Le suivi de la situation le 1er avril. [Keystone]
Publié Modifié

Beau temps et fêtes: "les prochains jours vont être tendus"

- Selon les chiffres communiqués par les cantons mercredi soir, 488 personnes ont désormais trouvé la mort à cause du coronavirus en Suisse, sur un total de 17'768 cas recensés.

- Les indépendants dont les recettes fondent à cause de la crise du coronavirus devraient obtenir un soutien de la Confédération. Le volume des cautionnements sera augmenté. Le Conseil fédéral ne veut en revanche pas de subventions à fonds perdu, a-t-il indiqué mercredi.

- Imaginer un retour à la normale en Suisse dès le 20 avril, date butoir des mesures actuelles contre le coronavirus, serait "illusoire". Alain Berset a averti la population et l'enjoint à résister à la tentation que vont représenter les beaux jours.

- Pour rappel, le Conseil fédéral n'a pas imposé de confinement général en Suisse, contrairement à plusieurs pays voisins, mais il rappelle sans cesse qu'il faut rester à la maison – en particulier si on est malade ou âgé de 65 ans ou plus. Il appelle à ne sortir que si on doit aller travailler (télétravail pas possible), aller chez le médecin ou à la pharmacie, faire les courses ou aider un proche. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont interdits.

Suivi assuré par la rédaction multimédia de RTSinfo.

22h10

Bel élan de solidarité autour du Cully Jazz Festival

Alors que la culture est durement impactée par la crise sanitaire, un mouvement de soutien populaire inédit s’est formé autour du Cully Jazz Festival, récemment annulé. Les organisateurs redoutaient une déroute financière spectaculaire, mais elle pourrait finalement ne pas avoir lieu.

Près de deux spectateurs sur trois ont renoncé à réclamer tout ou partie du remboursement de leurs billets achetés en avance pour donner une chance de survie à la manifestation. Même les artistes se sont mobilisés: sur la page Facebook du festival, ils partagent les live qu’ils auraient dû produire sur scène à Cully.

>> Regarder le reportage de Claude-Olivier Volluz dans le 19h30:

Le public se mobilise pour sauver le Cully Jazz Festival. [RTS]
Le public se mobilise pour sauver le Cully Jazz Festival. / 19h30 / 1 min. / le 1 avril 2020

>> Lire aussi: L'épidémie de coronavirus a eu raison du Cully Jazz Festival

21h40

Vignerons vaudois exemptés de la taxe due à l'OVV

Le canton de Vaud prend des mesures pour soulager son secteur viti-vinicole, lourdement affecté par la crise du coronavirus. Il a supprimé 90% de la taxe que les vignerons doivent normalement verser à l'Office des vins vaudois.

Celle-ci représente 3,3 millions de francs et les vignerons ne devront plus payer cette année que 300'000 francs, a expliqué mercredi le ministre de l'Economie Philippe Leuba lors du point presse du Conseil d'Etat. Les trois millions restants seront pris en charge par le fonds de prévoyance pour les risques non assurables.

Philippe Leuba a aussi indiqué que des discussions étaient en cours avec la Confédération et au niveau européen pour permettre la circulation de la main d'oeuvre dans les domaines agricole et viticole.

21h20

Quelle est la fiabilité des tests de dépistage du Covid-19?

Les tests de dépistage consistent en un frottis dans la cavité nasale avec un gros coton-tige, à au moins six centimètres de profondeur. En laboratoire, l'analyse appelée RT-PCR a pour but de déceler la présence de matériel génétique du virus dans ce frottis.

Les kits validés dans les laboratoires hospitaliers romands interrogés par la RTS sont très sensibles. Ils détectent le virus dans presque 100% des cas.

>> Plus de détails ici: Quelle est la fiabilité des tests de dépistages du Covid-19?

21h05

Questions-réponses avec des experts

Etat actuel de la situation? Efficacité des mesures? Développements scientifiques? Retrouvez l'intégrale de l'émission en direct avec les réponses des experts aux questions des internautes.

21h00

Plongée dans le quotidien du personnel soignant

Ils frôlent le coronavirus quotidiennement, comme Estelle Zermatten et ses collègues des soins intensifs de l'Hôpital fribourgeois. Ils traitent et accompagnent des malades parfois plongés dans un coma artificiel et dont la survie dépend d’une assistance respiratoire.

"C’est là que notre rôle de soignant entre en ligne de compte aussi, de pouvoir rassurer ces gens et de les accompagner de la meilleure manière possible pour les endormir. Que ça se passe bien et que ça ne reste pas une angoisse pour eux", témoigne-t-elle dans le 19h30.

"C’est gratifiant de venir en première ligne soigner ces malades", souligne l'infirmier expert Etienne Arnaud. "D’un autre côté, comme on ne connaît très peu la maladie, on a toujours un peu cette inquiétude de développer nous-mêmes la maladie", reconnaît-il.

Pour l’heure, personne de l’unité n’est encore tombé malade. Mais la perspective de manquer de forces et matériel de protection inquiète.

>> Le reportage de Clémence Vonlanthen et Melchior Oberson dans le 19h30:

Immersion dans l'Hôpital cantonal fribourgeois où le dispositif hospitalier semble en mesure de tenir le choc. [RTS]
Immersion dans l'Hôpital cantonal fribourgeois où le dispositif hospitalier semble en mesure de tenir le choc. / 19h30 / 2 min. / le 1 avril 2020

20h35

Craintes pour l'approvisionnement en œufs et en beurre

Conséquence inattendue de la crise pandémique, la Suisse pourrait manquer d'oeufs et de beurre. Le Conseil fédéral a pris mercredi une série de mesures pour atténuer les répercussions de la crise actuelle sur son agriculture.

Les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 ont bouleversé les comportements des consommateurs, touchant par ricochet les filières agricoles qui ne peuvent pas modifier "à brève échéance" leur production, a expliqué le Conseil fédéral gouvernement dans un communiqué.

>> Voir le sujet de Joël Boissard et Thierry Clémence dans le 19h30:

La Suisse pourrait manquer d'oeufs et de beurre. Conséquence de la crise pandémique. [RTS]
La Suisse pourrait manquer d'oeufs et de beurre. Conséquence de la crise pandémique. / 19h30 / 2 min. / le 1 avril 2020

20h20

Application pour détecter les contacts avec des porteurs du virus

Pour tenter d'endiguer la progression de la pandémie, un consortium de chercheurs européens est en train de mettre au point une application qui devrait permettre à tout un chacun d'être informé s'il a été en contact avec un porteur du coronavirus.

Ce consortium regroupe 130 partenaires de huit pays, a indiqué mercredi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) qui en fait partie. Le but est de développer un protocole totalement anonymisé de suivi et d'alerte, basé sur la technologie Bluetooth, pour enregistrer les rapprochements de propriétaires de smartphones.

Accompagner la sortie du confinement

La plateforme, baptisée PEPP-PT, répond aux normes européennes de protection des données, ont assuré ses promoteurs lors d'une conférence de presse en ligne. Elle devrait pouvoir être utilisée lors de voyages dans différents pays et pourrait s'avérer utile pour accompagner la sortie de confinement.

