Publié

Podcast - La seconde main va-t-elle tuer la "fast fashion"?

Le marché de la mode de seconde main est de plus en plus florissant. Une étude américaine montrait en 2019 que le marché des fripes pourrait dépasser celui de la "fast fashion" d'ici 2028. De là à signer la fin de la mode "de masse", aux collections sans cesse renouvelées?

"Si les crises économiques se poursuivent - ce qui semble être le cas - il est fort probable que la seconde main prenne de plus en plus de place dans les placards", assure Audrey Millet, spécialiste de l'histoire économique et sociale de la mode, dans Le Point J. Elle insiste d'ailleurs sur l'aspect économique, qui "prend le pas" sur la prise de conscience écologique dans le choix d'acheter des vêtements déjà utilisés.

La seconde main n'est plus seulement un phénomène qui s'appuie sur des états de conscience, mais surtout sur un porte-monnaie qui se rétrécit.

Audrey Millet, historienne

Mais l'attrait croissant pour ce secteur n'a pas échappé aux marques de "fast fashion" et à leur revendeurs, à l'instar de la plateforme Zalando ou des supermarchés Auchan, en France, qui proposent leur propre service de seconde main. "C'est vraiment une aubaine pour toute l'industrie de la mode. Les grandes enseignes, il faut vraiment qu'elles se rachètent une conscience depuis la chute du Rana Plaza, au Bangladesh (en 2013, ndlr). Mais le temps que certaines modifient leur modèle économique, leur modèle de fabrication... cela prend du temps", explique Audrey Millet.

>> Lire aussi: L'économie circulaire envisagée comme clé pour une relance post-Covid

La seconde main, un phénomène vraiment nouveau? Pourquoi le marché décolle-t-il maintenant, et qu'en est-il en Suisse?

>> Ecouter l'épisode en entier:

Logo Le point J [RTS]RTS
La seconde main va-t-elle tuer la "fast fashion"? / Le Point J / 10 min. / le 14 octobre 2020

Jessica Vial et l'équipe du Point J

Publié