La police contrôle l'application des mesures du Conseil fédéral. [Keystone]
Publié Modifié

Le respect des règles est vital "même quand il fait grand beau"

- Selon les chiffres communiqués par les cantons jeudi en début de soirée, 525 personnes ont désormais trouvé la mort à cause du coronavirus en Suisse, sur un total de 18'552 cas recensés. Dans son bilan du jour, l'OFSP parle elle de 432 décès et 18'267 cas testés positifs.

- Durant sa désormais traditionnelle conférence de presse, l'OFSP a rappelé jeudi l'importance de respecter scrupuleusement les consignes d'hygiène et de distanciation sociale, et encore plus alors que le beau temps s'est installé sur le pays et qu'il incite la population à sortir. La présence de la police sera renforcée de manière notable ces prochains jours, a précisé de son côté le président de la conférence des chefs de police cantonaux.

- L'année scolaire en cours sera validée et reconnue par tous les cantons, malgré la fermeture des écoles en raison de la pandémie du Covid-19. L'année scolaire ne sera pas prolongée, et les calendriers de chaque canton restent en vigueur.

- Pour rappel, le Conseil fédéral n'a pas imposé de confinement général en Suisse, contrairement à plusieurs pays voisins, mais il rappelle sans cesse qu'il faut rester à la maison – en particulier si on est malade ou âgé de 65 ans ou plus. Il appelle à ne sortir que si on doit aller travailler (télétravail pas possible), aller chez le médecin ou à la pharmacie, faire les courses ou aider un proche. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo.

21h55

L'une des pires crises de l'histoire des médias suisses

La situation des médias est "désastreuse", estiment jeudi plusieurs organisations de défense de la presse, qui demandent des mesures. La pandémie précipite les médias suisses dans l'une des pires crises de leur histoire, écrivent les syndicats Impressum et Syndicom, ainsi que plusieurs autres organisations, dans un communiqué commun. Ils exigent la création d'un fonds d'aide urgente.

Touchée de plein fouet, la presse écrite, notamment, vit une crise sans précédent. Le chômage partiel (entre 20% et 50%) touche toutes les rédactions et la chute des revenus publicitaires atteint jusqu’à 90%. Acculés, certains journaux ne paraissent plus.

>> Tour d’horizon en Suisse romande dans le 19h30:

La presse vit une crise sans précédent. Certains journaux, faute de pub, ne paraissent plus. [RTS]
La presse vit une crise sans précédent. Certains journaux, faute de pub, ne paraissent plus. / 19h30 / 2 min. / le 2 avril 2020

>> Interview de Pierre Rütschi, directeur du Club suisse de la presse:

Pierre Ruetschi: "Sans la presse le combat contre le coronavirus ne peut pas être gagné." [RTS]
Pierre Ruetschi: "Sans la presse le combat contre le coronavirus ne peut pas être gagné." / 19h30 / 2 min. / le 2 avril 2020

21h40

Mazout et essence au plus bas en Suisse

Malgré un rebond sur les marchés, le pétrole subit la pandémie de plein fouet: le cours de l'or noir a connu le pire plongeon trimestriel de son histoire sur fond de guerre des prix et de confinement planétaire. Conséquence en Suisse: les prix du mazout et l'essence sont au plus bas. La situation actuelle est inédite.

>> Voir le reportage de Gabriel de Weck dans le 19h30:

Le cours du pétrole subit la pandémie de plein fouet. Les prix du mazout et de l'essence sont au plus bas. [RTS]
Le cours du pétrole subit la pandémie de plein fouet. Les prix du mazout et de l'essence sont au plus bas. / 19h30 / 1 min. / le 2 avril 2020

>> Lire aussi: Ruée sur le mazout en Suisse avec la chute du prix du pétrole

21h30

Soutien aux microsociétés à Genève

Le canton de Genève va soutenir les petites entreprises qui réalisent un chiffre d'affaires entre 20'000 et 100'000 francs. La Fondation d'aide aux entreprises (FAE) pourra attribuer des crédits sans intérêt pour permettre à ces sociétés de continuer à payer leurs charges urgentes, a annoncé jeudi le chef du Département du développement économique Pierre Maudet.

Cette mesure vise les microsociétés. L'aide de transition allouée par la FAE peut aller jusqu'à 25% du chiffre d'affaires annuel brut déclaré ou des charges annuelles justifiées de l'entreprise

La hotline cantonale (022 388 34 34) mise en place dès le début pour répondre aux questions économiques à Genève a été largement sollicitée, avec plus de 1400 appels.

21h10

Ces entreprises au front pour produire du matériel médical

La lutte contre le coronavirus se déroule dans les hôpitaux, mais également au coeur du tissu industriel suisse. Plusieurs entreprises produisent du matériel essentiel pour soigner les patients.

Ainsi, l'usine Busch de Chevenez (JU) est spécialisée dans la fabrication de pompes pour assurer la stérilité des salles de soins intensifs. Et la demande a explosé: ses pompes ont équipé le fameux hôpital chinois de Wuhan, construit en dix jours. Aujourd’hui, elle en fabrique pour la Suisse et pour Paris.

A quelques kilomètres de là, une autre usine Busch - spécialisée dans les pièces pour l’aéronautique ou l’horlogerie - se concentre désormais sur les lamelles qui équipent les aspirateurs à virus.

>> Voir le sujet de Serge Mérillat dans le 19h30:

Une entreprise jurassienne fabrique des pompes pour assurer la stérilité des salles de soins intensifs. [RTS]
Une entreprise jurassienne fabrique des pompes pour assurer la stérilité des salles de soins intensifs. / 19h30 / 1 min. / le 2 avril 2020

20h50

Etude sur les tests de sérologie aux HUG

C'est l'une des clés pour les décisions politiques concernant le déconfinement: les tests de sérologie permettent de dire si quelqu'un a été infecté par le coronavirus et est donc très probablement immunisé. Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) ont débuté une étude pour évaluer le taux d'immunité de la population genevoise.

>> Le reportage de Cynthia Gani dans le 19h30:

Évaluer le taux d'immunité de la population genevoise grâce à des tests de sérologie. Étude aux HUG. [RTS]
Évaluer le taux d'immunité de la population genevoise grâce à des tests de sérologie. Étude aux HUG. / 19h30 / 2 min. / le 2 avril 2020

20h15

Triage des patients: quel mode d'emploi?