Le développement de l'application devrait être terminé à la fin de la semaine prochaine. Le système doit ensuite être mis en libre accès.

Le Conseil fédéral se dit intéressé par le projet, sous réserve des questions qu'il soulève en matière de protection des données personnelles.

>> Les explications de Marion Faliu et Jost von Reding dans le 19h30:

L'EPFL travaille sur une application smartphone qui permettrait d'identifier les malades à proximité [RTS]
L'EPFL travaille sur une application smartphone qui permettrait d'identifier les malades à proximité / 19h30 / 2 min. / le 1 avril 2020

>> L'interview de Samia Hurst, directrice de l'Institut d'Ethique de l'Université de Genève:

Samia Hurst "Ces initiatives sont très importantes mais doivent être bien calibrées. Il faut une fin programmée après la crise" [RTS]
Samia Hurst "Ces initiatives sont très importantes mais doivent être bien calibrées. Il faut une fin programmée après la crise" / 19h30 / 2 min. / le 1 avril 2020

19h45

Beau temps et fêtes: "les prochains jours vont être tendus"

Le conseiller fédéral Alain Berset a appelé mardi les Suisses à résister à la tentation de sortir à l'approche de Pâques et alors que la météo prévoit des conditions printanières ces prochains jours. Le canton du Valais a aussi lancé un appel aux motards, afin qu'ils évitent au maximum d'enfourcher leur machine.

Interrogé dans Forum, le conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre, en charge de la Sécurité, des Institutions et du Sport, souligne que "les prochains jours vont être très tendus, déterminants, dans cette lutte pour lisser cette courbe du coronavirus".

Or "chaque place compte dans notre système hospitalier", rappelle-t-il. "Et si chaque personne est responsable et diffère de quelques semaines des activités qui peuvent mettre un risque supplémentaire de se retrouver dans un hôpital, je crois qu'on peut le faire".

"On va continuer à être stricts"

En l’espace de dix jours, la police valaisanne a infligé des centaines d’amendes aux personnes qui ne respectaient pas les consignes de non-rassemblement ou de distance sociale. Et cela va continuer, promet Frédéric Favre. "On a été très stricts et on va continuer à l'être. On va même renforcer tout ça pendant les périodes de fêtes qui arrivent. C'est important qu'on comprenne que la majorité des gens joue le jeu et qu'il y a une minorité qui va peut-être mettre en danger la majorité. Et ça, on ne l'accepte pas".

>> L'interview du conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre dans Forum:

Le Conseiller d'Etat valaisan Frédéric Favre. [Cyril Zingaro - Keystone]Cyril Zingaro - Keystone
Confinement et "tentation" des beaux jours: interview de Frédéric Favre / Forum / 3 min. / le 1 avril 2020

19h10

La courbe des hospitalisations tend à s'aplanir aussi sur Vaud

Le nombre des personnes positives au coronavirus poursuit sa hausse dans le canton de Vaud, mais la courbe des hospitalisations tend à s'aplanir. Le canton déplore désormais 84 décès, dont 20 en EMS où la situation est tendue.

Le canton a livré mercredi des chiffres plus détaillés sur les malades du Covid-19. A fin mars, il a comptabilisé 84 décès, dont l'écrasante majorité (74) étaient des personnes âgées de 75 ans et plus.

A fin mars, le nombre de personnes testées positives a poursuivi sa hausse, pour s'établir à 3465 cas. Il s'agit en grande majorité de personnes de la tranche d'âge 18 à 64 ans. Le nombre d'hospitalisations reste quasiment stable, à 390 personnes. Ce "frein" est un signe "plutôt positif", même si la situation reste fragile, observe Karim Boubaker.

>> L'interview d'Eric Masserey, médecin cantonal adjoint vaudois, dans le 19h30:

Eric Masserey "On a voulu cette situation stable. Le confinement a été juste décrété à temps pour obtenir ce plateau." [RTS]
Eric Masserey "On a voulu cette situation stable. Le confinement a été juste décrété à temps pour obtenir ce plateau." / 19h30 / 3 min. / le 1 avril 2020

19h00

Interdiction de congé levée pour les militaires mobilisés

L'armée a levé l'interdiction de congé faite aux militaires mobilisés dans la lutte contre le coronavirus. Les congés individuels sont de nouveau possibles, a indiqué le porte-parole de l'armée Daniel Reist en confirmant une information de l'émission Rundschau de la télévision alémanique SRF.

Une liste des raisons possibles de congé a été établie et doit servir d'aide aux commandants responsables de les octroyer. L'engagement de l'armée est cependant essentiel pour décharger le système de santé et sauver des vies humaines, rappelle Daniel Reist.

Pour prendre en compte les demandes de l'économie, seuls ont lieu les cours de répétition qui permettent de soutenir le système de santé, les autorités civiles aux frontières, la protection des ambassades, la police ou les douanes. Les demandes de dispense sont étudiées au cas par cas.

L'armée réagit ainsi à l'Union suisse des arts et métiers (Usam), qui s'était plainte d'une communication insuffisante. En raison de décisions urgentes, elle n'a pas été en mesure d'informer à l'avance les employeurs d'une prolongation du temps de service.

18h45

80'000 signatures pour plus d'aide fédérale envers les indépendants

A la tête d'un atelier de graphisme et d’illustration au Bouveret (VS), Sophie Dupont s'est fait connaître du grand public en lançant une pétition sur internet le 14 mars et qui a récolté plus de 80'000 signatures. Envoyée au Conseil fédéral, elle réclame des mesures pour aider les indépendants. Dans ce texte, Sophie Dupont souligne que les aides octroyées jusqu'ici (APG) "permettent tout juste de payer les charges fixes". Beaucoup d’indépendants, dit-elle, "devront avoir recours à l’endettement pour survivre".

Elle a explicité sa démarche dans l'émission Forum. "C'est très important de comprendre que, pour les indépendants qui ne savent s'ils auront une aide ou pas, chaque jour est angoissant", souligne-t-elle.

>> L'interview de Sophie Dupont dans Forum:

Sophie Dupont, graphiste. [DR]DR
Pétition en soutien aux indépendants: interview de Sophie Dupont / Forum / 5 min. / le 1 avril 2020

18h40

Autorités argoviennes touchées par le virus

Plusieurs membres de la taskforce argovienne de lutte contre le coronavirus, dont son chef, ont été testés positifs ces derniers jours, indique mercredi la Chancellerie d'Etat. Les fonctions qu'ils occupaient sont désormais remplies par des remplaçants.

Ces infections n'ont toutefois aucun lien avec celles d'Urs Hofmann (PS) et Markus Dieth (PDC). En début de semaine dernière, le canton avait annoncé que les deux conseillers d'Etat avaient été testés positifs. Le porte-parole du gouvernement Peter Buri et le commandant de la police argovienne Michael Leupold sont dans le même cas.

