Modifié

L'accueil de Moutier au centre du programme de législature du Jura

Le nouveau régime de navigation sur le Doubs fâche les écologistes: est visée la pratique du canoë et du paddle durant l'été près de St-Ursanne. [Martin Ruetschi - Keystone]
L'accueil de Moutier au centre du programme de législature du Jura / La Matinale / 1 min. / le 26 août 2021
Le gouvernement jurassien a dévoilé mercredi son programme de législature 2021-2025. Ce dernier s'articulera sur 4 axes principaux: l'accueil de Moutier, le "vivre ensemble", la protection du climat et la poursuite de la mue de l'Etat pour répondre aux attentes de la population.

Avec ce programme, le gouvernement estime que le canton du Jura se tourne résolument vers l'avenir. Les cinq ministres jurassiens ont souligné que leur plan d'action devait être réalisable au vu du contexte financier qui s'annonce difficile avant un retour de l'équilibre espéré à l'issue de la législature.

Axe 1: L'accueil de Moutier

La première grande orientation porte sur la préparation de l'accueil de Moutier qui doit rejoindre le canton du Jura au plus tard au 1er janvier 2026. L'arrivée de la cité prévôtoise avec ses quelque 7500 habitants va nécessiter une adaptation des structures et des processus de l'administration.

Pour rappel, le 28 mars 2021, la population de Moutier s'était prononcée en faveur de son intégration au canton du Jura. Le gouvernement en est convaincu, l'intégration de la ville donnera au canton une nouvelle impulsion.

"Tout sera en mis en oeuvre pour accueillir la Ville de Moutier dans les meilleurs délais", a assuré la présidente du Gouvernement jurassien Nathalie Barthoulot qui souligne que le vote du 28 mars a généré une "belle énergie".

>> Revoir le sujet du 12h45:

Le Jura souhaite accueillir Moutier en 2024. Les explications de la présidente du Gouvernement Nathalie Barthoulot. [RTS]
Le Jura souhaite accueillir Moutier en 2024. Les explications de la présidente du Gouvernement Nathalie Barthoulot. / 12h45 / 2 min. / le 30 juin 2021

Axe 2: Le "vivre ensemble"

Parmi les projets figurent la mise en oeuvre de l'Agenda Intégration ou l'amélioration du dispositif d'aide sociale. Il s'agit également de poursuivre la numérisation de l'éducation.

Sur le plan économique, l'accent sera mis une nouvelle fois sur la recherche et l'innovation. "Il faut ancrer la recherche dans notre canton et dans notre économie en coopération avec BaselArea", a relevé le ministre de l'Economie Jacques Gerber, qui prône une accélération de l'innovation.

Axe 3: Le changement climatique

Comme d'autres gouvernements cantonaux, le Jura veut oeuvrer en faveur du développement durable alors que les bouleversements liés au changement climatique se font déjà ressentir dans le canton.

>> Relire: Les orages ont touché le Jura, la Confédération émet une alerte

Dans ce contexte, la mobilité constitue un levier d'action important avec le développement des transports publics.

Axe 4: Répondre aux attentes de la population

Une dernière grande orientation concerne l'adaptation de l'Etat et de son administration pour répondre aux attentes de la population et à l'évolution de la société. Il s'agit, par exemple, de poursuivre la digitalisation, le développement des prestations sur le Guichet virtuel et le renforcement de la collaboration avec les communes.

>> Voir le reportage du 12h45:

Le gouvernement jurassien a présenté son programme pour la législature à venir. Détails avec Cédric Adrover [RTS]
Le gouvernement jurassien a présenté son programme pour la législature à venir. Détails avec Cédric Adrover / 12h45 / 1 min. / le 25 août 2021

ats/aps

Publié Modifié

Equilibrer les finances d'ici la fin de la législature

L'ensemble de ces projets nécessitera des moyens financiers. En dépit du défi lié aux projections financières peu encourageantes, le gouvernement ambitionne de retrouver des finances équilibrées à l'issue de la législature.

Le Gouvernement jurassien explique que les mesures nécessaires seront prises pour garantir de meilleures perspectives financières sans pour autant les dévoiler. Des budgets avec des déficits significatifs sont attendus ces prochaines années.