C'est une réalité, en Suisse comme ailleurs: les hôpitaux et les soignants sont sur le pied de guerre pour faire face à une arrivée massive de patients atteints du coronavirus. Objectif: éviter un scénario à l'italienne, avec des services de santé débordés et des médecins obligés de choisir qui sauver et qui laisser mourir.

Car le triage des patients pose des questions éthiques et juridiques. Forum en a débattu avec Vinh-Kim Nguyen, vice-président de MSF suisse, Johan Rochel, fondateur d'Ethix, laboratoire pour l'éthique de l'innovation, et Baptiste Hurni, conseiller national (PS/NE), président de la Fédération suisse des patients.

>> Le débat de Forum:

Le débat - Triage des patients: quel mode d'emploi? [RTS]
Le débat - Triage des patients: quel mode d'emploi? / Forum (vidéo) / 16 min. / le 2 avril 2020

19h55

La tentation du dépistage systématique chez les entreprises

Les milieux économiques souhaitent que le déconfinement arrive le plus vite possible en Suisse. Des entreprises prennent déjà les devants pour s’assurer de pouvoir dépister leurs employés lors qu'ils pourront reprendre le travail. Mais les autorités sanitaires prônent de leur côté une stratégie nationale en matière de dépistage du coronavirus dans les entreprises, pour éviter les dérives.

Ainsi, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) rappelle que ces tests sont déconseillés mais pas interdits. Il souligne que de tester massivement des personnes à ce stade constitue une mauvaise utilisation des ressources. Il faut éviter le gaspillage, dit l'office.

Vice-président de la faîtière de l’industrie suisse des machines Swissmem, François Gabella reconnaît que de nombreux patrons de sa branche souhaitent s'assurer grâce à ces tests que leurs employés peuvent reprendre le travail.

Intérêts et éthique des entrepreneurs

"Effectivement. On est peut-être à l'approche de du milieu du gué et je pense qu'il est tout à fait légitime de de se poser la question de savoir comment est-ce qu'on va traverser la deuxième partie", dit-il. Mais, fait remarquer François Gabella, "il n'est ni dans leurs intérêts [les entrepreneurs], ni dans leur éthique, de sacrifier la santé de leurs collaborateurs".

Le vice-président de Swissmem note encore, sur le principe du test, "que la difficulté du desserrement de l'étau que nous allons opérer va évidemment créer un certain nombre de risques. Et je pense que l'idée de faire du dépistage est une bonne idée dans la mesure où elle permettra de limiter les risques".

>> L'interview de François Gabella dans Forum:

Le dépistage, une solution pour accélérer la reprise du travail? Interview de François Gabella [RTS]
Le dépistage, une solution pour accélérer la reprise du travail? Interview de François Gabella / Forum (vidéo) / 8 min. / le 2 avril 2020

19h40

Le chantier d'Energypolis à Sion retardé

La remise des locaux des bâtiments du campus Energypolis à Sion, prévue en juin prochain, est repoussée à l'automne 2020 et les étudiants pourront l'occuper dès janvier 2021. Le Conseil d'Etat et la HES-SO Valais l'ont annoncé dans un communiqué commun jeudi.

Ce report doit permettre au chantier de prendre enfin les mesures sanitaires recommandées par l'OFSP dans le cadre de la pandémie.

Le campus Energypolis réunit les compétences de l'EPFL Valais, de la HES-SO Valais et de la fondation The Ark notamment. A terme, il devrait regrouper plus d'un millier de personnes.

18h40

L'impatience alémanique sur une sortie de crise

Alors que l'incertitude prévaut sur l'évolution de la vague épidémique et sur la levée des mesures sanitaires, certains cantons alémaniques manifestent déjà la volonté de préparer très concrètement la sortie de crise - au point même de paraître un peu impatients, vus de Suisse romande.

Saint-Gall, par exemple, a communiqué cette semaine son espoir de pouvoir rouvrir ses écoles progressivement dès début mai sous réserve des décisions du Conseil fédéral. A Zurich, le parlement cantonal a recommencé à siéger lundi dernier et celui de Bâle-Campagne ce jeudi.

"Peut-être des différences de sensibilité"

Le Saint-Gallois Benedikt Würth, président de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC), ne voit cependant pas de Röstigraben entre la Suisse alémanique et la Suisse romande. "On a peut-être des différences de sensibilité. Mais dans le cadre de la CdC, on a vu que c'est le Conseil fédéral qui dirige cette crise et c'est très important que les cantons collaborent avec lui", souligne-t-il. "Je crois que nous avons un consensus sur ce qu'il s'agit de faire maintenant".

>> L'interview de Benedikt Würth (SG), président de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC):

La volonté des Alémaniques de sortir du confinement: interview de Benedikt Würth [RTS]
La volonté des Alémaniques de sortir du confinement: interview de Benedikt Würth / Forum (vidéo) / 5 min. / le 2 avril 2020

18h20

Des modèles mathématiques pour décider de la fin du confinement

A quel moment pourrons-nous recommencer à sortir et à fonctionner normalement? Combien de temps devons-nous encore rester confinés pour limiter le risque au maximum? Ce sont des questions que les politiques doivent se poser pour décider d'une stratégie sanitaire à l'échelle nationale. Et pour y répondre, ils s'appuient sur des anticipations de l'évolution de la maladie. Mais ces modèles mathématiques épidémiologiques ne sont pas sans poser problème.

"Ces modèles sont forcément des simplifications, des hypothèses, concernant la transmissibilité des pathogènes", souligne Benedikt Huttner, professeur au service des maladies infectieuses des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), dans l'émission Forum. "Il y a une multitude de facteurs", poursuit-il. "Donc forcément, au début d'une épidémie comme on le vit actuellement, il y a beaucoup de ces facteurs qui sont inconnus ou mal précisés".

"Modéliser les pires scénarios"

Il n'empêche: les modèles sont utiles aux politiques, souligne ce spécialiste. "Ils permettent quand même de modéliser les pires scénarios et de préparer le système de santé, et aussi d'explorer l'impact des différentes interventions".

>> Les explications de Katja Schaer et l'interview de Benedikt Huttner dans Forum:

Comment prédire l'évolution d'une épidémie? Interview de Benedikt Huttner [RTS]
Comment prédire l'évolution d'une épidémie? Interview de Benedikt Huttner / Forum (vidéo) / 6 min. / le 2 avril 2020

Pour l'heure, personne ne se risque à donner une date pour une sortie de confinement mais plusieurs pistes sont évoquées.

