britannique ne veut plus de Huawei dans son réseau 5G. Le Premier ministre Boris Johnson emboîte le pas des Américains en estimant mardi que le risque d’espionnage était important. Une décision politique, déplore le géant chinois des télécoms.

>> Lire également: Huawei exclu du réseau britannique de 5G pour des raisons de sécurité

Dans cette guerre commerciale, la Suisse reste pour l'instant neutre. Elle laisse le libre choix de la technologie aux opérateurs mobiles. L'année dernière, des parlementaires s'inquiétaient de la présence de Huawei dans la construction du réseau 5G en Suisse.

Dans sa réponse, le gouvernement estimait qu'il n'y avait pas de preuve d’espionnage chinois grâce la technologie de Huawei. Une position qui n'a pas évolué depuis, confirme l’Office fédéral de la communication. Et de rappeler que toute installation de logiciel ou d’équipement étranger présente par nature un risque.

"Très attractif"

Huawei ne fait pas peur en Suisse. Swisscom l'utilise pour son réseau fixe. Sunrise pour le mobile. Et Salt vient de signer un partenariat pour la fourniture de certains équipements. Le spécialiste des télécoms, Xavier Studer, y voit une preuve de la qualité des produits chinois. Dans un marché libre, malgré des actionnariats très différents, les opérateurs suisses ont recours au géant chinois.

"Huawei a une capacité de recherche et d'innovation très importante. La qualité de leurs produits est en constante amélioration. Dans certains domaines, ils sont quasiment leader. Ils fournissent des produits de qualité pour des prix raisonnables. Huawei est très attractif", déclare-t-il.

Téléphones portables

Le géant des télécoms multiplie les opérations de séduction en Suisse. Annonce d’investissements dans les universités, des applications suisses dans son magasin virtuel ou encore en plein Covid, la livraison à la Confédération de 800'000 masques de protection.

Car après le réseau 5G, Huawei vise désormais la première place sur le marché des téléphones portable en Suisse. Un marché toujours dominé par l’américain Apple.

Pascal Wassmer

Publié Modifié