Modifié

Port du voile et hooligans au menu des votations cantonales du 22 septembre

Les Tessinois se prononceront le 22 septembre sur le port du voile.  [Fred Ernst - AP/Keystone]
Les Tessinois se prononceront le 22 septembre sur le port du voile. [Fred Ernst - AP/Keystone]
Les citoyens suisses de 12 cantons se prononceront le 22 septembre sur 22 votations cantonales. Le port du voile, la vente de médicaments, le dialecte à l'école enfantine et le concordat anti-hooligans figurent parmi les sujets.

Le port du voile au Tessin

Le Tessin sera le premier canton de Suisse à se prononcer en votation populaire sur une interdiction du voile intégral dans les lieux publics. La burqa et le niqab ne sont désignés que de manière implicite dans le texte de l'initiative populaire. Il est écrit que "personne ne peut voiler ou dissimuler son visage dans les rues et les parcs publics" et que "personne ne peut forcer un tiers à se voiler en raison de son sexe".

Selon le Conseil d'Etat tessinois, une telle interdiction ne doit pas figurer dans la Constitution. Son contre-projet prévoit ainsi de modifier uniquement la loi sur l’ordre public, tout en conservant l’idée principale des initiants. Il énumère également certaines exceptions, telles que le port de vêtements de protection et de costumes.

L'organisation judiciaire à Genève

Les Genevois seront les seuls Romands à voter au niveau cantonal. Ils se prononceront sur la modification de la loi sur l’organisation judiciaire votée par le Grand Conseil le 22 février 2013. Celle-ci consiste à augmenter le nombre des juges assesseurs rattachés au Tribunal des baux et loyers, dans le but d’améliorer son fonctionnement et d’assurer une gestion plus rapide et un meilleur suivi des dossiers.

Une personne dépose son bulletin de vote dans une urne, en ville de Lausanne, ce dimanche 13 mars 2011, lors des élections communales. [Dominic Favre - Keystone]Une personne dépose son bulletin de vote dans une urne, en ville de Lausanne, ce dimanche 13 mars 2011, lors des élections communales. [Dominic Favre - Keystone]

Le droit de vote aux étrangers à Zurich

Les Zurichois sont appelés aux urnes pour se prononcer sur une initiative demandant d'accorder aux étrangers le droit de vote et d'éligibilité au niveau communal. L'initiative prévoit que chaque commune aura le choix d'accorder ces droits ou non. Seuls les étrangers vivant dans le canton depuis dix ans au moins, dont trois dans la commune concernée, pourraient bénéficier de ces nouveaux droits.

Le dialecte comme seule langue en enfantine à Lucerne

Les Lucernois se prononcent sur une initiative de l'UDC qui exige que le dialecte soit la seule langue parlée à l'école enfantine. Le contre-projet du gouvernement et du Parlement propose d'autoriser aussi l'allemand.

Le concordat contre les hooligans à Zoug

Les citoyens doivent voter sur l'introduction d'une incompatibilité des fonctions de conseiller d'Etat et d'élu aux Chambres fédérales. Les citoyens votent aussi sur une modification de la constitution du canton introduisant l'incompatibilité d'exercer des fonctions officielles dans le même office cantonal pour des personnes parentes. Les Zougois se prononcent en outre sur l'adhésion du canton au concordat renforcé contre les hooligans, ainsi que sur l'introduction du double Pukelsheim, un nouveau mode de scrutin pour l'élection du Parlement cantonal plus favorable aux petits partis.

Médecins médicaments [Klaus Ohlenschläger - AFP]Médecins médicaments [Klaus Ohlenschläger - AFP]

La vente de médicaments par les médecins en Argovie

Les Argoviens votent sur deux initiatives concernant la vente de médicaments. La première, lancée par des membres du corps médical, demande que les médecins puissent vendre des médicaments. La deuxième, lancée par les pharmaciens, exige que seules les pharmacies puissent les vendre.

ats/amitt

Publié Modifié

Et dans les autres cantons

Bâle: les Bâlois doivent se prononcer sur la gratuité du tribunal des baux, sur la proposition de couvrir les voies de chemins de fer près de la gare CFF, ainsi que sur une initiative exigeant "des logements abordables et sûrs pour tous".

Bâle-Campagne: les citoyens votent sur le refinancement de la caisse de pensions cantonale qui présente actuellement une couverture de seulement 80%.

Grisons: les Grisons sont appelés à se prononcer sur l'initiative "électricité sans charbon", qui exige que les sociétés dans lesquelles l'Etat a des participations ne puissent pas investir dans des centrales à charbon.

Nidwald: Nidwald veut modifier son mode de scrutin jugé anticonstitutionnel par le Tribunal Fédéral, selon l'une des trois variantes: le double Pukelsheim (un système électoral bi-proportionnel plus favorable aux petits partis), réduire le nombre de cercles électoraux de 11 à 4 ou réintroduire le système majoritaire abandonné en 1981.

Soleure: les Soleurois votent sur une adaptation des taxes cantonales. Les nouveaux barèmes, acceptés par le Parlement, sont combattus par un référendum de l'UDC. Certaines taxes n'ont pas été modifiées depuis plus de 30 ans.

Tessin: outre le port du voile (lire ci-contre), les Tessinois se prononcent sur la privatisation d'une partie du personnel carcéral, pour décider si des services de sécurité privés pourront surveiller des personnes en détention administrative, tels que les étrangers sans permis de séjour, dans le cas où les effectifs du personnel public seraient dépassés à cause d'un afflux massif et inattendu de réfugiés.

Uri: les citoyens uranais votent sur une modification de la loi sur la police qui doit permettre aux policiers d'enquêter à nouveau sous couverture. Ils doivent aussi se prononcer sur la facilitation des futures fusions de commune. Les Uranais doivent encore dire s'ils acceptent une modification de la loi sur l'encouragement économique.