>> Les explications de Bastien Confino dans le 19h30:

Bastien Confino: "Une piste serait de sortir tous du confinement en même temps, mais il suffirait d'un cas pour que ça redémarre." [RTS]
Bastien Confino: "Une piste serait de sortir tous du confinement en même temps, mais il suffirait d'un cas pour que ça redémarre." / 19h30 / 1 min. / le 2 avril 2020

>> Lire aussi: Comment sortir du confinement? Les scénarios envisagés actuellement

18h00

Tests élargis à toutes les hospitalisations du canton de Zurich

Zurich étend à l'ensemble des hôpitaux du canton l'obligation de tester systématiquement au coronavirus tous les patients stationnaires, peu importent les raisons de leur séjour. Il s'agit d'une première en Suisse à une telle échelle. Le test systématique avait déjà été annoncé mardi par l'Hôpital universitaire de Zurich (USZ).

L'objectif est de protéger au maximum les patients et le personnel ainsi que d'améliorer les connaissances sur l'évolution du virus.

Le délégué de l'Office fédéral de la santé publique pour le coronavirus, Daniel Koch, a salué le lancement de ce "projet-pilote". La Confédération va en suivre attentivement la suite, a-t-il commenté.

17h30

Geste pour les loyers commerciaux à Neuchâtel

Le Conseil d'Etat neuchâtelois renonce aux loyers dus en avril et en mai par les locataires de locaux commerciaux appartenant à l’Etat. Le gouvernement a aussi pris contact avec les organisations immobilières.

L'exécutif cantonal "entend tendre la main à de petites entreprises, pour la plupart des restaurateurs, qui sont aujourd’hui dans l’impossibilité d’exercer leur activité, et par conséquent d’honorer leurs loyers, et qui par ailleurs se sont toujours acquittés de loyers de façon régulière", a-t-il indiqué jeudi.

Le gouvernement invite aussi les acteurs parapublics à étudier la faisabilité d’une mesure comparable.

17h20

Réunions de commissions au Palais fédéral

Plusieurs commissions parlementaires siègeront au Palais fédéral dès le 6 avril pour préparer la session extraordinaire prévue à partir du 4 mai. Les présidents ont informé jeudi par lettre tous les parlementaires des conditions particulières à prendre en compte.

Pour l'instant un seul objet financier est prévu à l'ordre du jour de la session: les crédits urgents de plus de 30 milliards de francs demandés par le Conseil fédéral pour lutter contre les effets de la crise du coronavirus sur l’économie. Les Chambres fédérales doivent les valider.

Le programme définitif de la session extraordinaire sera adopté le 1er mai.

17h00

Respect des mesures: vidéosurveillance mobilisée en Argovie

Le canton d'Argovie fait appel à la vidéosurveillance pour contrôler le respect des mesures de protection contre le coronavirus dans l'espace public. Son gouvernement a décrété une ordonnance en ce sens, qui entre en vigueur avec effet immédiat.

La police peut désormais compter sur les caméras homologuées par le service de protection des données. Elle surveillera ainsi en temps réel les éventuels rassemblements dans l'espace public dans tout le canton, afin de pouvoir intervenir.

Surveiller le respect de ces mesures uniquement à travers la présence policière dans l'espace public est impossible pour des raisons d'effectifs, invoque l'exécutif argovien.

16h40

Près de la moitié des décès valaisans en EMS

Dans le canton du Valais, 72 résidents en EMS ont pour l'heure été testés positifs au coronavirus. Quinze en sont décédés sur un total de 37 décès dans le canton, a indiqué jeudi l'Etat du Valais.

Diverses mesures ont été prises pour protéger les résidents et le personnel. Les résidents présentant des symptômes du coronavirus ou testés positifs sont isolés dans leur chambre. Si les lieux le permettent, des zones séparées pour le confinement et les quarantaines sont mises en place, précise le canton.

L'hôpital du Valais est prêt à faire face

Le Centre hospitalier du Valais Romand, à Sion, s'est adapté à l'afflux de malades touchés par le coronavirus. La capacité d'accueil a été augmentée à 35 lits en soins intensifs, dont les deux tiers sont occupés. L'hôpital a aussi étoffé ses équipes de soins. Le pic de patients est prévu dans les deux semaines à venir.

>> Voir le reportage du 12h45:

Les hôpitaux se préparent à faire face au pic de patients COVID-19. Immersion aux soins intensifs du CHVR. [RTS]
Les hôpitaux se préparent à faire face au pic de patients COVID-19. Immersion aux soins intensifs du CHVR. / 12h45 / 1 min. / le 2 avril 2020

16h20

Appel à une allocation pour emplois précaires à Genève

Le Syndicat interprofessionnel des travailleurs (SIT) appelle le Conseil d'Etat genevois à prendre des mesures urgentes pour protéger les personnes aux emplois précaires.

Estimées entre 8000 et 10'000 dans le canton, les employées domestiques cumulent pour la plupart diverses formes de précarité (emploi, statut de séjour, logement, couverture sociale et accès aux soins), a rappelé David de Filippo, co-secrétaire général du SIT jeudi.

Pour remédier à cette situation, le syndicat a adressé jeudi dix revendications au Conseil d’Etat. Parmi les plus importantes, une allocation temporaire cantonale de pandémie forfaitaire de 3320 francs par mois, afin de garantir un revenu d’existence minimal, subsidiaire au dispositif d’assurances sociales fédéral.

16h10

Quels facteurs de risque particuliers en cas d'hypertension?

Certaines personnes sont plus à risque face au nouveau coronavirus, notamment celles qui font de l'hypertension et qui représentent 30% de la population en Suisse.

Pas mal d'informations ont circulé sur l'interaction entre certains médicaments contre l'hypertension et le coronavirus. Un article de la revue médicale The Lancet a évoqué notamment à mi-mars le fait que des médicaments appelés IACE (pour inhibiteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine-captopril) ou encore la famille des Sartan (qui bloquent d'autres enzymes) pourraient aggraver la maladie Covid-19. Mais le mécanisme est complexe, et il n'y a pas de consensus sur cet effet à ce jour.

L'émission CQFD a fait le point jeudi avec Antoinette Péchère, spécialiste de l'hypertension aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).

