Modifié le 28 octobre 2016 à 19:00

Plus de 900 offices de poste ont disparu en dix ans en Suisse

Entre 2005 et 2015, le nombre d'offices de poste est passé de 2390 à 1460, soit une diminution de près de 39%.
Entre 2005 et 2015, le nombre d'offices de poste est passé de 2390 à 1460, soit une diminution de près de 39%. [DR]
Près de 40% des offices de poste traditionnels ont disparu entre 2005 et 2015, au profit de simples agences postales dont le nombre augmente.

La Poste a annoncé mercredi la fermeture de 500 à 600 de ses guichets traditionnels d'ici 2020. Invoquant une adaptation stratégique aux nouveaux usages de ses clients, l'entreprise compte miser davantage sur le format de l'agence postale, c'est-à-dire une simple antenne implantée chez un partenaire -un détaillant par exemple.

>> Lire: La Poste compte fermer jusqu'à 600 offices traditionnels d'ici à 2020

Cet ajustement est amorcé depuis plusieurs années déjà. Entre 2005 et 2015, le nombre d'offices de poste est passé de 2390 à 1460, soit une diminution de près de 39%.

Dans le même temps, le nombre d'agences postales a plus que quintuplé, passant de 135 à 735. Offices et agences postales confondus, 300 emplacements de la Poste ont disparu au cours des dix dernières années.

Moins de lettres, plus de colis

Il faut dire que la Poste est confrontée à une mutation profonde de son activité. Supplantées par la correspondance numérique, le nombre de lettres envoyées recule continuellement. En revanche, le boom du e-commerce a pour effet de doper la distribution de colis.

Le graphique ci-dessous montre les résultats des différents segments d'activité de la Poste. Le réseau postal (qui comprend les offices, les agences et le service à domicile) affiche chaque année une perte d'exploitation. A l'inverse, la logistique (expédition de colis et transport de marchandises pour le compte de clients commerciaux) et Postmail (qui recouvre notamment la publicité et les courriers non adressés) progressent de manière constante.

ptur

Publié le 26 octobre 2016 à 18:25 - Modifié le 28 octobre 2016 à 19:00