18h15

La notion de courage

Ils et elles sont nos nouveaux héros, nos nouvelles héroïnes. Le personnel hospitalier, les vendeurs, les caissières. Celles et ceux qui malgré le risque d’attraper le Covid-19 sont au front, pour nous. Qu’est-ce qui nous rend courageux? C’est quoi être courageuse quand on a pas le choix?

Autant de questions qui trouvent réponse dans l'épisode 8 du podcast "la vie aux temps du coronavirus" grâce à l’expertise de Robin Peter, médecin et vice-président de la Fondation Carnegie pour les sauveteurs (la section suisse du Carnegie Hero Fund).

Un podcast RTS à découvrir sur:

Play RTS : https://www.rts.ch/play/radio/la-vie-aux-temps-du-coronavirus/audio/episode-8--courage-?id=11214262

Apple podcast : https://podcasts.apple.com/ch/podcast/episode-8-courage-01-04-2020/id1503152150?i=1000470187531&l=fr

Spotify : https://open.spotify.com/episode/73XopB4k0HUHQ05zuppJ8s

Ou à écouter ici:

Logo La vie aux temps du coronavirus [RTS]RTS
Episode 8 : Courage ! / La vie aux temps du coronavirus / 25 min. / le 1 avril 2020

18h00

La progression de l'épidémie fléchit légèrement à Genève

En un jour, 45 nouveaux cas ont été détectés dans le canton de Genève et sept décès supplémentaires enregistrés, portant mercredi le nombre total de victimes à 59, dont sept en EMS.

"Il est possible qu'on arrive à un tassement de la courbe des nouveaux cas, mais il encore est trop tôt pour le dire", a indiqué Aglaé Tardin, médecin cantonal suppléante, enjoignant la population à poursuivre ses efforts pour limiter la propagation du virus. Le nombre de patients aux soins intensifs a légèrement diminué, de 64 à 60, dont 41 sont intubés, contre 49 mardi.

17h45

Le législatif vaudois au travail dès le 12 mai à Yverdon

Le Grand Conseil vaudois va reprendre ses séances plénières le 12 mai. Elles se dérouleront dans la salle de La Marive à Yverdon-les-Bains, suffisamment grande pour accueillir les 150 députés en respectant les directives d'éloignement.

Quant aux séances de commissions les plus importantes, elles pourront reprendre dès le 27 avril sous la forme de visioconférence, a annoncé mercredi Sonya Butera, la première vice-présidente du Grand Conseil, lors du point presse des autorités vaudoises.

Le Parlement vaudois s'était réuni la dernière fois le 10 mars.

17h10

Fribourg assouplit la vente de semences et plantons

Les conditions de vente de semences, de plantons et de terreau seront assouplies dans le canton de Fribourg. La mesure prise par l'Organe cantonal de conduite (OCC) fait écho au "besoin pressant" exprimé par les citoyens de pouvoir disposer de ces produits pour entretenir leurs jardins.

Sont désormais autorisés dans le canton de Fribourg la vente online avec livraison par poste ou par l'enseigne à domicile, ainsi que le retrait des marchandises par système de "drive-in" - pour autant que les clients restent dans leur véhicule et retirent leurs produits à tour de rôle.

Cet aménagement ne contrevient pas aux mesures fédérales de prévention face à la propagation du virus, assure l'OCC. D'autres cantons ont également décidé de faire preuve d'un peu plus de souplesse, notamment Vaud et le Valais.

>> Lire aussi: La colère gronde contre l'interdiction de la vente de graines en magasin

16h40

GSK en soutien local sur la Côte vaudoise

Le site de Prangins (VD) du géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) va produire 5000 litres de solution désinfectante. Une porte-parole de GSK Consumer Healthcare a confirmé l'information du journal La Côte.

Ces produits seront offerts aux médecins de la région et aux centres de diagnostic de Nyon et Morges. Selon La Côte, cette initiative vient d'une discussion entre le Dr Fabien Higelin, responsable de la cellule de crise du Covid-19 à Nyon, et l'entreprise GSK qui souhaitait agir localement.

Avant elle, d'autres grands groupes basés en Suisse ont fait don de désinfectant comme Firmenich à Genève ou Huntsman à Monthey (VS).

16h15

Des colis de plus en plus encombrants à La Poste

Alors que les colis continuent d'affluer en nombre dans les centres de tri de La Poste, celle-ci s'inquiète particulièrement mercredi des paquets encombrants.

Le trafic de colis a augmenté d'environ 40% par rapport à un mois de mars normal, indique son porte-parole pour la Suisse romande Laurent Savary. Et la taille d'un nombre croissant d'entre eux pose problème.

"Nous voyons par exemple passer des bacs à sable pour les enfants, des maisons de jardin ou des tapis de course", raconte Laurent Savary. "Ces paquets ne peuvent pas être traités de manière mécanisée, mais manuellement. C'est difficile à gérer".

Face à l'accroissement de ces colis encombrants, La Poste a décidé dès cette semaine de limiter temporairement la taille autorisée. Les colis sont notamment limités à des longueurs de 150 cm / 80 cm / 60 cm. Le poids maximum reste inchangé à 30 kg.

15h50

Soutien à l'économie locale à Morges et Vevey

Les communes cherchent à soutenir leur économie locale fortement impactée par la pandémie.

A Morges (VD), les commerces, marchands et restaurants qui ont dû fermer seront exonérés pendant trois mois de certaines taxes et émoluments. Des délais supplémentaires pourront être accordés aux entreprises débitrices de la ville. Celle-ci maintient par ailleurs ses subventions culturelles, sportives et sociales, même si l'entier des programmes prévus ne peut pas se déployer.

De nouvelles décisions pourraient suivre, ajoute mercredi la municipalité dans un communiqué. Les mesures prises s’ajoutent à celles déjà déployées par le canton et la Confédération, sous forme de facilitation de prêts et cautionnement ou de chômage partiel.

La municipalité de Vevey (VD) a décidé de son côté de renoncer à ses créances de loyers envers ses locataires commerciaux pour les mois de mars et d’avril. La Ville se déterminera pour la suite selon les décisions du Conseil fédéral, a-t-elle précisé dans un communiqué.

15h15

En hélicoptère sur la frontière jurassienne avec les patrouilles mixtes

Depuis le début de la Deuxième guerre mondiale en 1939, l’armée suisse n’avait plus été mobilisée aux frontières. Mais depuis quelques jours, des soldats et des hélicoptères de l'armée sont en renfort aux côtés des gardes-frontière pour surveiller les déplacements.

>> Le reportage de Daniel Bachmann dans le canton du Jura:

Militaires et hélicoptères mobilisés pour surveiller les frontières suisses. [RTS]
Militaires et hélicoptères mobilisés pour surveiller les frontières suisses. / 12h45 / 2 min. / le 1 avril 2020

>> Lire aussi: Les mesures aux frontières suisses nécessitent l'engagement de l'armée

15h05

Sessions d'examens maintenues à l'UNIL

L'Université de Lausanne maintient ses sessions d'examens en juin-juillet et en août-septembre, mais leur déroulement sera largement réorganisé.

