Modifié le 14 février 2020 à 22:04

"L’affaire Crypto montre la force de l’empire américain en Suisse"

Affaire d'espionnage: les liens entre la Suisse et le Service du renseignement américain existent depuis de nombreuses années.
Affaire d'espionnage: les liens entre la Suisse et le Service du renseignement américain existent depuis de nombreuses années. 19h30 / 2 min. / le 14 février 2020
Invité dans le 19h30 vendredi, Dick Marty, ancien rapporteur sur les prisons secrètes de la CIA, se montre sévère sur le fonctionnement des institutions suisses tel qu’il est révélé par l’affaire Crypto.

Selon lui, il "est invraisemblable que le renseignement suisse n’ait pas été au courant et l’affaire révèle un problème de surveillance". Pour rappel, le Conseil fédéral a ouvert une enquête en janvier dernier pour espionnage. La CIA et les services de renseignement allemands ont intercepté des milliers de documents de plus de 100 pays via l'entreprise Crypto AG.

Dick Marty énumère plusieurs situations où "l’empire" américain a joué de son rapport de force en Suisse et estime que notre pays "doit savoir dire davantage non aux Etats-Unis". Parce que "quand les Etats-Unis veulent quelque chose, ils l'obtiennent", constate-t-il. "Ce sont les rapports de force qui comptent et les Etats-Unis n'hésitent pas à faire valoir cette force."

"La neutralité suisse est un roman national"

"La neutralité suisse est un peu un roman national, car nous ne sommes pas neutres économiquement et diplomatiquement...", relève Dick Marty. Le Tessinois pense que "le Conseil fédéral en tant que tel ne savait pas. Mais il est vraisemblable qu'un ou deux des conseillers fédéraux aient su quelque chose, même si ce n'était peut-être pas les détails."

>> L'analyse de Dick Marty dans le 19h30 de la RTS:

L'analyse de Dick Marty: "Il y a un problème de surveillance sur les service de renseignements suisses".
19h30 - Publié le 14 février 2020

DR

Publié le 14 février 2020 à 18:42 - Modifié le 14 février 2020 à 22:04