Modifié le 10 janvier 2020 à 14:39

Un avatar numérique pour mesurer ses capacités sportives en marge des JOJ

Un des ateliers du programme "Health for performance" permet de mesurer la vitesse d'un tir en hockey sur glace.
Un module pour tester ses capacités physiques en marge des JOJ L'actu en vidéo / 3 min. / le 10 janvier 2020
En marge des JOJ à Lausanne, un programme développé par les hautes écoles et le CHUV propose aux athlètes et au grand public de se créer un avatar numérique et de se soumettre à des exercices ludiques pour évaluer leur condition physique.

Ouvert au grand public depuis jeudi soir sur le parvis de la Vaudoise Arena à Lausanne, le pavillon "Health for Performance" est conçu comme une déambulation entre plusieurs ateliers. Afin de séduire le public cible, à savoir les jeunes sportifs et les classes, les concepteurs de ce programme éducatif ont misé sur la technologie et le divertissement.

Première étape: la création d'un avatar numérique. Un scanner 3D crée une image virtuelle de la personne qui va servir de fil conducteur tout au long du passage sur le stand. Le double virtuel va être alimenté par les données des tests effectués par la suite. Le résultat des mesures permet d'élaborer des recommandations ciblées, notamment pour améliorer la qualité des mouvements.

"Les exercices ne seront pas génériques mais donnés pour une personne spécifique, en fonction de sa capacité, son potentiel. Dans cette optique, on a quelque chose qui est au bon niveau pour la personne, qui lui permet d'évoluer quels que soient son potentiel et ses objectifs, sans risque de blessure", a expliqué à la RTS Pascal Vuilliomenet, chef de projet à l'EPFL, l'un des concepteurs du projet.

Parmi les ateliers, un jeu vidéo simulant un saut à ski permet aux visiteurs de tester leur coordination et leur équilibre. Un autre propose de mesurer la bonne exécution d'un mouvement de "squat" grâce à un tapis connecté. La dernière étape invite encore les hockeyeurs en herbe à envoyer le puck le plus fort possible au fond du filet.

Expérimenter une commotion

Les jeunes sont entourés au fil du circuit par des experts de la préparation sportive. Ils reçoivent aussi des conseils en lien avec la pratique du sport: gestion du stress, du sommeil et de la nutrition, ou encore prévention des blessures. Une des activités permet ainsi d'expérimenter et de détecter une commotion grâce à des casques de réalité virtuelle.

Le module est le fruit d'une collaboration entre l'Université de Lausanne (UNIL), l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), la Haute école de Santé Vaud (HESAV) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Le programme éducatif "Health for Performance" est également à la disposition des athlètes participant aux JOJ au sein des villages olympiques de Lausanne (le Vortex) et de St-Moritz. Ces prestations seront aussi proposées à la population à partir de 2021 dans le nouveau bâtiment "Smart Training" qui va être construit au sein du centre sportif UNIL/EFPL.

Pauline Turuban

Publié le 10 janvier 2020 à 14:24 - Modifié le 10 janvier 2020 à 14:39