Modifié le 25 octobre 2018 à 22:34

A Lausanne, 4,5 tonnes de déchets sauvages sont ramassés chaque jour

Lausanne expose ses déchets sauvages pour provoquer une prise de conscience : 4,5 tonnes sont ramassées chaque jour.
Lausanne expose ses déchets sauvages pour provoquer une prise de conscience : 4,5 tonnes sont ramassées chaque jour. 19h30 / 2 min. / le 25 octobre 2018
Les déchets sauvages ramassés chaque jour sur le territoire lausannois représentent 4,5 tonnes. Et chaque année, ces détritus coûtent 16 millions de francs à la ville, soit près de 110 francs par habitant.

Un sol couvert de détritus, des papiers ou des emballages, ou encore des mégots jetés au sol... Chaque jour à Lausanne, les déchets sauvages jetés hors des poubelles représentent 4,5 tonnes, soit 30 grammes de déchets par personne.

Et plus de la moitié des déchets sont récoltés dans l’espace public. Sur 2600 tonnes de déchets ramassés dans l’espace public en 2017, 1700 tonnes étaient des déchets sauvages et 900 tonnes provenaient de poubelles publiques ou étaient constitués de feuilles mortes.

Des détritus qui coûtent cher

"Les gens n'ont pas à l'esprit que cela coûte très cher à la collectivité. Nos budgets ne sont pas illimités. Et si l'on doit mettre de l'argent public pour ramasser les papiers, on ne le met pas pour autre chose.... et on aimerait bien le mettre pour autre chose", regrette la municipale lausannoise Florence Germond jeudi dans le 19h30 de la RTS.

En effet, ces déchets sauvages coûtent cher à la ville: 16 millions de francs, par année, soit près de 110 francs par habitant. La majorité des grandes villes romandes ne comptabilisent pas ces déchets séparément, mais au niveau suisse, cela représenterait près de 200 millions de francs chaque année.

Des emballages de repas et des mégots

A Lausanne, parmi les déchets retrouvés, les emballages de repas ou de boissons à l'emporter représentent la moitié du volume. En deuxième position, on trouve les mégots de cigarettes, bien que la ville estime mettre suffisamment de poubelles et de cendriers à disposition.

870 amendes depuis janvier

Depuis le 1er janvier, la ville peut infliger des amendes d'ordre aux personnes prises en flagrant délit en train de jeter des déchets ou des mégots au sol: elle en a déjà délivré 870. En alliant la répression à la prévention, la ville veut inciter les habitants à un geste simple: jeter les choses à la poubelle.

>> Lire aussi: Crachats ou littering, le montant des amendes varie selon les cantons

Elle a aussi lancé une large campagne d'information et de sensibilisation, notamment une installation éphémère sur la place de l'Europe: jusqu'à samedi, on peut y voir les 4500 kilos de déchets sauvages ramassés en une journée sur le territoire lausannois.

Manon Germond/jvia

Publié le 25 octobre 2018 à 20:55 - Modifié le 25 octobre 2018 à 22:34