Certaines évaluations se dérouleront comme prévu alors que d'autres pourraient se tenir selon de nouvelles modalités, en particulier pour permettre des examens à distance, a annoncé mercredi le vice-recteur Giorgio Zanetti dans une vidéo sur les réseaux sociaux.

Les dates de certaines épreuves seront déplacées, voire reportées de la session de juin à celle de septembre "pour garder les meilleures chances de se dérouler comme prévu", a-t-il ajouté. Les étudiants seront informés de manière détaillée d'ici au 28 avril au plus tard.

L'Université de Neuchâtel (UniNE) avait annoncé mardi maintenir les examens de juin tout en revoyant ses modalités. Là aussi, un échec ne sera pas considéré comme une tentative de se présenter à l'examen. La durée maximale des études pourra être prolongée d'un ou deux semestres selon les cas.

14h10

Le Conseil fédéral veut venir en aide aux indépendants

Les indépendants dont les recettes fondent à cause de la crise du coronavirus devraient obtenir un soutien de la Confédération. Le volume des cautionnements sera augmenté. Le Conseil fédéral ne veut en revanche pas de subventions à fonds perdu.

Le gouvernement a décidé mercredi d'étendre les mesures d'aides destinées à l'économie. Il mise sur des solutions rapides et ciblées plutôt qu'une compensation générale, afin de gérer une crise appelée à durer plusieurs mois.

Le Conseil fédéral a ainsi chargé l'Office fédéral des assurances sociales, en collaboration avec l'Administration fédérale des finances et le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), de définir d'ici une semaine des solutions pour les indépendants. Ceux-ci n'ont pour l'instant pas droit à des allocations pour pertes de gain, contrairement à d'autres catégories d'entrepreneurs.

>> Lire aussi: Quelles indemnités pour les indépendants durant la crise?

Crédit additionnel

Le montant de 20 milliards de francs, dévolu aux demandes de crédits transitoires venant des entreprises qui connaissent des problèmes de liquidité, sera revu à la hausse. L'Administration fédérale des finances a jusqu'à vendredi pour soumettre un crédit additionnel. Elle doit aussi mettre en place une procédure contre les abus dans l’utilisation de ces crédits.

Le Conseil fédéral veut également évaluer des mesures pour les agences de voyages et les secteurs de la culture et du sport. Il cherche aussi des instruments complémentaires pour éviter que des start-up viables se retrouvent en situation d'insolvabilité à cause de la pandémie.

Pas à fonds perdu

Pour le gouvernement, il est cependant "irréalisable" d'octroyer l’ensemble des indemnités sous la forme de contributions à fonds perdu. Les capacités des organes d’exécution fédéraux et cantonaux ont déjà atteint leur maximum. Il sera difficile de prouver et vérifier les dommages subis au vu des centaines de milliers de demandes potentielles.

Verser des subventions à grande échelle sans exiger la preuve du dommage subi entraînerait des risques trop importants pour les pouvoirs publics et compromettrait la stabilité du budget de l’État

Le Conseil fédéral pourra décider de prolonger les mesures mises en place ou d’augmenter les moyens mis à disposition. Il compte également évaluer les conséquences économiques à moyen et à long terme et élaborer une stratégie pour la période qui suivra l’assouplissement des mesures sanitaires.

14h05

Des mesures pour garantir l'approvisionnement alimentaire

Le Conseil fédéral veut garantir l'approvisionnement alimentaire de la population. Il a pris mercredi des mesures en ce sens. Il libère aussi trois millions de francs pour soutenir les bouchers. Le but est d'empêcher une chute des prix de la viande sur les marchés.

"On n’a pas de soucis à se faire pour l’approvisionnement agricole, mais on doit prendre ces mesures assez à l’avance pour être prêt à toute éventualité ", a précisé Guy Parmelin en conférence de presse.

>> L'intervention du conseiller fédéral Guy Parmelin:

Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Guy Parmelin [RTS]
Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Guy Parmelin / RTS Info / 2 min. / le 1 avril 2020

Contrôles assouplis pour les denrées alimentaires

Le gouvernement a décidé d'assouplir les dispositions pour les contrôles des denrées alimentaires importées. Dans la situation actuelle, ils ne peuvent pas être totalement assurés, ni en Suisse, ni à l'étranger. Cette mesure vise à garantir l’approvisionnement en évitant d’alourdir encore les procédures de déclaration. Le secteur pourra ainsi aussi réagir rapidement en cas de difficultés.

Par ailleurs, le contingent tarifaire partiel sera relevé pour les œufs de consommation. L'Office fédéral de l'agriculture pourra aussi temporairement augmenter les contingents pour la production de beurre suisse. Pour la première fois depuis des années, celle-ci ne devrait pas suffire à couvrir les besoins du marché.

13h40

Carouge propose de payer les factures des aînés

Avec les restrictions de déplacement imposées aux personnes âgées, la fin du mois et le déplacement habituel à La Poste pour faire ses paiements mensuels, devient un vrai casse-tête.

Dans le canton de Genève, la ville de Carouge par exemple propose de régler elle-même les factures - le temps du confinement.

La ville de Carouge propose de régler les factures des aînés durant le temps du confinement [RTS]
La ville de Carouge propose de régler les factures des aînés durant le temps du confinement / 12h45 / 1 min. / le 1 avril 2020

14h00

Les procédures d'asile temporairement modifiées

La Confédération modifie temporairement les procédures d'asile à cause du Covid-19. Les délais de recours et d'exécution des renvois sont allongés. La capacité d'hébergement pourra augmenter plus facilement afin que les règles de distance soient respectées.

"Nous ne sommes pas en situation de crise migratoire, malgré la pandémie de coronavirus. Nous devons toutefois prendre des mesures pour assurer la protection de la santé des requérants d'asile et de tous les acteurs qui participent aux procédures", a déclaré en conférence de presse Karin Keller-Sutter, en charge du Département fédéral de justice et police.

>> L'intervention de la conseillère fédérale Karin Keller-Suter:

Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Karin Keller-Sutter [RTS]
Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Karin Keller-Sutter / RTS Info / 3 min. / le 1 avril 2020

"Remplir les engagements internationaux"

Le gouvernement refuse toujours de stopper les procédures comme le demandent les associations actives en matière d'asile. Les procédures doivent continuer d’être menées afin que la Suisse puisse remplir ses engagements internationaux, justifie l'exécutif.

Une suspension des procédures engendrerait par ailleurs des problèmes de capacités dans les centres fédéraux et remettrait en cause les mesures d’hygiène recommandées par l'Office fédéral de la santé publique. Les ajustements prévus dans trois domaines entreront en vigueur sous forme d'une ordonnance valable pour trois mois.

