Modifié

Le Conseil d'Etat neuchâtelois exige le départ de gens du voyage à Colombier

Des caravanes de gens du voyage sur une place de stationnement dans le canton d'Aarau. [Urs Flüeler - Keystone]
Le gouvernement neuchâtelois exige le départ des gens du voyage à Colombier / Le 12h30 / 1 min. / le 26 avril 2016
Des gens du voyage venus de France voisine se sont installés provisoirement à Colombier, sur le territoire de la commune de Milvignes. Le canton de Neuchâtel, propriétaire de la parcelle, exige leur départ.

"La police neuchâteloise mettra cette décision en oeuvre avec proportionnalité", a indiqué le Conseil d'Etat mardi. L'exécutif précise qu'il ne fera pas d'autre commentaire sur cette affaire pour le moment.

Les caravanes sont arrivées le 17 avril sur l'aire de stationnement de La Brena, dans la localité de Colombier. Les nomades ont immédiatement reçu un refus d'accueil prolongé.

Aucune aire de transit à disposition

Un délai de départ a été fixé au 21 avril, puis a été repoussé à lundi dernier, le temps que les gens du voyage trouvent un autre lieu hors du canton ou avec un propriétaire privé. Mais aucune solution n'est apparue.

Le Conseil d'Etat rappelle qu'il a décidé de ne pas mettre d'aire de transit à disposition en 2016. Celle de La Vue-des-Alpes avait donné lieu à "des comportements intolérables pour le voisinage" depuis plusieurs années, explique-t-il.

ats/vtom

Publié Modifié