Modifié

Le Valais renforce sa lutte contre les violences domestiques

Les annonces de violences domestiques ont augmenté de 16% en Valais en 2017. [Luis Berg - Keystone]
Violence domestique en Valais: interview d'Isabelle Darbellay Métrailler / Le 12h30 / 2 min. / le 19 novembre 2018
En 2018, la police cantonale valaisanne a recensé 913 infractions de violences conjugales, en augmentation de 11% par rapport à 2016. Le canton va lancer une campagne de sensibilisation et de prévention.

Une femme meurt chaque semaine en Suisse, tuée par son partenaire, selon le dernier rapport de l’Office fédéral de la santé. Pour Isabelle Darbellay-Métrailler, cheffe de l'Office cantonal de l'égalité et de la famille, à l'origine de cette campagne, il faut combattre cette escalade. "Un fléau", dit-elle dans le 12h30. "C'est un fléau en Valais, en Suisse, mais aussi en Europe."

Elle rappelle pourtant que l'augmentation du nombre de violences conjugales recensées ne signifie pas nécessairement une augmentation de la prévalence des cas. "La violence domestique devient de moins en moins tabou, on ose en parler, même si souvent les victimes elles-mêmes n'en parlent pas, ce sont les voisins, les collègues de travail qui en parlent, et c'est un premier pas pour en sortir."

Programmes de soutien pour les victimes et les auteurs

Isabelle Darbellay-Métrailler pointe aussi une difficulté, celle de faire prendre conscience aux auteurs et aux victimes que la violence domestique fait partie d'une "problématique particulière", mais qu'il y a "des moyens particulier d'en sortir". Et de souligner qu'il existe des programmes de soutien pour les victimes, mais aussi pour les auteurs, qu'il s'agit d'informer.

Propos recueillis par Yves Terrani/ebz

Publié Modifié