Modifié

Les Zurichois acceptent de renforcer les mesures anti-hooligans

Avec ces dispositions, les autorités veulent tenir les casseurs à l'écart des stades. [ALESSANDRO DELLA BELLA
]
Avec ces dispositions, les autorités veulent tenir les casseurs à l'écart des stades. [ALESSANDRO DELLA BELLA]
Selon les résultats définitifs, 85,45% des Zurichois ont voté dimanche pour un concordat contre les hooligans. C'est le premier canton à se prononcer sur ces mesures adoptées en 2012.

Les Zurichois ont voté massivement dimanche en faveur du durcissement des mesures anti-hooligans, selon les premiers résultats de la votation cantonale publiés sur le site internet du canton.

85,45% des électeurs ont voté en faveur de ce texte, selon les résultats définitifs.

Zurich a été le premier canton à se prononcer dans les urnes sur le renforcement de ces mesures, appelé en Suisse "concordat" contre les hooligans et adopté en 2012. Mais il devient le neuvième canton à adhérer au concordat.

Casseurs hors-jeu

Ce concordat renforcé prévoit pour les matches à haut risque de première division, l'obtention d'une autorisation, avec des conditions possibles comme l'interdiction de la vente d'alcool.

Pour le canton de Zurich, neuf matches de football par an sont concernés par ces mesures. Des vérifications d'identité et des fouilles corporelles sont également possibles. La police pourra aussi prononcer des interdictions de périmètre pour une durée de trois ans, contre un an actuellement.

Avec ces dispositions, les autorités veulent tenir les casseurs à l'écart des stades.

ats/afp/olhor

Publié Modifié

Pas de hausse de l'impôt sur les fortunes

A 61,58%, les citoyens zurichois ont en outre refusé une initiative des Jeunes socialistes réclamant une augmentation d'impôt pour les fortunes dépassant 2 millions de francs.

Le texte soutenu par le PS, les Verts et la gauche alternative exigeait une hausse de 0,2 point environ pour faire passer la charge fiscale à 1% sur ces fortunes. Autorités et partis bourgeois avaient appelé à voter "non".

L'initiative "contre les cadeaux fiscaux aux super-riches" prévoyait de faire passer de 3 à 4,5 pour mille la part de fortune ponctionnée par le canton dès 2 millions de francs.

Avec la part imposée par les communes, située plus ou moins à 5 pour mille, le taux d'imposition sur la fortune pour ces personnes passe donc environ à 10 pour mille au total, soit 1%.

Origines du durcissement

Le durcissement a été décidé après les violents incidents qui ont provoqué l'arrêt d'un match entre les deux clubs zurichois, le 2 octobre 2011.

Ce match avait été arrêté après les jets de pétards fumigènes sur le terrain de jeu par les supporters de l'un des deux camps.