>> L'intervention de Mario Gattiker, directeur du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM):

Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Mario Gattiker [RTS]
Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Mario Gattiker / RTS Info / 3 min. / le 1 avril 2020

>> Situation dans les cantons: l'intervention du conseiller d'Etat bâlois Baschi Dürr, vice-président de la CCDJP:

Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Baschi Dürr [RTS]
Conférence de presse du Conseil fédéral, l'intervention de Baschi Dürr / RTS Info / 4 min. / le 1 avril 2020

L'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR) salue l'allongement des délais de recours et de renvoi mais estime que la présence d'un soutien juridique au requérant à l'audition est impérative.

13h30

Dans l'impossibilité de vendre ses fleurs, une entreprise valaisanne les offre

Les fleurs - une autre denrée périssable aujourd'hui bannie des commerces... En Valais, l'une des plus grandes entreprises horticoles du pays ne pouvant plus écouler sa marchandise, a choisi de les offrir - pour garnir les tombes  de Fully - son village.

A Fully (VS) une entreprise horticole offre ses fleurs pour garnir les tombes. [RTS]
A Fully (VS) une entreprise horticole offre ses fleurs pour garnir les tombes. / 12h45 / 2 min. / le 1 avril 2020

13h27

Graines et plantons bannis de la vente

C'est l'une des zones grises dans le lot des restrictions imposées par la Confédération... Les graines et les plantons sont théoriquement interdites à la vente - mais certains s'insurgent - estimant qu'il s'agit de biens de première nécessité - parmi eux un député du Grand Conseil neuchâtelois a lancé une pétition qui a déjà recueilli 20'000 signatures.

Un député neuchâtelois demande que la vente de graines et de plantons ne soit plus interdite par le Conseil Fédéral. [RTS]
Un député neuchâtelois demande que la vente de graines et de plantons ne soit plus interdite par le Conseil Fédéral. / 12h45 / 2 min. / le 1 avril 2020

13h25

Douze EMS neuchâtelois touchés par le Covid-19

Des EMS du canton de Neuchâtel sont touchés par le Covid-19. Malgré l'interdiction provisoire des visites et le renforcement des directives, 24 pensionnaires et 46 membres du personnel ont été testés positifs dans douze établissements médicaux-sociaux (EMS).

Avec la progression de l'épidémie de Covid-19, les résidents et le personnel soignant de plusieurs EMS sont également touchés, a annoncé mercredi le canton de Neuchâtel. Le Service de la santé publique a instauré une collaboration avec les faîtières des EMS afin d'assurer le suivi quotidien de la situation.

Population particulièrement fragile

Il s'agit, d'une part, de recenser le nombre de cas suspects et confirmés, ainsi que le nombre de collaborateurs placés en isolement. D'autre part, il s'agit également d'identifier des situations qui pourraient s'aggraver faute de soutien.

A ce jour, six résidents ont été hospitalisés. Les EMS hébergent des personnes particulièrement vulnérables face au Covid-19 en raison de leur âge avancé et souvent d'une ou plusieurs maladies chroniques.

13h20

Nouveau rapatriement depuis le Pérou

Le deuxième vol de retour de Lima a atterri mercredi matin à Zurich. 266 passagers suisses et 33 européens étaient à son bord. Le Département fédéral des affaires étrangères poursuit sa vaste opération de rapatriement à cause des mesures prises par certains pays pour freiner la propagation de l'épidémie de Covid-19.

Beaucoup d'entre eux ont été transportés à Lima à l’aide de bus en provenance de plusieurs villes du nord, du sud et de l'est du Pérou. Trois personnes ont été blessées dans un accident de circulation entre Cusco et Lima. Le chauffeur local et les deux touristes étrangers ont été pris en charge par un hôpital local.

13h15

Adaptation des urgences de l'Hôpital ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne

L'Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, à Lausanne, lance une hotline téléphonique pour ses urgences. Elle veut ainsi diminuer le nombre de personnes contraintes de se déplacer dans ses locaux et mieux planifier la prise en charge des patients.

En appelant le 021 626 81 11, le numéro d'urgence de l'hôpital, il est possible d'avoir une consultation médicale par téléphone ou de prendre un rendez-vous immédiat, annonce mercredi l'hôpital. Cette nouvelle ligne est ouverte du lundi au vendredi, de 08h00 à 17h30.

Ordonnances téléphoniques et consultations programmées

Les ophtalmologues pourront renseigner et délivrer des ordonnances par téléphone pour les cas bénins. Pour les autres cas, le médecin évaluera la situation et pourra programmer l'arrivée du patient afin qu'il attende le moins possible aux urgences. Les examens requis seront organisés avant son arrivée, ce qui permettra de réduire le temps passé sur place et de diminuer le nombre d'intervenants par cas.

Pour les urgences avérées (perte de vision soudaine, corps étranger dans l'oeil), le patient sera attendu de suite à l'hôpital. Ainsi, il sera possible de réduire les contacts en salle d'attente.

13h10

De plus en plus de groupes de presse touchés

Le coronavirus fait une nouvelle victime parmi les médias. Le groupe NZZ a fait une demande de chômage partiel pour le mois d'avril.

D'autres médias ont déjà annoncé avoir recours au chômage partiel comme TX-Group, ex-Tamedia  éditeur notamment du Matin.ch et de Bilan. Il faut dire que cette crise arrive dans une période particulièrement compliquée pour les médias. Les annonces publicitaires sont en chute libre.

Conséquence: pour certains groupes de presse le tabou d'une aide directe de la Confédération tombe.

>> Ecouter les précisions de Cynthia Racine dans le 12h30:

Blick lance sa chaîne télévisée lundi en partenariat avec CNN. [Dominik Baur - Keystone/EQ images]Dominik Baur - Keystone/EQ images
Le groupe Ringier en faveur d’une aide directe de la Confédération à la presse / Le 12h30 / 2 min. / le 1 avril 2020

13h00

Les Suisses veulent davantage de télétravail après la crise

Selon un sondage, 80% des Suisses veulent davantage de télétravail à l'avenir. Une large majorité des personnes interrogées aimeraient que cette option entre dans les moeurs après la crise sanitaire actuelle.

L'étude réalisée en ligne par Colombus Consulting tire ces conclusions sur la base d'un échantillon de 1000 personnes. La mise au télétravail à marche forcée en raison de la pandémie de coronavirus est plutôt bien vécue en Suisse. Près de 70% des sondés jugent cette option efficace.

Beaucoup de salariés découvrent en ce moment les avantages du télétravail, après un démarrage assez soudain. Ce fonctionnement permet plus facilement de concilier vie professionnelle et vie privée, offre davantage de flexibilité dans les horaires et donne plus de liberté dans l'organisation des tâches dans la journée.

Les Suisses jugent le télétravail efficace. [Fabrizio Bensch - Reuters]Fabrizio Bensch - Reuters
Selon un sondage, 80% des Suisses plébiscitent le travail à domicile / Le 12h30 / 1 min. / le 1 avril 2020

>> En lire plus: Les Suisses veulent davantage de télétravail après la crise

12h45

Le Conseil d'Etat fribourgeois annule les scrutins communaux du 17 mai

Le Conseil d'Etat fribourgeois annule les scrutins communaux du 17 mai prochain. Une décision prise en lien avec la pandémie du Covid-19. Le gouvernement interdit mercredi la récolte de signatures pour les référendums et les initiatives. La vie politique fribourgeoise est mise entre parenthèse.