>> Le sujet consacré à l'hypertension dans l'émission CQFD:

Certains médicaments contre l’hypertension pourraient aggraver le coronavirus. [Karen Pulfer Focht - Reuters]Karen Pulfer Focht - Reuters
Les personnes hypertendues face au Covid-19 / CQFD / 8 min. / le 2 avril 2020

>> Lire aussi: Les médicaments pour l'hypertension favorisent-ils la maladie Covid-19?

15h55

Nouvelle réduction d'horaires des transports publics

La dernière étape de la réduction des horaires des transports publics suisses causée par la pandémie de coronavirus est entrée en vigueur jeudi. Les Intercity Genève-Aéroport-St-Gall ne circulent plus entre Genève-Aéroport et Fribourg. L'Interregio Zurich-Lucerne est également supprimé, ont précisé les CFF dans un communiqué.

Ce changement d'horaire est valable au moins jusqu'au 26 avril. Les entreprises de transports publics recommandent aux voyageurs de consulter avant chaque déplacement l'horaire en ligne, qui est mis à jour en continu. Selon les CFF, la demande a chuté de 80% à 90%.

15h45

Un centre de commandement unique dans le canton de Vaud

Les polices vaudoises ont été regroupées sous l'égide d'un centre de commandement unique, chargé de gérer l'action sur tout le territoire et dans tous les domaines. Cette cellule de crise a été installée à la Blécherette, sur les hauts de Lausanne, et est placée sous le commandement de Denis Froidevaux.

>> Son interview dans le 12h45:

Centre de commandement à la Blécherette: une cellule de crise placée sous le commandement de Denis Froidevaux. [RTS]
Centre de commandement à la Blécherette: une cellule de crise placée sous le commandement de Denis Froidevaux. / 12h45 / 2 min. / le 2 avril 2020

15h40

26'000 chômeurs de plus

Quelque 1,2 million de demandes pour du chômage technique ont été déposées, a déclaré le chef du Seco Eric Scheidegger en conférence de presse à Berne. Depuis la mi-mars, 26'000 personnes de plus sont au chômage en Suisse.

Actuellement le taux de chômage est de 2,7%.

15h30

Une task force scientifique

Les scientifiques suisses apportent leur contribution pour maîtriser l'épidémie de Covid-19. Une task force regroupant différents experts a été formée.

A la demande du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et la cellule de crise de la Confédération, le FNS, le conseil des EPF, swissuniversities et les académies des sciences ont formé une task force, a expliqué jeudi Matthias Egger, président de celle-ci lors d'un point de presse. Le but est de concentrer les scientifiques.

La nouvelle cellule aura notamment pour tâche de conseiller les politiciens et les autorités.

15h00

Attention à la surveillance numérique

Amnesty International et de nombreuses organisations issues de la société civile mettent en garde contre un recours excessif aux technologies de surveillance numérique pour combattre la pandémie de Covid-19. Celui-ci doit se faire dans le respect des droits humains.

Les initiatives des Etats pour contenir le virus ne doivent pas servir de prétexte à entrer "dans une nouvelle ère de systèmes généralisés de surveillance numérique invasive", écrit jeudi Amnesty International dans un communiqué.

14h45

Plus de temps avant la faillite

Les entreprises en difficulté pourraient avoir plus de temps avant d'être déclarées en faillite. L'Office fédéral de la justice a mis en consultation jusqu'à vendredi un projet d'assouplissement qui leur donnerait un répit de six mois. Il fixe des conditions de mise en faillite et doit donner plus de temps aux créanciers, aux débiteurs et à la justice.

Le Conseil fédéral a mis les tribunaux en vacances du 21 mars au 19 avril. Les tribunaux, les autorités, les procureurs, les avocats et les parties ont ainsi profité de cette pause pour s'adapter à la situation du coronavirus. Les juges travaillent à la maison, les auditions peuvent être faites par vidéoconférence.

14h30

Les lieux trop fréquentés pourront être fermés

Avec le beau temps annoncé ces prochains jours, Daniel Koch recommande d'éviter les lieux trop fréquentés, s'attendant à ce que de tels endroits soient fermés par les autorités locales.

Si de nouvelles mesures doivent être décidées, elles seront prises après le week-end prochain et peut-être avant Pâques.

14h20

Appel à rester à la maison

Le respect des règles face à la pandémie de coronavirus est d'une importance vitale, "même quand il fait grand beau". Le président de la conférence des commandants des polices cantonales a exhorté jeudi les Suisses à rester chez eux pendant les vacances de Pâques.

Il faut éviter tout voyage inutile, a déclaré Stephan Blättler devant la presse à Berne. Ce n'est notamment pas le moment de vouloir profiter du Tessin et de ses charmes, a-t-il ajouté, transmettant un appel de son collègue tessinois.

Cela vaut aussi pour les autres destinations de vacances comme le Valais, les Grisons ou l'Oberland bernois. Il faut éviter de surcharger les infrastructures, notamment hospitalières, qui touchent déjà à leurs limites, a-t-il expliqué, insistant sur le sens de la responsabilité de la population.

Présence de la police renforcée

La police renforcera sa présence dans l'espace public, notamment en vue des vacances. Des contrôles auront lieu au Gothard ou au San Bernardino, mais la police ne pourra pas interdire aux gens de se rendre au Tessin.

14h10

Le pic pas encore atteint

Daniel Koch, responsable de la pandémie à l'OFSP, revient sur les derniers chiffres de l'évolution du Covid-19 lors d'une conférence de presse à Berne."On n'a pas encore atteint le pic de l'épidémie mais l'augmentation n'est plus aussi grave que précédemment. Il est trop tôt pour faire un pronostic fiable sur ce qui va se passer durant les prochaines semaines. Il est aussi trop tôt pour réduire les mesures".

13h50

Les producteurs d'asperges valaisans dans l'expectative

A l'heure où les premières asperges blanches du Valais sont sur les étals, les producteurs naviguent à vue. Le coronavirus les prive d'une partie de leur main-d'oeuvre et de leurs clients.

Selon un sondage mené auprès des producteurs, la filière fruits et légumes valaisanne a besoin pour tourner de quelque 1600 ouvriers, qui viennent essentiellement de Pologne, de la République tchèque ou du Portugal. Pour l'heure, on estime disposer de 30% environ de la main-d'oeuvre nécessaire.

