Modifié le 26 août 2018 à 12:46

Plusieurs centaines de militants antispécistes ont manifesté à Genève

Les militants antispécistes ont fait une halte sur la Pont de la Machine à Genève, où ils se sont allongés sur le sol alors que des cris déchirants d'animaux étaient diffusés.
Les militants antispécistes ont fait une halte sur la Pont de la Machine à Genève, où ils se sont allongés sur le sol alors que des cris déchirants d'animaux étaient diffusés. [Martial Trezzini - Keystone]
A Genève, près de 500 personnes ont manifesté samedi après-midi contre le spécisme, une forme de discrimination fondée sur le critère de l'espèce. Les antispécistes demandent la fin de toute forme d'exploitation animale.

"Ni dans les frigos, ni dans les labos: justice pour les animaux", ont scandé les manifestants au rythme des tambours. Les militants se sont retrouvés devant la cathédrale Saint-Pierre, lieu de départ du défilé.

L'association Pour l'Egalité Animale (PEA) est à l'origine de cet événement qui marque la Journée mondiale pour la fin du spécisme.

Pas d'incident

Avant de se mettre en route, sa porte-parole a appelé au respect des consignes, soulignant que "toutes les déprédations" seraient à la charge des organisateurs.

Ses recommandations ont été entendues. La police n'a déploré aucun incident en marge de la manifestation. Caillassée à deux reprises ces derniers mois par des antispécistes, la Boucherie du Molard s'était dotée d'un agent de sécurité.

Depuis la Vieille-Ville, les manifestants ont rejoint le parc des Cropettes. Les marcheurs ont fait une halte sur la Pont de la Machine, où ils se sont allongés sur le sol alors que des cris déchirants d'animaux étaient diffusés.

ats/ptur

>> Les précisions de Flore Amos:

Manifestation antispeciste : près de 500 personnes ont crié leur indignation dans les rues de Genève. Decryptage de Flore Amos.
19h30 - Publié le 25 août 2018

Publié le 25 août 2018 à 18:33 - Modifié le 26 août 2018 à 12:46