>> Les précisions de Maurice Doucas dans le 12h30:

Les ouvertures nocturnes des magasins de plus en plus remises en question. [Adrien Perritaz - KEYSTONE]Adrien Perritaz - KEYSTONE
Le Conseil d’Etat fribourgeois annule les scrutins communaux du 17 mai / Le 12h30 / 1 min. / le 1 avril 2020

12h40

Conférence de presse du Conseil fédéral à 14h00

Le Conseil fédéral tiendra ce mercredi à 14h00 une conférence de presse sur le coronavirus. Les conseillers fédéraux Guy Parmelin et Karin Keller-Sutter y participeront.

Le point de presse sera retransmis en direct sur cette page et sur RTS 2.

12h20

Une étude sur la chloroquine sera lancée en Suisse

Une nouvelle étude chinoise sur l'hydroxychloroquine (un dérivé de la chloroquine) semble indiquer que la molécule permet une meilleure guérison dans le traitement du Covid-19.

"C'est une étude plus rigoureuse que les précédentes, avec un groupe traité par chloroquine et un groupe contrôle non traité, c'est la méthodologie appropriée", explique Blaise Genton, médecin chef du service des maladies infectieuses à Unisanté Lausanne, dans l'émission CQFD.

Ces résultats ont interpellé le spécialiste, qui va lancer une nouvelle étude sur l'hydroxychloroquine en Suisse.

"Cette étude chinoise confirme la pertinence de notre essai clinique. Nous sommes en train de développer un protocole qui vise à investiguer l’efficacité de l'hydroxychloroquine comme traitement précoce chez des patients positifs, mais qui sont pris en charge en ambulatoire. Nous pensons qu’il faut agir en amont, quand les patients ne sont pas assez graves pour être hospitalisés. Le but est d’estimer le nombre de personnes qui vont devoir être hospitalisées secondairement", indique Blaise Genton.

Le médecin nie tout conflit d'intérêt avec des fabricants de médicaments. "Nous allons aussi étudier l’effet de la chloroquine sur la transmission aux contacts familiaux, l’hypothèse étant que l’hydroxychloroquine diminue la durée d’excrétion du virus."

>> Ecouter le sujet de CQFD en entier:

L'utilisation de l’hydrochloroquine dans le traitement du Covid-19 semble induire une meilleure guérison. 
MysteryShot
Depositphotos [MysteryShot - Depositphotos]MysteryShot - Depositphotos
De nouvelles études sur la chloroquine / CQFD / 9 min. / le 1 avril 2020

12h10

Nombreuses corrections demandées sur les chantiers valaisans

"Les demandes de corrections sont nombreuses" sur les chantiers, écrit mercredi l'Etat du Valais dans un communiqué. Il souligne qu'une première suspension d'activités a été notifiée à une entreprise de ferraillage, et que d'autres sont en préparation.

L'éloignement de deux mètres lors des déplacements vers les chantiers ou au cours de travaux reste souvent difficile à respecter. L'Etat du Valais explique mettre à disposition de la SUVA plusieurs inspecteurs cantonaux "afin d'intensifier les contrôles sur les chantiers."

Consignes globalement respectées par l'industrie et les commerces

Dans les autres domaines d'activité, les lacunes mises en évidence lors des contrôles sont pour la plupart jugées "mineures". Une centaine de contrôles ont été effectués la semaine dernière. L'Etat du Valais mentionne notamment que "de grands efforts" ont été consentis dans les commerces et l'industrie.

11h50

Le Conseil fédéral a de la marge de manoeuvre, selon Credit Suisse

Le Conseil fédéral dispose encore d'une marge de manoeuvre suffisante pour atténuer les effets de la crise sanitaire provoquée par le nouveau coronavirus. Le coussin financier est suffisant, affirment mercredi les économistes de Credit Suisse.

Une dégradation de la note de crédit AAA de la Suisse est "très peu probable", affirme la grande banque. Les mesures prises par la Confédération pour contrer la pandémie sont "rapides, ciblées et abordables".

11h15

Les personnes à risque peuvent toujours se marier

Les mariages ou les partenariats sont presque impossibles au temps du coronavirus. La Confédération a toutefois prévu une exception pour les groupes à risques: ils peuvent continuer à se passer la bague au doigt.

Les unions de personnes appartenant à un groupe à risque, soit les plus de 65 ans et les personnes souffrant de certaines pathologies, sont prioritaires. Les mariages ou partenariats d'urgence sont également possibles sans restriction. La procédure est raccourcie si l'un des deux conjoint est déjà en danger de mort.

Tous les couples qui attendent un enfant avant fin août peuvent aussi convoler. Mais à conditition que la préparation du mariage ou la procédure préliminaire soit terminée.

11h05

Unia demande la suspension des livraisons de repas par des plateformes numériques à Genève

A Genève, Unia estime que la santé des livreurs de repas à domicile embauchés par des plateformes numériques n'est plus assurée en cette période de pandémie de Covid-19. Le syndicat a demandé mercredi au Conseil d'Etat genevois de suspendre ce type d'activité et de créer un fonds de soutien pour les personnes qui risquent de se retrouver sans revenu.

Le syndicat rappelle que les magasins d'alimentation restent ouverts. A ses yeux, il n'y a donc "aucune nécessité" de maintenir en fonction ce genre d'activité, bien au contraire. "Les livreurs risquent non seulement de mettre en danger leur propre santé, mais de devenir un facteur majeur de la propagation du virus dans le canton", écrit Unia dans un communiqué.

10h50

Douze morts supplémentaires au Tessin

Le nouveau coronavirus a fait douze victimes de plus en 24 heures au Tessin, ont indiqué mercredi les autorités cantonales. Cent quatre personnes supplémentaires ont en outre été testées positives.

Au total 2195 personnes ont été testées positives dans le canton jusqu'à mercredi matin et 132 ont perdu la vie.

>> Cas confirmés et décès par canton:

10h45

Genève rappelle le respect des règles aux magasins alimentaires

A Genève, pas tous les magasins alimentaires respectent les recommandations fédérales en matière d'hygiène et d'éloignement social. Le canton leur donne 48 heures pour mettre en place des indications claires. Ensuite, ils risquent la fermeture.

Des contrôles ont été effectués récemment dans de grandes chaînes de distribution et dans des petits commerces. Ils montrent que de nombreux points de vente n'ont pas pris des mesures suffisantes pour imposer le respect des directives sanitaires, déplore mercredi le Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES).

10h30

Les civilistes aussi appelés en renfort

Le service civil est lui aussi mobilisé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 en Suisse. Environ 4000 civilistes prêtent actuellement main forte à l'armée et à la protection civile.

>> Lire : Militaires et civilistes font front commun pour renforcer les hôpitaux

Ils sont affectés dans des hôpitaux ou des EMS. D'autres épaulent les enseignants. Cet effectif est composé de personnes dont les missions étaient déjà planifiées dans ces secteurs qualifiés de prioritaires: santé, social et instruction publique, indépendamment de la situation sanitaire actuelle.