>> La vente des asperges valaisannes chute à cause du virus:

La saison des asperges a commencé en Valais. [RTS]RTS
La vente des asperges valaisannes chute à cause du virus / Le 12h30 / 1 min. / le 25 mars 2020

13h40

Paléo et Montreux dans l'inquiétude

Paléo et Montreux Jazz retiennent leur souffle et envisagent le pire. Les deux grands festivals romands de l'été font un pari sur la reprise d'une vie normale en juillet. Avec des artistes pressés de reprendre la route et des fans heureux de célébrer la fin de la pandémie.

>> Lire: Paléo et Montreux Jazz retiennent leur souffle et envisagent le pire

13h35

La "distance sociale" laissera-t-elle des séquelles durables?

Depuis bientôt un mois, plus de bise, de poignée de main, ni d'accolade avec nos proches... La "distanciation sociale", appliquée pour freiner la pandémie, va-t-elle laisser des séquelles, modifier durablement nos interactions sociales?

>> Les réponses de Claudine Biland, chercheuse en psychologie sociale, dans le 12h30:

La distanciation sociale imposée par le coronavirus laissera-t-elle des traces? [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
La distanciation sociale laissera-t-elle des traces? Interview de Claudine Biland / Le 12h30 / 5 min. / le 2 avril 2020

13h30

Second tour des municipales maintenu à Genève

A Genève, le second tour des élections municipales aura bel et bien lieu ce dimanche. La Chambre constitutionnelle de la Cour de justice a rejeté le recours déposé par Ensemble à Gauche et le MCG, selon une information de la Tribune de Genève.

Les deux partis estimaient qu’il était impossible de faire campagne convenablement, coronavirus oblige.

Pour rappel, seul le vote par correspondance est possible pour cette élection. Les résultats du scrutin sont attendus mardi soir seulement, les équipes responsable du dépouillement étant réduites.

>> Les précisions du 12h45:

Second tour des élections municipales à Genève perturbé par la crise du coronavirus. Explications Joël Boissard. [RTS]
Second tour des élections municipales à Genève perturbé par la crise du coronavirus. Explications Joël Boissard. / 12h45 / 2 min. / le 2 avril 2020

13h20

1128 nouveaux cas depuis mercredi, selon le comptage de l'OFSP

Jeudi à 08h00, la Suisse comptait 18'267 cas testés positifs au coronavirus, soit 1128 de plus que la veille. A l'heure actuelle, 432 personnes sont décédées des suites de la maladie Covid-19, selon le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

La Suisse a désormais l'une des incidences les plus élevées (213 cas pour 100'000 habitants) en Europe, précise jeudi l'OFSP dans son rapport. Celui-ci est basé sur les informations fournies par les laboratoires et les médecins dans le cadre de la déclaration obligatoire.

Les chiffres du jour se basent sur les déclarations que l'OFSP a reçues jusqu'à jeudi matin. C'est pourquoi ils peuvent diverger de ceux communiqués par les cantons.

13h10

Journée nationale de l'entraide

La crise du coronavirus, ce sont aussi des gestes de solidarité, de belles actions, de l'entraide. Pour célébrer ce soutien citoyen, la plateforme aide-maintenant.ch organise aujourd'hui la Journée nationale de l’entraide.

>> Les explications dans le journal de 12h30:

 

A Genève, des bénévoles du Jardin de Montbrillant de la fondation Carrefour rue  préparent des sandwiches pour offrir aux sans-abri. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
La plateforme aide-maintenant.ch organise une Journée nationale de l’entraide / Le 12h30 / 1 min. / le 2 avril 2020

13h05

"Drive-in" de dépistage lancé à Berne

Le canton de Berne, en collaboration avec la Croix-Rouge suisse, ouvre jeudi un "drive-in" de dépistage pour le coronavirus. Sans ordonnance médicale, la population pourra se faire tester sur inscription.

Il suffira de remplir un simple questionnaire en ligne pour savoir si un test est indiqué et, le cas échéant, obtenir un ticket pour un dépistage. Le personnel médical mobilisé permettra de mener des tests à grande échelle, de 200 à 300 quotidiennement.

Il s'agit d'une offre pilote, approuvée par la Confédération, qui fait l'objet d'un suivi constant et pourrait être étendue rapidement à d'autres sites en Suisse.

>> Plus d'infos: Un "drive-in" de dépistage pour le coronavirus ouvert à tous à Berne

13h00

Plateforme pour transférer les travailleurs entre les secteurs

Pour palier les soubresauts du monde du travail en raison de la crise, une plateforme a été lancée, pour permettre de transférer rapidement du personnel entre les secteurs qui sont à l'arrêt et ceux qui manquent de travailleurs. Cette plateforme, corosol.ch, a été créée sur instigation notamment des moniteurs d'auto-écoles, de l'association suisse des transporteurs routiers, du TCS ou encore de La Poste.

Les personnes qui cherchent du travail parce qu'elles sont frappées d'une interdiction d'exercer peuvent s'y inscrire, alors que les entreprises y publient des offres d'emplois.

12h40

L'année scolaire validée dans tous les cantons

L’année scolaire en cours sera validée et reconnue par tous les cantons, malgré la pandémie. C’est ce que vient de confirmer, dans un communiqué, la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique.

Malgré la fermeture des écoles, l’année scolaire ne sera pas prolongée, et les calendriers de chaque canton restent en vigueur.

Pour le degré secondaire, la conférence estime que les élèves doivent obtenir leurs certificats, assez tôt pour pouvoir commencer des études ou un emploi à l'automne.

>> Regarder le sujet du 19h30:

L'année scolaire en cours doit pouvoir être validée pour les écoliers, collégiens, gymnasiens et apprentis. [RTS]
L'année scolaire en cours doit pouvoir être validée pour les écoliers, collégiens, gymnasiens et apprentis. / 19h30 / 2 min. / le 2 avril 2020

>> Lire aussi: L'année scolaire est intégralement validée et ne sera pas prolongée

12h20

Nouveau logiciel pour partager les données des hôpitaux

Les hôpitaux universitaires de Lausanne, Genève et Berne se sont dotés d'un logiciel permettant de consulter leurs banques de données respectives de manière anonymisée à des fins de recherche. D'autres suivront.

