Publié

Les médicaments pour l'hypertension favorisent-ils la maladie Covid-19?

Certains médicaments contre l’hypertension pourraient aggraver le coronavirus. [Karen Pulfer Focht - Reuters]
Les personnes hypertendues face au Covid-19 / CQFD / 8 min. / le 2 avril 2020
Des médicaments destinés aux personnes souffrant d'hypertension pourraient aggraver le Covid-19, selon une étude publiée récemment. Il n'y a toutefois pas de consensus scientifique et les sociétés spécialisées ne préconisent pas l'arrêt des traitements.

Selon l'article de la revue médicale The Lancet publié mi-mars, des médicaments destinés aux hypertendus (IACE ou de la famille des sartans) pourraient aggraver la maladie du Covid-19.

"A la suite de cet article, nous avons reçu beaucoup d'appels et d'emails de patients. Un vent de panique a soufflé par rapport à la prise de ces traitements et certains patients les ont même interrompus d'eux-mêmes", explique Antoinette Pechère, spécialiste de l’hypertension aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), dans CQFD.

Les spéculations sur les traitements antihypertenseurs proviennent d'une enzyme. "Le récepteur du virus, l'enzyme ACE 2, ressemble comme deux gouttes d'eau à l'enzyme ACE, qui est inhibée par les traitements de la tension. Ce sont des enzymes très proches, mais qui n'ont pas du tout la même fonction. Une certaine littérature amène l'hypothèse que le traitement de l'hypertension artérielle peut favoriser le coronavirus, puisqu'on a cette enzyme similaire. Ces articles sont toujours hypothétiques et sans preuves", relève la médecin des HUG.

"Pas encore causal"

En Suisse, 30% de la population souffre d'hypertension artérielle. La pathologie a rapidement figuré dans la liste des maladies à risque face au coronavirus dressée par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

"En Chine, dès le mois de décembre, les scientifiques ont publié beaucoup d'articles qui décrivaient ce qu'il se passait. Il est apparu que les patients atteints du coronavirus et sévèrement malades, souvent aux soins intensifs, étaient associés avec la présence d'une hypertension artérielle plus souvent que les personnes Covid-positives mais qui n'étaient pas hospitalisées", détaille Antoinette Pechère.

Selon la spécialiste, il s'agit donc d'une "association", mais cela n'est pas encore causal. "L'hypertension est très présente dans la population générale, mais chez les gens qui décèdent ou qui ont des atteintes sévères, la fréquence de l'hypertension est encore beaucoup plus importante."

Une hypertension due au Covid-19?

Les études mentionnées par Antoinette Pechère n'indiquent pas à quel moment l'hypertension est apparue chez les patients. Elle pourrait être présente depuis bien longtemps, mais elle pourrait aussi être causée par le Covid-19.

"Le coronavirus touche surtout les poumons, mais aussi le coeur et les reins. A chaque fois que les reins sont touchés par une maladie, ils peuvent générer une hypertension. Un certain pourcentage des patients avec le coronavirus ont une atteinte rénale, donc le Covid-19 pourrait augmenter encore la pression artérielle", signale la médecin des HUG.

Ne pas stopper les traitements

Devant ces études contradictoires, les sociétés médicales spécialisées recommandent aux patients atteints par le coronavirus de ne pas arrêter les traitements contre l'hypertension.

"Beaucoup de centres sont en train de mener des études. Il y aura d'autres éclairages, nous en avons besoin. Il faut rester ouverts si de nouvelles preuves devaient être établies", conclut Antoinette Pechère.

Sujet radio: Cécile Guérin

Adaptation web: Guillaume Martinez

Publié