Publié

La vente de climatiseurs mobiles explose, à Genève surtout, où la loi est plus stricte

Les climatiseurs ont le vent en poupe cet été [RTS]
Les climatiseurs ont le vent en poupe cet été / 19h30 / 2 min. / le 11 juillet 2022
Les installations de climatisations fixes chez les particuliers sont souvent soumises à conditions en Suisse. Chaque canton fixe ses règles, et c'est à Genève où elles sont les plus strictes, avec pour conséquence une augmentation des ventes de climatiseurs mobiles.

Les fortes chaleurs poussent les particuliers à chercher de l'air frais, à domicile si possible. Le moyen le plus simple et rapide est de s'équiper d'un climatiseur mobile. Emrush Dermaku, gérant Interdiscount Charmilles, annonce que la chaîne de magasins a vendu 50% de climatiseurs en plus par rapport à l'année dernière en Suisse.

Le problème est que ces climatiseurs sont une aberration écologique, car pour refroidir une pièce, il faut pouvoir évacuer l'air chaud et la condensation engendrée par l'appareil, et donc souvent, entrouvrir une fenêtre, ce qui laisse entrer la chaleur. Leur consommation d'électricité est aussi très élevée et leur durée de vie assez limitée.

Un besoin irrésistible

Ces climatiseurs mobiles sont très recherchés car ils peuvent être installés librement, contrairement aux climatiseurs fixes. Ceux-ci sont soumis à autorisation en Suisse romande, par conséquent les particuliers se débrouillent autrement. Florent Tempion, directeur associé au sein de l'entreprise AFM, reçoit jusqu'à 100 appels par jour pour installer des climatisations fixes chez des privés. "Quand on est obligé de leur dire non, ils ne comprennent pas", constate-t-il.

Le canton de Genève a les conditions les plus strictes en Suisse romande et le succès des climatiseurs mobiles fait réfléchir. "On devra forcément, avec l'évolution du climat, repenser le confort estival, le redéfinir", suggère Cédric Petitjean, directeur de l'office cantonal de l'énergie. Le canton réalise chaque année 300 contrôles liés à l'énergie et 20% sont dédiés aux climatisations de confort.

Des appareils polluants

Problème des climatiseurs, on les utilise lorsqu'il fait chaud, mais cela contribue au réchauffement climatique. D'une part, leur consommation en électricité est élevée, d’autre part, les fluides réfrigérants utilisés dans ces installations émettent des gaz à effet de serre jusqu'à plusieurs milliers de fois plus polluants que le CO2. Par ailleurs, même si ces fluides sont censés rester à l'intérieur des appareils, les fuites se produisent souvent au cours de la fabrication, de la maintenance ou lors de pannes.

>> Pour éviter la prolifération des climatiseurs individuels, des réseaux de froid à distance voient le jour:

Des réseaux de froid à distance voient le jour, pour éviter la prolifération des climatiseurs individuels. [RTS]
Des réseaux de froid à distance voient le jour, pour éviter la prolifération des climatiseurs individuels. / 19h30 / 2 min. / le 11 juillet 2022

Elisa Casciaro

Publié