Ce logiciel baptisé MedCo est le résultat de près d'une décennie de recherche, a indiqué jeudi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué. Il a été développé au laboratoire pour la sécurité des données de la faculté informatique et communications de l’EPFL, en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

12h10

Les seniors doivent continuer à bouger

Les personnes de 65 ans et plus doivent continuer à bouger malgré le confinement. Si elles ne font pas assez d'exercice durant la crise liée au coronavirus, elles perdent de la masse musculaire et risquent davantage de chuter, prévient jeudi le Bureau de prévention des accidents (bpa).

L'organisation appelle en particulier les personnes limitées dans leur mobilité à faire de l'exercice, sans quoi leur situation se détériorera encore davantage.

12h00

La pyramide des âges peut doubler le nombre de victimes du coronavirus

A elle seule, la forte proportion de septuagénaires et plus en Italie du Nord implique un risque de mortalité deux fois plus élevé que dans la province de Hubei en Chine. La Suisse, comme les autres pays d’Europe, est également surexposée.

>> Tous les détails: La pyramide des âges peut doubler le nombre de victimes du coronavirus

11h50

Givaudan va produire du désinfectant pour les mains

Le spécialiste des arômes et parfums Givaudan s'est engagé à produire du gel hydroalcoolique pour combler une demande croissante. Une ligne de production dédiée a été installée pour en produire 60 tonnes au cours des deux prochaines semaines, a indiqué la société jeudi.

Sur son site genevois de Vernier, Givaudan produira 700'000 bouteilles de 100ml pour en faire don au secteur médical, notamment aux hôpitaux environnants, à celui des transports, avec l'aéroport de Genève et les Transports publics genevois (TPG) comme bénéficiaires ou encore à des services locaux apportant leur soutien à la lutte contre la pandémie.

11h40

L'application Zoom soulève encore la polémique

Après avoir caché aux utilisateurs l’envoi de données à Facebook, puis corrigé le tir par une mise à jour, la très populaire application de vidéo-conférence Zoom soulève de nouveau la polémique.

Le site d’investigation The Intercept révèle désormais que le cryptage des conversations vidéo n’est pas garanti. C’est pourtant ce que Zoom laissait entendre.

>> Pour en savoir plus: Zoom dans le tourbillon de la protection des données

11h20

Swissport va réduire de 60% ses effectifs

Swissport a perdu 70 à 80% de son chiffre d'affaires mondial suite à la paralysie du transport aérien à cause de la pandémie de coronavirus. Le prestataire de services aéroportuaires compte mettre en congé ou en chômage technique 60% de ses effectifs d'ici fin avril.

"La situation est extrêmement critique", a assuré le directeur général Eric Born dans une interview accordée à CNN Money Switzerland. "Nous espérons traverser cette crise (...) et reprendre ces employés quand les revenus et le trafic repartiront".

Fin septembre 2019, Swissport disposait de 66'000 employés et était présent dans 307 aéroports situés dans une cinquantaine de pays.

11h00

Neuf décès au Tessin

La pandémie de Covid-19 a causé le décès de neuf personnes supplémentaires dans le canton du Tessin au cours des dernières 24 heures. En outre, 76 nouveaux cas positifs ont été détectés.

Au total, 2271 personnes y ont été testées positives jusqu'à jeudi matin, ce qui fait du Tessin le canton le plus touché par le virus en Suisse, proportionnellement à sa population. Pour l'heure, 141 personnes ont perdu la vie, indique le canton dans un communiqué.

10h45

Premier décès à Uri

Le canton d'Uri annonce son premier décès lié au coronavirus. Il s'agit d'une femme de 75 ans qui souffrait déjà de maladies au préalable. Elle n'a pas souhaité que le personnel hospitalier la maintienne en vie de manière artificielle.

La première victime uranaise est décédée mercredi à l'hôpital cantonal, indique le gouvernement cantonal jeudi. Jusqu'à présent, Uri a enregistré 59 cas confirmés de coronavirus. Neuf personnes sont actuellement hospitalisées dans le canton à cause du Covid-19. Treize patients ont déjà pu sortir, guéris, de quarantaine.

10h15

Une brigade équestre dans le Jura

La police jurassienne annonce avoir mis en place une brigade équestre pour veiller à l’application des mesures protectrices contre le coronavirus. Ce système permet d'avoir un meilleur accès aux lieux touristiques, où l’on peut prévoir une forte concentration de personnes. Les regroupements de plus de cinq personnes, interdits par la Confédération, seront particulièrement ciblés.

La police invite aussi les motards à ne pas prendre la route pour éviter des accidents qui solliciteraient le réseau sanitaire.

Enfin, tout un chacun est invité, avec le week-end ensoleillé qui s’annonce, à ne pas relâcher sa vigilance et à continuer d’observer les règles permettant de faire barrage au virus.

09h55

Appel à soutenir les médias

Dans la période de crise actuelle les médias sont essentiels pour informer les citoyens. Mais, leur situation est "désastreuse", estime jeudi Reporters sans frontières Suisse (RSF). L'organisation plaide pour que des mesures soient prises en leur faveur.

Le contraire serait désolant et paradoxal, alors que le Conseil fédéral a engagé plus de 40 milliards de francs pour soutenir l'économie. La crise du coronavirus a entraîné ces dernières semaines l’effondrement des recettes publicitaires qui constituaient la principale source de revenus de la plupart d’entre eux.

Reporters sans frontières rappelle que les médias sont le seul contre-pouvoir. Ils doivent rendre compte de la crise au plus près de la réalité. L'organisation demande aux autorités helvétiques de tous les niveaux de ne pas entraver ce travail.

09h35

Comment les pays verrouillent leurs frontières pour freiner le Covid-19

Il est devenu impossible de voyager dans la plupart des pays. Des simples quarantaines aux fermetures complètes des frontières, tour d'horizon des mesures qui diffèrent d'un Etat à l'autre.

Trois types de mesures se dégagent: les Etats qui imposent uniquement une quarantaine aux voyageurs, ceux qui interdisent l'entrée aux voyageurs provenant de régions touchées par la pandémie et ceux qui ferment complètement leurs frontières.

>> Lire: Comment les pays verrouillent leurs frontières pour freiner le Covid-19

09h20

Les rebelles de la culture en ligne

Des concerts ou des spectacles depuis votre canapé, des lectures au téléphone ou sur les réseaux sociaux: depuis le confinement, les propositions pleuvent. Mais il y a des rebelles de la culture en ligne.