Le service civil pourrait monter en puissance et dépêcher jusqu'à 50'000 hommes. On convoquerait d'abord ceux qui ont encore des jours à effectuer, soit environ la moitié. Puis on pourrait même rappeler ceux qui ont terminé leur service.

>> Ecouter le sujet de La Matinale :

Les civilistes aussi appelés en renfort pour combattre le Covid-19 [Christian Beutler - Keystone]Christian Beutler - Keystone
Les civilistes aussi appelés en renfort pour combattre le Covid-19 / La Matinale / 1 min. / le 1 avril 2020

10h05

Un avion privé rapatrie quelques Suisses

Des milliers de Suissesses et de Suisses sont encore confinés quelque part à l'étranger, sans solution pour rentrer au pays. Un entrepreneur biennois leur vient en aide, modestement, avec son petit avion rebaptisé pour l'occasion "Home Force One".

"Le but est de permettre à des gens en difficulté ou qui n'ont pas de solution pour rentrer au pays de mettre à disposition cette machine", explique Luca Forcignano,  entrepreneur biennois qui a affrété son Cessna 414 à destination de Malaga pour rapatrier un couple de Jurassiens bloqués sur place.

D'autres familles devraient bientôt pouvoir profiter de ces vols privés, d'où l'appel aux dons lancé sur le site "Home Force One".

>> Lire : "Home Force One", le petit Cessna privé qui rapatrie quelques Suisses

9h50

Tests sérologiques aux HUG: interview de Silvia Stringhini

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) vont lancer une étude pour évaluer la proportion de personnes infectées par le coronavirus et la qualité de leur réponse immunitaire. Il s'agit de détecter la présence d'anticorps produits par l'organisme pour lutter contre le coronavirus.

Ces tests sérologiques visent à détecter la présence d'anticorps à l'aide d'une prise de sang chez des patients guéris du coronavirus.

"Evaluer la proportion de personnes résistantes"

Ces tests servent "à évaluer la proportion de la population du canton de Genève qui est rentrée en contact avec le virus, ils nous permettent d'avoir une photographie", a expliqué la docteure Silvia Stringhini, responsable de l'unité d'épidémiologie populationnelle des HUG, dans La Matinale.

"Notre objectif est d'avoir une évaluation de la proportion des personnes potentiellement résistantes à une nouvelle infection pour informer les autorités sanitaires et politiques quant aux prochaines étapes", a-t-elle relevé.

"Nous voulons aussi évaluer à l'intérieur de cette population testée s'il y a une immunité qui se construit", a-t-elle ajouté, précisant que les tests sont encore en cours de validation.

>> Son interview complète dans la Matinale:

Docteur Silvia Stringhini, responsable de l'unité d'épidémiologie populationnelle des HUG. [Unisanté - pfizerforschungspreis.ch/]Unisanté - pfizerforschungspreis.ch/
Les tests d'immunités au coronavirus: interview de la docteure Silvia Stringhini / La Matinale / 7 min. / le 1 avril 2020

9h30

Des détenues de la Tuilières se plaignent de leurs conditions

Le coronavirus met les établissements pénitentiaires sous tension. Dans le canton de Vaud, une pétition a été adressée au directeur de la prison pour femmes de la Tuilières. Une dizaine de détenues s'y plaignent des mesures prises pour lutter contre l’épidémie.

>> LireL'isolement contre le coronavirus encore plus dur à gérer en prison

9h40

Manor livre à domicile et étoffe son offre alimentaire en ligne

La chaîne de grands magasins Manor propose désormais un service de livraison et de collecte de denrées alimentaires dans l'ensemble de ses 30 supermarchés, ainsi que 150 produits pour les besoins quotidiens dans son shop en ligne.

Partant du constat que "les principaux fournisseurs de produits alimentaires en ligne sont réservés pendant des semaines" et après une phase test d'une semaine, Manor a annoncé mercredi le lancement d'un service de livraison et de collecte afin de répondre à l'urgence sanitaire actuelle.

Ainsi, quelque 500 produits alimentaires commandés en ligne seront livrés gratuitement dans un rayon de 10 kilomètres du point de vente. Au-delà et jusqu'à 20 kilomètres, une contribution forfaitaire de 15 francs sera demandée. Le montant minimal de la commande a été fixé à 50 francs, précise Manor dans un communiqué.

9h15

La Chaîne du Bonheur a collecté plus de 10 millions de francs

La collecte de la Chaîne du Bonheur dans le cadre de la pandémie en Suisse a passé la barre des 10 millions de francs, a indiqué mardi la fondation. Celle-ci a transféré une première tranche de 2 millions à ses organisations partenaires, Caritas et la Croix-Rouge suisse, afin d'aider les personnes dans le besoin.

Des dons supplémentaires à hauteur de 800'000 francs seront versés aux associations régionales de l’OSEO (Oeuvre suisse d’aide ouvrière) et aux organisations cantonales et intercantonales de Pro Senectute, précise la Chaîne du Bonheur.

La collecte se poursuit. Les dons peuvent être versés immédiatement en ligne sur www.bonheur.ch ou par e-banking sur le compte postal 10-15000-6 avec la mention "Coronavirus".

>> Plus de détails: La Chaîne du Bonheur a collecté plus de 10 millions pour aider les plus démunis face au Covid-19

8h45

L'armée "improvise après avoir bien anticipé"

Alors que tous les cantons ont demandé l'aide l'armée, le brigadier Raynald Droz, chef d'état-major du commandement des opérations au Département fédéral de la défense, a relevé dans La Matinale la capacité d'adaptation de l'armée.

"Je crois que nous n'avons jamais été aussi loin dans l'improvisation, c'est quelque chose que l'armée sait faire, nous sommes entraînés, nous connaissons nos processus, et à travers ces entraînements, cette routine, nous pouvons également en sortir assez vite en improvisant, en s'adaptant", a-t-il déclaré.

"Du moment que vous avez anticipé quelque chose, vous êtes plus apte à improviser et c'est plus facile d'être dans l'engagement que d'être dans la planification", a encore précisé le brigadier.

Cette crise montre également que "nous sommes indispensables, mais nous ne sommes pas à la manoeuvre, ce sont les autorités civiles qui ont le lead".

>>  Son interview complète dans La Matinale:

Raynald Droz, chef d'état-major du commandement des opérations au DDPS. [Peter Klaunzer - Keystone]Peter Klaunzer - Keystone
Raynald Droz, chef d'état-major du commandement des opérations au DDPS / La Matinale / 10 min. / le 1 avril 2020

8h30

Le Conseil fédéral va présenter des mesures dans le domaine de l'asile

Le gouvernement va présenter des adaptations importantes et très attendues dans le domaine de l'asile. La situation est délicate sur plusieurs points: le respect des normes de distanciation tant lors des auditions que dans les lieux d'hébergement ou encore la question de la protection juridique sont des éléments pointés du doigt par des juristes et des ONG.

