Modifié

Les députés vaudois soutiennent les revendications des jeunes sur le climat

De nombreux jeunes en formation se sont mobilisés vendredi pour le climat, comme ici à Lausanne. [Keystone - Valentin Flauraud]
Les députés vaudois soutiennent les revendications des jeunes sur le climat / La Matinale / 2 min. / le 23 janvier 2019
Les députés vaudois ont décidé mardi de soutenir les revendications des jeunes sur le climat, après les manifestations de vendredi dernier. Une délégation issue du mouvement sera reçue par le Conseil d'Etat vaudois.

Une vingtaine d'étudiants ont déposé mardi une pétition en se présentant devant le Grand Conseil vaudois. Dans le sillage des manifestations de vendredi dernier, ils demandent au gouvernement de déclarer l'urgence climatique et de prendre des mesures concrètes contre le réchauffement.

"On n'était pas là seulement pour faire du bruit, je pense qu'il faut vraiment qu'on soit clair dans notre message et qu'on soit ferme", explique Gary Domeniconi, étudiant à l'EPFL. "Maintenant la lutte a été déplacée sur le terrain des mesures plus drastiques, mais on ne lâchera pas."

>> Lire aussi : Les jeunes se sont mobilisés pour le climat un peu partout en Suisse

"Le politique est mis au défi"

Ces revendications sont partagées par le député Vert Raphaël Mahaim, qui a convaincu le Parlement avec sa résolution, provoquant de nombreuses prises de parole. Au final, les députés ont voté pour qu'une délégation de jeunes soit reçue par le Conseil d'Etat.

"Il y a une mobilisation qui va marquer les livres d'histoire", estime Raphaël Mahaim. "Les conséquences du réchauffement climatique deviennent visibles, on a une prise de conscience qui est clairement montée d'un cran. Le politique est mis au défi de faire le nécessaire."

Postulat sur les voyages d'études

Ces jeunes, qui n'hésiteront pas à poursuivre leurs actions s'ils ne sont pas entendus, réagissent dans plusieurs cantons. A Fribourg notamment, où des gymnasiens ont lancé une pétition pour interdire le déplacement en avion lors des voyages d'études.

Un postulat dans le même sens sera déposé mardi prochain au Conseil communal de Lausanne, a appris la RTS. Il devrait être soutenu par la majorité.

>> Lire aussi : Des collégiens fribourgeois veulent bannir l'avion des voyages d'étude

Martine Clerc/lgr

Publié Modifié

"On n'était pas là pour manifester seulement pour faire du bruit, les 10'000 personnes c'était 10'000 personnes motivées, c'est 10'000 personnes qui se contenteront en aucun cas d'un quelconque compromis. Je pense qu'il faut vraiment qu'on soit clair dans notre message et qu'on soit ferme. On est pas là pour débattre, maintenant la lutte a été déplacée sur un autre terrain et sur le terrain des mesures plus drastiques de toute façon on ne lâchera pas jusqu'à ce que les revendications en tant que telles soient acceptées, on n'est pas là pour se compromettre."

"Il y a une mobilisation qui va marquer les livres d'histoire, les conséquences du réchauffement climatique deviennent visibles, on a une prise de conscience qui est clairement montée d'un cran. Le politique est mis au défi de faire le nécessaire maintenant et ça les jeunes, c'est eux qui le disent et on ne peut pas le dire à leur place."