Modifié le 05 janvier 2018 à 19:33

Apple, Google et Microsoft touchés par les failles des puces Intel

Aucun ordinateur, smartphone ou tablette ne pourrait fonctionner sans ces micro-processeurs, sorte de centres nerveux qui exécutent les programmes informatiques.
Aucun ordinateur, smartphone ou tablette ne pourrait fonctionner sans ces micro-processeurs, sorte de centres nerveux qui exécutent les programmes informatiques. [EPA/SASCHA STEINBACH - Keystone]
Deux failles de sécurité dans les puces d'Intel, AMD et ARM rendent vulnérables les ordinateurs, smartphones et tablettes. De nombreux géants de l'informatique sont touchés, tels qu'Apple, Google ou Microsoft.

"Tous les systèmes Mac et appareils (mobiles) iOS sont affectés mais il n'y a aucune attaque connue à l'heure actuelle", a fait savoir la firme à la pomme jeudi soir sur son blog officiel.

La quasi-totalité des appareils électroniques et informatiques produits ces dernières années est équipée de puces potentiellement vulnérables.

Les failles "Spectre" et "Meltdown" peuvent en théorie permettre d'accéder au "noyau" d'un système d'exploitation informatique, et donc aux informations qui y sont stockées.

>>Voir aussi: Les puces du géant américain Intel présentaient une faille de sécurité

Prudence requise

Les géants du numérique, tels Amazon, Google, Microsoft ou encore Mozilla, se sont lancés dans une course contre la montre pour limiter la casse, en annonçant la mise en place de correctifs logiciels.

Pour éviter toute possibilité de piratage, Apple "conseille de ne télécharger des applications que depuis des sites sûrs, comme l'App Store". Le groupe précise avoir diffusé des correctifs pour limiter l'impact possible de la faille "Meltdown" et en annonce d'autres prochainement.

afp/mh

Publié le 05 janvier 2018 à 15:01 - Modifié le 05 janvier 2018 à 19:33