Publié

La quasi-totalité des vieux vêtements collectés est à nouveau utilisée

Les vêtements sont rassemblés puis triés au centre de de Schattdorf, dans le canton d'Uri. [Christian Beutler - Keystone]
Les vêtements sont rassemblés puis triés au centre de de Schattdorf, dans le canton d'Uri. [Christian Beutler - Keystone]
Texaid récolte annuellement, avec sa filiale Contex en Suisse, plus de 35'000 tonnes de textiles usagés. Au total, 95% des habits récoltés peuvent être réutilisés d'une manière ou d'une autre.

Fondée en 1973 par six oeuvres d'entraide suisses, Texaid a toujours mis l'aspect écologique au premier plan. "La fabrication d'un seul t-shirt nécessite la consommation d'environ 2700 litres d'eau potable", explique le CEO Martin Böschen.

C'est pourquoi Texaid veut contribuer à la destinée des vieux habits et les faire rester aussi longtemps que possible dans le circuit textile.

Vêtements de seconde main

Environ 65% des textiles récoltés peuvent être utilisés comme vêtements de seconde main. Ceux qui ont encore une valeur élevée, sont vendus dans des magasins de seconde main en Allemagne, Belgique et Italie.

Ils sont aussi vendus par Texaid à des grossistes actifs dans les pays de l'Europe de l'Est, comme l'Ukraine. Depuis la crise de la dette, la Grèce est également un acheteur important, a expliqué Lilly Sulzbacher, porte-parole de Texaid.

ats/jgal

Publié

15% des habits récoltés en Suisse finissent en chiffons

Les vêtements de valeur moins élevée sont envoyés dans différents pays d'Afrique. Ils y font vivre différents ateliers de couture, des cordonniers et des commerçants.

Environ 35% des vêtements collectés en Suisse ne peuvent pas à nouveau être portés. Parmi eux, 15% sont transformés en chiffons d'essuyage, qui sont surtout utilisés par l'industrie.

Le même pourcentage est modifié en laine de recyclage pour la réalisation de nouveaux vêtements ou de couvertures. La matière est aussi réduite en fibres pour être utilisée comme produit d'isolation. Les 5% restants sont les seuls à être incinérés.