>> Le reportage dans La Matinale:

Mathieu Bertholet. [DR]DR
Reportage auprès des rebelles de la culture en ligne / La Matinale / 2 min. / le 2 avril 2020

09h00

L'Agroscope vide ses cuves de vin pour en faire du gel hydroalcoolique

Le centre fédéral de recherche de Changins apporte lui aussi sa contribution à la lutte contre la pandémie. L'Agroscope distille désormais ses stocks de vin pour produire du gel hydroalcoolique destiné aux milieux hospitaliers, a appris la RTS.

>> Tous les détails: L'Agroscope vide ses cuves de vin pour en faire du gel hydroalcoolique

08h50

Touristes, ne venez pas au Tessin.... pour l'instant

Alors que les beaux jours sont là, les milieux touristiques font grise mine.

L'Office du tourisme tessinois vient de lancer une campagne afin de demander aux touristes et aux propriétaires de résidences secondaires de s’abstenir de venir au sud des Alpes.

Dans une vidéo, TicinoTurismo vante les beautés du canton tout en priant les visiteurs de reporter leur voyage à une date ultérieure, lorsque la crise du coronavirus sera passée.

Le Tessin demande aux touristes de ne pas venir pour Pâques. [Karl Mathis - Keystone]Karl Mathis - Keystone
Le Tessin lance une campagne afin de demander aux touristes de ne pas venir / La Matinale / 1 min. / le 2 avril 2020

08h30

Appel à fermer les chantiers en Valais

Alors que les premières sanctions contre des chantiers sont tombées en Valais, des parlementaires, dont le conseiller national PDC Sidney Kamerzin, ont signé une lettre sommant le Conseil d'Etat de fermer les chantiers.

>> L'interview de Sidney Kamerzin dans La Matinale:

Un chantier en Valais (image prétexte). [Laurent Gillieron - Keystone]Laurent Gillieron - Keystone
Des parlementaires valaisans demandent au Conseil d'Etat de fermer les chantiers / La Matinale / 57 sec. / le 2 avril 2020

08h40

Le nombre de décès liés au Covid-19 mis en perspective

Le nombre de décès liés au coronavirus est impressionnant. Mais qu'est-ce qu'il représente par rapport à la mortalité habituelle?

Pour donner un point de comparaison, les maladies cardiovasculaires, cause principale de mortalité en Suisse, tuent environ 60 personnes par jour et les cancers, 50.

Il y a donc certains jours où le Covid-19 fait plus de dégâts que l'ensemble des cancers ou des maladies cardiovasculaires.

>> Les explications de Lucia Sillig dans La Matinale:

Le total des décès dus au Covid-19 a dépassé les 10'000 en Italie [Flavio Lo Scalzo - Reuters]Flavio Lo Scalzo - Reuters
Le nombre de décès liés au Covid-19 mis en perspective / La Matinale / 4 min. / le 2 avril 2020

08h20

Chacun doit faire attention à ses données

Durant la période de confinement, la question de la protection des données privées fait particulièrement débat. Entre usage accru d’applications de communication et contrôle de la population, le commissaire à la protection des données du Conseil de l'Europe, Jean-Philippe Walter, prévient qu’il faudra rester vigilant.

Certains droits sont prévus dans la constitution et dans les traités internationaux et, quelles que soient les mesures prises, ils doivent être garantis. Même s’il est légitime "d’introduire certaines restrictions" en temps de crise, celles-ci ne doivent pas "porter atteinte au noyau fondamental".

Jean-Philippe Walter rappelle que chacun doit se protéger, particulièrement les employés en télétravail. Notamment éviter de mélanger les applications privées et professionnelles, ou travailler dans des lieux prévus à cet effet. Il plaide également pour des garde-fous afin de prémunir tout risque de contrôle permanent de l’employeur sur le long terme.

L'expert rappelle enfin que, même pour celles et ceux qui "n’ont rien à cacher", les données personnelles peuvent servir à alimenter le "big data", traité par intelligence artificielles mais qui peut conduire à des décisions sur la personne concernée qui peuvent certes se limiter à de la publicité ciblée, mais peuvent aussi être plus importantes. Par exemple, conduire au refus d’un crédit ou d’une police d’assurance.

>> L'interview de Jean-Philippe Walter dans La Matinale:

Jean-Philippe Walter - ex-Préposé fédéral suppléant à la protection des données et à la transparence [societe ecran media]societe ecran media
La protection de nos données à l'heure du confinement: interview de Jean-Philippe Walter / La Matinale / 8 min. / le 2 avril 2020

08h10

Ces entreprises qui continuent à travailler

Si beaucoup d'entreprises pensent au redémarrage, d'autres ne se sont jamais arrêtées, souvent dans le secteur industriel.

L'entreprise Del West, dans le Chablais vaudois, en fait partie. Mais cette société qui fabrique des pièces pour l'automobile a pris des mesures strictes pour protéger son personnel. Elle a notamment banni toute visite de l'extérieur, clients et fournisseurs compris.

Distances de sécurité dans la halle de production, désinfection des zones de travail et flexibilisation des heures de pause pour éviter les rassemblements, Del West a instauré un protocole de protection, en mettant tout en oeuvre pour honorer les commandes dans les délais, même si celles-ci sont en chute libre depuis quinze jours.

L'entreprise tourne en ce moment avec une soixantaine d'employés, soit environ trois quarts de ses effectifs. L'autre quart est malade ou en confinement.

>> Le reportage de La Matinale:

La halle de production de l'entreprise Del West. [Yoan Rithner - RTS]Yoan Rithner - RTS
Dans le secteur industriel, certaines entreprises ne se sont jamais arrêtées / La Matinale / 1 min. / le 2 avril 2020

08h00

Les bouchers toujours inquiets malgré l'aide fédérale

Le Conseil fédéral vole au secours des bouchers, un secteur durement touché par la crise, notamment à cause de la fermeture des restaurants. Le gouvernement a ainsi décidé mercredi de libérer 3 millions de francs pour financer le stockage de la viande et empêcher une chute des prix sur les marchés.

Pour Gérard Yerly, président de l’association des maîtres bouchers-charcutiers du canton de Fribourg, cette mesure est bonne à prendre mais ne suffit pas.

>> L'interview de Gérard Yerly dans La Matinale:

un boucher coupe la viande crue. [DepositPhotos]DepositPhotos
Le Conseil fédéral vole au secours des bouchers / La Matinale / 47 sec. / le 2 avril 2020

07h50

Pas d'impact sur les loyers en mars

La pandémie n'a pas encore eu d'impact le marché locatif en Suisse, alors que de larges pans de l'économie souffrent des mesures sanitaires mises en place par les autorités.

Les loyers proposés fin mars en Suisse n'ont quasiment pas bougé comparé au début du mois (-0,1%) et à la même période de l'année précédente (+0,1%), ont indiqué jeudi le portail immobilier Immoscout24 et le cabinet de conseil Cifi dans leur étude mensuelle.

Les volumes ont cependant été touchés par la pandémie, le nombre d'annonces d'appartements locatifs passant de 20'500 début mars à 17'300 à la fin du mois, soit une chute de 15%.

07h40

Chômage partiel chez Georg Fischer

Le groupe industriel Georg Fischer introduit le chômage partiel sur ses sites suisses en raison du coronavirus. Il adapte aussi ses capacités de production en Europe. La direction va réduire temporairement sa rémunération mensuelle entre 10 et 20%.

Divers projets d'investissements sont mis en suspens et des lignes de crédit non utilisées le sont pour "maintenir une trésorerie solide", selon le communiqué.

7h30

2000 Suisses rapatriés

L'opération de rapatriement du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) continue. Depuis le 24 mars, plus de 2000 Suisses ont été ramenés en Suisse via treize vols en provenance d'Amérique latine, d'Afrique et d'Asie.

Un avion a atterri jeudi matin à Zurich en provenance de Rangoun (Birmanie), annonce le DFAE sur son site. Outre 39 Suisses, ils transportait de nombreux passagers issus d'autres pays européens.

Des milliers de voyageurs sont encore bloqués à l'étranger, mais impossible de dire combien.

>> Plus de détails: Plus de 2000 Suisses ont déjà été rapatriés depuis le 24 mars

07h20

Beau temps et fêtes: "Les prochains jours vont être tendus"

Le conseiller fédéral Alain Berset a appelé mardi les Suisses à résister à la tentation de sortir à l'approche de Pâques et alors que la météo prévoit des conditions printanières ces prochains jours. Le canton du Valais a aussi lancé un appel aux motards, afin qu'ils évitent au maximum d'enfourcher leur machine.

Interrogé dans Forum, le conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre, en charge de la Sécurité, des Institutions et du Sport, souligne que "les prochains jours vont être très tendus, déterminants, dans cette lutte pour lisser cette courbe du coronavirus".

Or "chaque place compte dans notre système hospitalier", rappelle-t-il. "Et si chaque personne est responsable et diffère de quelques semaines des activités qui peuvent mettre un risque supplémentaire de se retrouver dans un hôpital, je crois qu'on peut le faire".

"On va continuer à être stricts"

En l’espace de dix jours, la police valaisanne a infligé des centaines d’amendes aux personnes qui ne respectaient pas les consignes de non-rassemblement ou de distance sociale. Et cela va continuer, promet Frédéric Favre. "On a été très stricts et on va continuer à l'être. On va même renforcer tout ça pendant les périodes de fêtes qui arrivent. C'est important qu'on comprenne que la majorité des gens joue le jeu et qu'il y a une minorité qui va peut-être mettre en danger la majorité. Et ça, on ne l'accepte pas".

>> L'interview du conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre dans Forum:

Le Conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre. [Cyril Zingaro - Keystone]Cyril Zingaro - Keystone
Confinement et "tentation" des beaux jours: interview de Frédéric Favre / Forum / 3 min. / le 1 avril 2020

07h10

Les réponses des experts

Etat actuel de la situation? Efficacité des mesures? Développements scientifiques? Retrouvez l'intégrale de l'émission en direct avec les réponses des experts aux questions des internautes.

07h00

Application pour détecter les contacts avec des porteurs du virus

Pour tenter d'endiguer la progression de la pandémie, un consortium de chercheurs européens est en train de mettre au point une application qui devrait permettre à tout un chacun d'être informé s'il a été en contact avec un porteur du coronavirus.

Ce consortium regroupe 130 partenaires de huit pays, a indiqué mercredi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui en fait partie. Le but est de développer un protocole totalement anonymisé de suivi et d'alerte, basé sur la technologie Bluetooth, pour enregistrer les rapprochements de propriétaires de smartphones.

Accompagner la sortie du confinement

La plateforme, baptisée PEPP-PT, répond aux normes européennes de protection des données, ont assuré ses promoteurs lors d'une conférence de presse en ligne. Elle devrait pouvoir être utilisée lors de voyages dans différents pays et pourrait s'avérer utile pour accompagner la sortie de confinement.

Le développement de l'application devrait être terminé à la fin de la semaine prochaine. Le système doit ensuite être mis en libre accès.

Le Conseil fédéral se dit intéressé par le projet, sous réserve des questions qu'il soulève en matière de protection des données personnelles.

>> Les explications de Marion Faliu et Jost von Reding dans le 19h30:

L'EPFL travaille sur une application smartphone qui permettrait d'identifier les malades à proximité [RTS]
L'EPFL travaille sur une application smartphone qui permettrait d'identifier les malades à proximité / 19h30 / 2 min. / le 1 avril 2020

>> L'interview de Samia Hurst, directrice de l'Institut d'Ethique de l'Université de Genève:

Samia Hurst "Ces initiatives sont très importantes mais doivent être bien calibrées. Il faut une fin programmée après la crise" [RTS]
Samia Hurst "Ces initiatives sont très importantes mais doivent être bien calibrées. Il faut une fin programmée après la crise" / 19h30 / 2 min. / le 1 avril 2020

06h45

Les faits marquants de mercredi

Selon les chiffres communiqués par les cantons mercredi soir, 488 personnes ont désormais trouvé la mort à cause du coronavirus en Suisse, sur un total de 17'768 cas recensés.

Les indépendants dont les recettes fondent à cause de la crise du coronavirus devraient obtenir un soutien de la Confédération. Le volume des cautionnements sera augmenté. Le Conseil fédéral ne veut en revanche pas de subventions à fonds perdu, a-t-il indiqué mercredi.

>> Retour sur le suivi de mercredi: Beau temps et fêtes: "les prochains jours vont être tendus"

06h30

Le dossier Covid-19

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus