Modifié le 07 août 2017

Les Verts veulent moins de démonstrations de la Patrouille suisse

Deux Tiger de la Patrouille Suisse lors du meeting ARI14 à Payerne.
Les Verts demandent la fin des loopings de la Patrouille suisse lors de manifestations civiles Le Journal du matin / 1 min. / le 07 août 2017
Les Verts exigent la suppression des loopings de la Patrouille suisse lors des manifestations civiles par une intervention au Parlement. Ce faisant, le parti s'attaque à un symbole de l'armée de l'air helvétique.

Par l'intervention de leur présidente Regula Rytz lors de la session de juin, Les Verts exigent que l'escadrille de voltige de l'armée suisse ne vole qu'à l'occasion d'événements militaires, et qu'elle le fasse avec des normes de sécurité plus élevées.

Ils estiment en effet que cette formation militaire de vol acrobatique est trop souvent engagée pour des événements civils, des démonstrations onéreuses qui ne correspondent pas à la mission première de l'armée suisse.

Carte de visite de l'armée?

"Le rôle de de l'armée de l'air n'est pas de réaliser des chorégraphies - qui plus est dangereuses - pour amuser la galerie dans les manifestations civiles, et pour servir de carte de visite", affirme la conseillères nationale genevoise Lisa Mazzone, vice-présidente des Verts suisses.

La Patrouille suisse, un outil de propagande pour l'armée? Non, un outil de promotion pour la Suisse toute entière, rétorque le démocrate-chrétien valaisan Yannick Buttet, également vice-président de la Société suisse des officiers.

Un symbole attaqué

"La Patrouille suisse doit être mise en avant lors d'événements populaires, et pas seulement lors d'événements liés à l'armée. Tous les pays industrialisés mettent en avant les compétences de leurs pilotes, il n'y a pas de raison que la Suisse déroge à cette règle", estime le Valaisan.

Ce débat autour de la Patrouille suisse revêt une dimension hautement sympolique. La patrouille et ses pilotes étant chers à de nombreux Suisses, la discussion promet d'aller bien au-delà des considérations financières et sécuritaires avancées par les Verts.

Pietro Bugnon/kkub

Publié le 07 août 2017 - Modifié le 07 août 2017