Modifié le 27 août 2018 à 20:29

Un abattoir vandalisé par des antispécistes à Perly (GE)

Nouvelle action coup de poing de militants antispécistes: un abattoir de volailles genevois a été visé.
Nouvelle action coup de poing de militants antispécistes: un abattoir de volailles genevois a été visé. 19h30 / 2 min. / le 27 août 2018
Dans la nuit de samedi à dimanche, des activistes antispécistes se sont attaqués à un abattoir à Perly, dans le canton de Genève, ont annoncé ces militants par une lettre anonyme. Une enquête a été ouverte.

"Des citoyens révoltés ont décidé de s'attaquer à un abattoir situé à Perly, qui fait plusieurs milliers de victimes chaque semaine", indique le message anonyme. Des déprédations également rapportées par la Tribune de Genève.

"La science a prouvé depuis longtemps (...) la sentience (capacité à ressentir des émotions et à vivre une vie subjective) dont les autres animaux font preuve. Ceux-ci peuvent être à juste titre considérés comme des individus, qui méritent de vivre une vie la plus longue et heureuse possible", poursuit le courrier.

"C'est pourquoi les activistes antispécistes ont décidé de mettre à mal cet abattoir, endommageant sa chaîne d'abattage, ses locaux et ses stocks dans l'espoir de les empêcher momentanément de prendre d'autres vies et de montrer leur refus de voir ces lieux morbides exister."

Une enquête ouverte pour dommages

Contactés, les gérants de l'abattoir ne souhaitent pas s'exprimer sur ce sujet. Selon les informations de la RTS, les dégâts seraient importants. De son côté, la police genevoise a confirmé l'ouverture d'une enquête pour violation de domicile et dommages à la propriété sur le site en question, sans donner de détails.

L'abattoir a été pris pour cible quelques heures après une marche antispéciste dans les rues de Genève. Près de 500 personnes ont alors défilé sans incident. L'association Pour l'égalité animale, organisatrice de la manifestation, explique n'avoir aucun lien avec l'action à Perly. Elle estime que ce type de déprédations nuisent à la cause qu'elle défend, a-t-elle confié au 19h30.

>> LirePlusieurs centaines de militants antispécistes ont manifesté à Genève

Depuis cet hiver, une dizaine de commerces de viande ont été victimes de déprédations à Genève. Ces violences ont relancé le débat sur le mouvement antispéciste qui vise à abolir l'exploitation animale.

>> Lire aussi:  Nécessaire ou extrémiste, l'activisme antispéciste crée la controverse

tmun

>> Reportage dans le 19h30 sur RTS Un, 27 août 2018

Publié le 27 août 2018 à 15:59 - Modifié le 27 août 2018 à 20:29