Le Conseil fédéral devrait donc annoncer un paquet de mesures, comme l'allongement des délais de recours ou l'intégration d'acteurs via vidéoconférence lors des auditions. Par ailleurs, comme l'a déjà annoncé le secrétariat d'Etat aux migrations, un certain nombre d'hébergements seront rouverts pour faire diminuer la densité de résidents dans les bâtiments.

Pour l'heure, les procédures sont suspendues jusqu'au 6 avril, le temps de mettre en oeuvre les mesures visant à protéger les demandeurs d'asile et le personnel. Elles reprendront ensuite pour éviter l'engorgement du système.

>> Ecouter le sujet dans le journal de 7h:

Vue des bâtiments du nouveau centre d'hébergement collectif pour migrants de Rigot. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Le Conseil fédéral va présenter des mesures dans le domaine de l'asile. / Le Journal horaire / 1 min. / le 1 avril 2020

8h00

Situation particulièrement difficile pour les Suisses en Inde

En Inde, les étrangers, accusés d'être porteurs du virus, sont victimes de violences. Les Suisses ne sont pas épargnés, a indiqué mardi à la RTS le département fédéral des affaires étrangères.

Nos représentations doivent assurer une protection consulaire à des Suisses chassés de leur chambre d'hôtel, victimes d'agressions verbales ou empêchés de franchir un checkpoint.

Comme il est très difficile de se déplacer en Inde, la Suisse essaie d'obtenir des laissez-passer pour ses ressortissants afin qu'ils puissent atteindre un aéroport.

>> Ecouter le sujet dans le journal de 6h30:

Les rues de Bombay sont vides à cause du confinement. [Divyakant Solanki - EPA]Divyakant Solanki - EPA
La situation est particulièrement difficile pour les Suisses en Inde. / La Matinale / 1 min. / le 1 avril 2020

7h30

Les taux hypothécaires montent en raison de la crise

Le coronavirus entraîne une forte nervosité sur les marchés financiers et cela se reflète sur les taux hypothécaires. Celui sur dix ans a significativement grimpé en peu de temps.

"La hausse des coûts de refinancement entraîne actuellement une augmentation des taux hypothécaires", a assuré Frédéric Papp, expert financier chez Comparis, cité dans le communiqué publié mercredi.

Le taux hypothécaire fixe sur dix ans atteignait un plus bas, le 9 mars, à 0,98%. Fin mars, il avait bondi à 1,17%. En comparaison, au premier trimestre 2019, il s'établissait à 1,09%. Celui sur cinq ans se situe aussi au-dessus de son niveau fin 2019 (0,97% contre 0,93%). Les hypothèques sur deux ans sont devenues très légèrement plus chères.

07h15

Karin Keller-Sutter opposée à un confinement total

Alors que certains plaident pour un confinement total en Suisse, la ministre de la justice Karin Keller-Sutter y est fermement opposée. Elle souligne que le Conseil fédéral a "vraiment pris des mesures restrictives".

"On va déjà très loin. Avec un confinement total, les conséquences sociales, psychologiques, économiques et financières seraient très graves", relève la ministre PLR dans une interview publiée mercredi dans Le Temps. Un "shutdown" complet présenterait notamment un risque pour l'approvisionnement alimentaire, détaille-t-elle.

La conseillère fédérale confie que cela l'a "beaucoup touchée" de devoir restreindre la liberté des citoyens et des citoyennes ou de devoir fermer des commerces, mais cela était nécessaire pour protéger la population.

07h00

Premier coup de canif à l'union sacrée des partis

Lundi 16 mars, trois jours après l'annonce des premières mesures historiques du Conseil fédéral contre le coronavirus, les huit principaux partis du pays publiaient un communiqué commun intitulé "Un pour tous, tous pour un". Le but: montrer l'unité du monde politique derrière le gouvernement.

Mais après deux semaines de semi-confinement, on voit apparaître les premières fissures dans cette entente. C'est l'UDC qui a mis met le feu aux poudres mardi, après un premier ballon d'essai dans la presse dominicale, en demandant une stratégie de sortie de crise dès le 19 avril.

Interrogés par la RTS, les autres partis gouvernementaux conviennent de la nécessité de réfléchir à une sortie de crise. Mais pour l'instant, ils s'en remettent au Conseil fédéral.

>> Les explications de Rouven Gueissaz dans le 19h30:

Les partis font part de leurs revendications en vue de la reprise de l'activité économique [RTS]
Les partis font part de leurs revendications en vue de la reprise de l'activité économique / 19h30 / 2 min. / le 31 mars 2020

Et la crise sanitaire que traverse la Suisse sera bientôt aussi économique - peut-être la plus importante de son histoire. Les partis politiques en sont conscients et commencent déjà à réfléchir à d'après, tout comme les milieux économiques.

>> Interview de Blaise Matthey (Fédération des entreprises romandes):

Blaise Matthey "Il faut se préparer à la reprise mais en ayant la garantie de ne pas mettre la santé des gens en danger." [RTS]
Blaise Matthey "Il faut se préparer à la reprise mais en ayant la garantie de ne pas mettre la santé des gens en danger." / 19h30 / 3 min. / le 31 mars 2020

>> Lire aussi: La politique entre parenthèse pendant la crise du coronavirus... Vraiment?

06h50

Le matériel de protection chinois parfois défectueux

Un Boeing 747 en provenance de Shanghai, affrété par des acteurs privés pour soulager les besoins des hôpitaux romands face à la rupture de stocks de produits médicaux, est attendu en Suisse en début de semaine prochaine. Il livrera masques de protection, gants, coiffes et blouses de protection.

Cette livraison intervient alors que plusieurs pays - Pays-Bas, Espagne, République tchèque, Turquie ou Philippines - se sont plaints de la qualité de certains produits médicaux récemment importés de Chine.

Les autorités néerlandaises ont par exemple dû rappeler le week-end dernier 600'000 masques qu’elles avaient distribués à différents hôpitaux mais qui se sont avérés poreux à la suite de tests. D'autres pays, comme l'Espagne, ont fait état de tests de dépistages défectueux: 70% des tests d'un même lot débouchaient sur un faux diagnostic.

>> Les explications du correspondant de RTSinfo Michael Peuker dans Forum:

La qualité défaillante de certains produits médicaux récemment importés de Chine [RTS]
La qualité défaillante de certains produits médicaux récemment importés de Chine / Forum / 4 min. / le 31 mars 2020

>> Lire aussi: Certains produits médicaux importés de Chine sont de très mauvaise qualité

06h40

Les faits marquants de mardi

Selon des chiffres communiqués par les cantons, 432 personnes avaient trouvé la mort à cause du coronavirus en Suisse, sur un total de 16'593 cas rencensés.

Le conseiller fédéral Alain Berset a averti que la situation ne reviendrait pas à la normale le 20 avril, date butoir des principales mesures.

>> Le suivi des événements de mardi: Un retour à la normale le 20 avril est "illusoire", avertit Alain Berset

06h30

Le dossier Covid-19

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus