Le suivi du "Valais" pour les élections fédérales 2023. [RTS]
Publié Modifié

Valais: ballottage aux Etats malgré la nette avance du Centre, siège Vert sauvé au National

- Dans la course au Conseil des Etats, les centristes sortants Beat Rieder (52'748 voix) et Marianne Maret (43'204) ont terminé largement en tête. Un temps pressenti pour passer dès le premier tour, Beat Rieder a finalement échoué de peu sous la barre des 50% des voix. Il devance sa co-listière Marianne Maret de près de 10'000 voix.

- Troisième mais nettement distancé, avec 18'000 voix de retard sur Marianne Maret, Philippe Nantermod (PLR) se présentera au second tour. Jean-Luc Addor (UDC), quatrième, renonce et a appelé à voter pour Philippe Nantermod pour briser l'hégémonie du Centre.

- La gauche reste loin des bons résultats signés en 2019 par le duo Mathias Reynard - Brigitte Wolf. Avec 13'704 voix, la Verte Céline Dessimoz termine devant les deux candidates socialistes Claudia Alpiger (11'905) et Aferdita Bogiqi (10'543). Mais elle reste très loin des 36'000 voix obtenues par Mathias Reynard il y a quatre ans.

- Au Conseil national, le centriste sortant Sidney Kamerzin remporte le plus grand nombre de voix (31'398), devant les deux autres centristes sortants Philipp Matthias Bregy (28'872) et Benjamin Roduit (28'575). Ce dernier sauve de peu son siège face à la poussée des centristes du Haut-Valais.

- Premier non-centriste, Philippe Nantermod (PLR) termine quatrième (24'443), devant l'UDC Jean-Luc Addor (20'740) et son co-listier du Haut-Valais Michael Graber (19'509).

- Le Vert sortant Christophe Clivaz, qui termine premier candidat de la gauche avec 17'868 voix, sauve in extremis son siège acquis en 2019. Il devance le PS Emmanuel Amoos (15'400), qui bat finalement nettement sa collègue de parti Sarah Constantin (11'804). Cette dernière échoue à rompre l'hégémonie masculine en Valais: à nouveau, huit hommes représenteront le canton à la Chambre basse.

- Les forces politiques restent donc inchangées en Valais, et les huit mêmes sortants repartent à Berne, avec toujours une nette majorité du camp bourgeois (3 centristes, 2 UDC, 1 PLR) face à la gauche (1 PS, 1 Vert).

- La participation a fortement baissé: moins d'un citoyen sur deux a voté (48,7%), soit sensiblement moins qu'en 2019 (54,1%). Par rapport à 2015 (59,8%), la chute est même vertigineuse, avec -11,1%.

Suivi assuré par Vincent Cherpillod

LUNDI 23 OCTOBRE

Une délégation valaisanne toujours 100% masculine au National

En Valais, la délégation à la Chambre basse reste donc 100% masculine. Les huit Conseillers nationaux sortants sont réélus.

Pour certains, il s'agit d'un vrai dégât d'image en terme d'égalité pour un canton qui a déjà un gouvernement uniquement composé d'hommes.

Les associations de promotion de femmes en politique ne parviennent de leur côté pas à faire bouger les lignes.

>>Le reportage du 12h45:

La délégation valaisanne au conseil National restera 100% masculine
La délégation valaisanne au Conseil national restera 100% masculine / 12h45 / 2 min. / le 23 octobre 2023

22h00

Philippe Nantermod se présentera au 2e tour

Avec plus de 18'000 voix de retard sur Marianne Maret, le libéral-radical Philippe Nantermod (25'145) a confirmé qu'il se lançait dans le deuxième tour. "C'est légitime d'aller au combat et d'offrir un choix démocratique à la population valaisanne" qui depuis 1857 a toujours été représentée à la Chambre des cantons par deux élus du Centre, a estimé celui qui avait fait un score similaire en 2019.

Arrivé quatrième, l'UDC Jean-Luc Addor (23'371 voix) a confirmé qu'il ne participerait pas au deuxième tour.

>> Les précisions dans le journal de 12h30 :

Philippe Nantermod (PLR/VS) se lance dans la course au Conseil des Etats. [Keystone - Anthony Anex]Keystone - Anthony Anex
Philippe Nantermod lutte contre le Centre valaisan avec 18'000 voix de retard / Le 12h30 / 2 min. / le 23 octobre 2023

20h25

La carte des résultats par commune

22 octobre

Rappel des résultats pour l'élection au Conseil national

Les forces politiques sont restées inchangées en Valais le 22 octobre, avec une nette majorité du camp bourgeois (3 centristes, 2 UDC, 1 PLR) face à la gauche (1 PS, 1 Vert).

L'UDC a fortement progressé en termes de pourcentage. Avec 24,5% voix (+4,7 points), elle renforce son statut de deuxième parti du canton, derrière le Centre (35,4%/+0,6) et devant le PLR (14,7%/-1,8).

Le PS, qui recule aussi (14,3%/-0,7), échoue à devancer le PLR. Les Verts affichent le plus net recul et repassent sous la barre des 10% après leur forte poussée de 2019 (8,4%/-2,2). Les Vert'libéraux (2%) et le POP (0,7%) complètent le tableau des forces politiques dans le Vieux Pays.

20h00

Sidney Kamerzin le mieux élu au National

Dans la course au National, les résultats de la dernière commune valaisanne, Monthey, sont désormais connus.

C'est le centriste sortant Sidney Kamerzin qui a remporté le plus de voix dans l'ensemble du canton (31'398), succédant au PS Mathias Reynard en 2019. Il devance les deux autres centristes sortants, Philipp Matthias Bregy (28'872) et Benjamin Roduit (28'575). Ce dernier sauve finalement son siège face à la poussée des centristes du Haut-Valais.

Premier non-centriste, Philippe Nantermod (PLR) termine quatrième (24'443), devant l'UDC Jean-Luc Addor (20'740).

19h45

Un siège du Centre au National pourrait basculer du Valais romand vers le Haut-Valais

Le Centre occupe pour le moment trois sièges au National: deux pour des Romands, ceux de Sidney Kamerzin et Benjamin Roduit, et un pour l'Alémanique Philipp Matthias Bregy.

Alors qu'aucun de ces trois sortants ne semblait en danger, la forte participation du Haut-Valais et le très bon score du Centre dans la partie alémanique du canton pourraient rebattre les cartes et propulser un deuxième centriste haut-valaisan à Berne, au détriment de Benjamin Roduit.

19h20

Sidney Kamerzin: "Cela fait plaisir d'être, en Valais et en Suisse, du côté des gagnants"

Le Centre confirme sa place de première force politique dans le canton du Valais. Au niveau national, il signe aussi une bonne performance, avec un gain de 0,8 point de force électorale, selon la dernière projection SSR.

"Ça fait plaisir d'être, en Valais et en Suisse, du côté des gagnants", savoure le conseiller national centriste Sidney Kamerzin. Pour lui, le message du parti, contre "les divisions et les fractures", a porté ses fruits. De plus, la stratégie de son parti, né de la fusion du PBD et du PDC, qui voulait étendre son électorat au-delà "des bastions traditionnels du PDC", est une réussite.

"Les gens souhaitent de la stabilité. Je crois que c'est ce qui correspond à ce dont on a besoin en Suisse. On ne veut pas de deux fronts qui s'opposent et qui s'assiègent pendant la législature", estime Sidney Kamerzin. Le Centre, mais aussi le PLR, participent à cette recherche de solution, soutient-il.

22 octobre

Rappel des résultats pour l'élection au Conseil des Etats

Il aura finalement manqué 1458 voix au centriste Beat Rieder pour éviter le second tour, soit nettement moins qu'en 2019, où il lui en manquait environ 13'000. Il devance sa collègue de parti Marianne Maret de 9544 voix.

Troisième, le PLR Philippe Nantermod accuse un retard de 18'000 voix sur Marianne Maret. Quatrième, l'UDC Jean-Luc Addor échoue à 1774 unités de Philippe Nantermod.

La gauche est restée loin des bons résultats 2019 du duo Mathias Reynard - Brigitte Wolf. Avec 13'704 voix, la Verte Céline Dessimoz termine devant les deux candidates socialistes, mais elle reste très loin des 36'000 voix obtenues par Mathias Reynard il y a quatre ans.

17h45

Addor appelle à voter Nantermod aux Etats

L’UDC Jean-Luc Addor, réélu au National mais seulement quatrième dans la course aux Etats, ne se présentera pas au second tour. Il appelle à voter pour le PLR Philippe Nantermod qui termine à la troisième place. "J'ai fait ce que j'ai dit, comme toujours", a-t-il lancé devant les caméras de la RTS. Il avait en effet promis de se retirer de la course aux Etats si Philippe Nantermod arrivait devant lui.

"Les plus de 23'000 personnes qui m’ont fait confiance sont autant de personnes qui probablement ne souhaitent pas que le Valais continue à être représentés au Conseil des Etats par un seul parti", a-t-il expliqué au Nouvelliste. Philippe Nantermod partira toutefois avec un certain retard, puisqu'il comptabilise 25'142 voix, loin derrière les deux centristes sortants Beat Rieder (52'748) et Marianne Maret (43'204).

Peser davantage sur la politique fédérale

Selon Jean-Luc Addor, le succès de l'UDC au niveau national s'explique parce qu'il "répond le mieux aux préoccupations des Suissesses et de Suisses". Avec un gain prévu de huit sièges et une perte quasiment équivalente pour la gauche, le premier parti de Suisse va pouvoir "peser beaucoup plus sur la politique fédérale", estime-t-il. Le défi sera de trouver des alliances.

 "Nous allons y travailler [...] avec les forces politiques qui veulent bien tirer à la même corde que nous", assure Jean-Luc Addor. Le but: trouver des solutions sur les questions d'assurance maladie, des retraites ou encore du pouvoir d'achat, précise-t-il.

>> Ecouter son interview :

Jean-Luc Addor ne sera pas candidat au second tour pour le Conseil des Etats
Jean-Luc Addor ne sera pas candidat au second tour pour le Conseil des Etats / Elections fédérales / 3 min. / le 22 octobre 2023

16h20

Les villes romandes condamnent Beat Rieder à un second tour

Les résultats récemment tombés à Sion et Monthey ont fait basculer le centriste Beat Rieder sous la majorité absolue (50% des voix) qui lui aurait permis de conserver son siège aux Etats à Berne sans passer par le second tour.

Alors qu'il ne manque plus que les résultats de Sierre et de Leytron, il reste très nettement en tête avec 50'721 voix, mais il lui en manque désormais près de 700 pour avoir la majorité absolue.

L'autre sortante du Centre, Marianne Maret, est deuxième (41'250) et réalise un meilleur score qu'en 2019. Elle devance nettement le PLR Philippe Nantermod (23'564) et l'UDC Jean-Luc Addor (21'984).

Derrière, la Verte Céline Dessimoz (12'629) bat les deux candidates socialistes Claudia Alpiger (11'905) et Aferdita Bogiqi (10'543). Toutes trois devancent nettement les nouveaux venus Vert'libéraux Philippe Jansen (6326) et Jeannette Salzmann (5103).

16h10

Etats: déroute socialiste à Sion

Dans la capitale valaisanne, le Centre fait un carton plein, avec la victoire de Marianne Maret (3337 voix) devant Beat Rieder (3120), tous deux en forte progression par rapport à 2019.

L'UDC Jean-Luc Addor (2318), la Verte Céline Dessimoz (2275) et le PLR Philippe Nantermod (2266) sont distancés de près de 1000 voix.

A noter la déroute du Parti socialiste, avec Aferdita Bogiqi (1469) et Claudia Alpiger (1119) très, très loin des 5129 voix récoltées par la locomotive du PS valaisan Mathias Reynard, vainqueur dans la capitale en 2019.

La participation, elle, est en forte baisse à Sion (45,8% / -6,2% par rapport à 2019).

Monthey vote Marianne Maret

Marianne Maret, de Troistorrents, s'est imposée dans la ville la plus proche de son fief, Monthey, mais de peu (1446 voix) devant Philippe Nantermod (1410 voix).

Tous deux laissent la PS Aferdita Bogiqi (1157) et l'UDC Jean-Luc Addor (807) à bonne distance.

15h55

Le statu quo se confirme au Conseil national

Selon une projection Gfs.bern pour le compte de la SSR, le canton du Valais se dirige vers un statu quo au Conseil national. Les huit sortants conserveraient tous leur siège, y compris le Vert Christophe Clivaz, que les derniers sondages annonçaient en danger.

Le Valais devrait donc toujours être représenté par 3 centristes, 2 UDC, 1 PS, 1 PLR et 1 Vert.

15h50

Philippe Nantermod s’impose sur le fil à Martigny

Philippe Nantermod (PLR) l’emporte de peu à Martigny avec 1647 voix, soit dix de plus que Marianne Maret (Le Centre). Tous deux devancent assez nettement l’autre sortant centriste, Beat Rieder (1231), et l’UDC Jean-Luc Addor (1179).

Philippe Nantermod compte désormais 1019 voix d’avance sur Jean-Luc Addor dans la course à la troisième place à l’élection au Conseil des Etats.

15h45

Valais: la représentation féminine en question sous la Coupole

Tandis que Beat Rieder (Le Centre) pourrait être élu au premier tour de l’élection du Conseil des Etats, la course est plus ouverte pour le deuxième siège.

L’UDC Jean-Luc Addor espère prendre celui de la sortante Marianne Maret (Le Centre), seule représentante féminine de la députation valaisanne. "Ce n’est pas parce qu’on est une femme qu’on représente mieux le canton à Berne", dit-il.

La Centriste, elle, rétorque: "Etre une femme n’est naturellement pas un argument suffisant. Mais en l’occurrence, je suis la seule femme sur dix, et quand nous avons nos rencontres avec le Conseil d’Etat, je suis la seule femme sur 15 personnes. Je trouve que c’est une misère."

Valais: la représentation féminine en question sous la Coupole
Valais: la représentation féminine en question sous la Coupole / Elections fédérales / 2 min. / le 22 octobre 2023

15h30

Valais: quel match pour le second tour aux Etats?

Alors que Beat Rieder (Le Centre) caracole en tête dans la course au Conseil des Etats et pourrait être élu aujourd'hui, sa colistière Marianne Maret devra sans doute s'engager dans un second tour.

"Si les résultats intermédiaires devaient se confirmer, ça me donne une belle énergie [pour continuer]", indique-t-elle.

Actuellement quatrième, Jean-Luc Addor (UDC) dit vouloir rester dans la course aux Etats seulement s’il parvient à ravir la troisième place à Philippe Nantermod (PLR).

Valais: quel match pour le second tour aux Etats?
Valais: quel match pour le second tour aux Etats? / Elections fédérales / 2 min. / le 22 octobre 2023

15h10

Beat Rieder roi dans le Haut-Valais

Originaire de Wiler, dans le Lötschental, Beat Rieder (Le Centre) a quasiment fait l'unanimité dans la partie alémanique du canton, qui vote traditionnellement en masse pour les candidats germanophones.

Il a obtenu 28'365 voix sur 34'485 possibles, soit 82% des suffrages. Dans son fief de Wiler, il frise même le score parfait: il figure sur 339 des 366 bulletins rentrés, soit 93%.

"Surpris de ce soutien"

"Je suis un peu surpris de l'ampleur de ce soutien! Mais c'est aussi une reconnaissance de mon travail, je pense", s'est réjoui Beat Rieder au micro de la RTS. Pour lui, il est important que le Valais alémanique conserve l'un des deux sièges du canton au Conseil des Etats: "Je l'ai toujours dit: à Berne, on parle beaucoup l'allemand, et pas le français", pointe-t-il.

Malgré son bon score actuel, il ne pense pas passer dès le premier tour. Et même si c'était le cas, il ne s'inquiète pas pour sa co-listière Marianne Maret au second tour: "Elle va avoir le soutien du Haut-Valais! Ca se passera bien au deuxième tour", rassure-t-il.

>> Ecouter son interview :

Interview de Beat Rieder, bien parti pour conserver son siège aux Etats dès le 1er tour
Interview de Beat Rieder, bien parti pour conserver son siège aux Etats dès le 1er tour / Elections fédérales / 2 min. / le 22 octobre 2023

14h40

Le point au National après dépouillement dans la moitié des communes

Alors que la moitié des communes ont rendu leurs résultats pour le Conseil national (en majorité des communes alémaniques), le centriste Philipp Matthias Breggy est toujours en tête (11'155), devant l'UDC Michael Graber (7536) et Olivier Imboden (Centre, 4929 voix). Le premier Romand, Sidney Kamerzin (Centre), est sixième (4121).

Au PS, Emmanuel Amoos (1596) compte 192 voix d'avance sur Sarah Constantin (1404).

Au sein des centristes romands, Sidney Kamerzin (4856) devance Benjamin Roduit (4747) de 109 voix. Les deux sortants devancent largement leur premier poursuivant, Ludivine Loy-Lovey (3034). Même chose au PLR, avec le sortant Philippe Nantermod (3768) nettement devant Nicole Luggen (2164).

Du côté de l'UDC du Valais romand, le sortant Jean-Luc Addor (2719) compte pour l'heure 358 voix d'avance sur son concurrent Cyrielle Fauchère (2361).

Chez les Verts, Christophe Clivaz fait cavalier seul (1953), avec une première poursuivante loin derrière (Brigitte Wolf, 945 voix).

Chez les Vert'libéraux, Jeanette Salzmann (485) et au coude-à-coude avec Philippe Jansen (482), deux scores qui ne leur permettront pas de faire le voyage à Berne.

14h25

Les Verts sauveraient leur siège au National

Selon une première projection de la chaîne Canal9, Christophe Clivaz devrait conserver le siège qu'il avait glâné en 2019 au Conseil national. La représentation valaisanne à la Chambre basse resterait la même, avec 3 centristes, 2 UDC, 2 PS, 1 Vert et un PLR.

Christophe Clivaz (Vert) devrait sauver son siège au National. [Keystone - Olivier Maire]

14h20

La baisse de la participation se confirme

Alors qu'il ne manque plus que les résultats de 13 communes (dont Sion, Sierre, Martigny et Monthey), la participation s'annonce en baisse par rapport à 2019. Elle est actuellement de 52,35%.

A noter que c'est surtout dans le Valais romand que la participation est en baisse.

14h15

Jean-Luc Addor se rapproche de la 3e place

Après dépouillement dans 109 des 122 communes valaisannes, Jean-Luc Addor (UDC) a légèrement réduit son retard sur Philippe Nantermod (PLR) dans la course à la troisième place aux Etats. Il ne compte plus que 154 voix de retard.

13h50

Le point sur les enjeux majeurs

Trois enjeux sont à suivre de près dans le canton:

  • Beat Rieder (Le Centre) sera-t-il élu au premier tour? Alors que 102 communes sur 122 ont rendu leurs résultats (dont St-Maurice, Viège et Brigue pour les plus peuplées), il est pour l'heure, avec ses 37'283 voix, nettement au-dessus de la majorité absolue (31'169 voix). Il manque toutefois les votes de Sion, Martigny ou encore Monthey, trois villes qui devraient faire perdre du terrain au Haut-valaisan. S'il est élu, la romande Marianne Maret sera la seule centriste au deuxième tour. L'absence de locomotive alémanique pourrait démobiliser les électeurs du Haut-Valais et servir les desseins du premier vienne-ensuite dans la course aux Etats.

  • Qui, de Philippe Nantermod (PLR) et de Jean-Luc Addor (UDC), terminera 3ème à l'issue du premier tour dans l'élection au Conseil des Etats? Tous deux ont convenu de laisser le champ libre au meilleur élu pour avoir une chance de dérober le siège de Marianne Maret au second tour. Cette dernière sera toutefois difficile à battre, car ses résultats du premier tour sont meilleurs qu'en 2019. Peu avant 14h, Philippe Nantermod (12'992 voix) devance Jean-Luc Addor (12'570) de 422 petites unités.

  • Au National, le Vert Christophe Clivaz, qui est devenu en 2019 le premier écologiste envoyé à Berne par le Valais, parviendra-t-il à conserver son siège? Pour l'heure, seules 34% des communes - et aucune ville - ayant rendu leurs résultats, il est trop tôt pour savoir s'il cédera sa place.

Au sein du PS, la course entre le sortant Emmanuel Amoos et Sarah Constantin est aussi à suivre. Pour l'heure, l'élu de Venthône devance la Nendette de 105 voix.

13h40

Marianne Maret emporte St-Maurice

Saint-Maurice est la première ville romande du canton à avoir rendu son verdict pour le Conseil des Etats. C'est la centriste Marianne Maret qui l'emporte avec 461 voix (39% des votants l'ont choisie).

Son co-listier Beat Rieder se paie le luxe de terminer deuxième devant tous les autres candidats romands avec 330 suffrages (28%), soit six petites voix devant le PLR Philippe Nantermod (324). Aferdita Bogiqi (PS), 4e (262), est distancée.

13h30

Carton plein du Centre à Brigue

Après Viège, nouveau plébiscite pour le centriste Beat Rieder à Brigue. Il l'emporte avec 3884 voix (78% des électeurs ont voté pour lui), devant Marianne Maret (1852) et Claudia Alpiger (1154).

Dans le Haut-Valais, où les résultats sont quasi-définitifs, Beat Rieder a remporté près de deux fois plus de voix que Marianne Maret (23'401 contre 12'440).

Le premier candidat non alémanique est Jean-Luc Addor (2482), de peu devant Philippe Nantermod (2424). Les candidats romands du PS, des Verts et des Vert'libéraux sont loin derrière.

13h25

Philippe Nantermod (PLR) et Jean-Luc Addor (UDC) au coude-à-coude dans la course aux Etats

A bonne distance des deux centristes sortants Beat Rieder et Marianne Maret, Philippe Nantermod et Jean-Luc Addor sont dans mouchoir de poche pour la troisième place, avec 6529 voix pour le PLR et 6504 pour l’UDC (après dépouillement dans environ 70% des communes, mais aucune ville, sauf Viège).

Même s’il n’y a que deux places à Berne, cette troisième place pourrait être importante: si seul Beat Rieder est élu dès le premier tour, les électeurs haut-valaisans pourraient se démobiliser pour le second tour, ce qui pourrait coûter des voix à Marianne Maret.

En outre, Philippe Nantermod et Jean-Luc Addor ont chacun laissé entendre qu'ils laisseraient leur place au meilleur élu pour augmenter les chances de ravir un siège au Centre.

13h20

L'analyse de Cédric Jordan en début d'après-midi

Les deux élus sortants du Centre, Beat Rieder et Marianne Maret, se détachent nettement dans la course au Conseil des Etats, selon des résultats partiels. Un deuxième tour reste toutefois possible.

Conseil des Etats valais: les deux sortants largement en tête
Conseil des Etats valais: les deux sortants largement en tête / Elections fédérales / 1 min. / le 22 octobre 2023

13h10

Viège plébiscite Beat Rieder

Première ville à rendre ses résultats pour le Conseil des Etats, Viège a également voté en masse pour le centriste Beat Rieder. Il obtient 2040 voix (80%), devant sa co-listière Marianne Maret (952/37%) et Claudia Alpiger (500/20%).

Le premier candidat romand, le PLR Philippe Nantermod (272/11%), est quatrième.

12h50

Premier aperçu pour le Conseil national

Treize commune (soit environ 10% du total) ont déjà rendu leurs résultats pour le Conseil national, toutes dans le Haut-Valais, à l'exception d'Isérables.

C'est le sortant Haut-valaisan du Centre Philipp Matthias Bregy qui fait la course en tête (1914 voix), devant les UDC Michael Graber (sortant) et Romano Amacker.

A Isérables, Sidney Kamerzin (162 voix) l'emporte de peu devant Benjamin Roduit (155). Les deux centristes devancent le PLR Philippe Nantermod (154).

12h40

Plus de la moitié des communes ont rendu leurs résultats pour les Etats

Plus de la moitié des communes valaisannes ont rendu leurs résultats (65 sur 122), mais encore aucune ville.

Beat Rieder continue de faire la course en tête. Il reste pour l'heure au-dessus de la majorité absolue, ce qui lui éviterait de passer par la case du second tour.

Etat deux lieux après dépouillement dans 53,3% des communes:

  • Beat Rieder (Le Centre): 16'788 voix, provisoirement élu

  • Marianne Maret (Le Centre): 12'051

  • Jean-Luc Addor (UDC): 4833

  • Philippe Nantermod (PLR): 4720

  • Claudia Alpiger (PS): 3058

  • Céline Dessimoz (Verts): 2132

  • Aferdita Bogiqi (PS): 1639

  • Jeannette Salzmann (Vert'Lib): 1544

  • Philippe Jansen (Vert'Lib): 1039

>> Les premières analyses dans le canton du Valais :

Les premières analyses dans le canton du Valais
Les premières analyses dans le canton du Valais / Elections fédérales / 1 min. / le 22 octobre 2023

12h30

Participation en net recul à Sion

Avec 46% contre 51,7% il y a quatre ans, selon des chiffres du Nouvelliste, la participation est en net recul à Sion, ce qui va dans le sens des derniers sondages qui l'annonçaient aux alentours de 50% au niveau du canton.

12h10

Bon démarrage pour Beat Rieder et Marianne Maret (Le Centre)

Après dépouillement des bulletins de vote dans 40% des communes valaisannes (surtout les plus petites), le duo de sortants du Centre Beat Rieder - Marianne Maret est bien parti pour garder leurs sièges aux Etats.

Le Haut-valaisan caracole en tête avec 11'914 voix - soit au-dessus de la majorité absolue - contre 8221 pour sa co-lisitère Marianne Maret.

Derrière, Jean-Luc Addor (UDC) mène la chasse, mais à bonne distance (2921 voix).

12h00

Fermeture des bureaux de vote

Les bureaux de vote ont fermé à 12h00 en Valais, comme dans le reste du pays. Les premières projections au niveau cantonal sont annoncées pour l'après-midi, mais certaines communes devraient rendre leurs résultats dès midi.

11h35

Christophe Clivaz décompresse avant l'échéance

Le Vert Christophe Clivaz est, parmi les dix sortants valaisans, celui dont le siège est le plus en danger, selon les derniers sondages.

Ce matin, il a profité de la matinée ensoleillée pour évacuer la pression avec un petit footing autour du Mont d'Orge, au-dessus de Sion.

11h15

Benjamin Roduit à l'urne

Le conseiller national Benjamin Roduit (Le Centre) a voté ce matin dans sa commune de Saillon.

11h00

Nouvelle procédure de vote pour le Conseil des Etats

Jusqu'ici, en Valais, la population devait choisir une liste partisane pour l'élection au Conseil des Etats, tout comme pour le Conseil national.

Dimanche, pour la première fois, elle s'est vu proposer une seule liste avec tous les noms des candidats aux Etats - sans mention du parti - avec, devant chacun d'eux, une case à cocher: le "bulletin unique officiel".

10h00

Une participation prévue à nouveau en baisse

Après une première chute en 2019 (54,1%, contre 59,8% en 2015), la participation pourrait être une nouvelle fois en baisse cette année. C'est du moins ce qui ressort des taux enregistrés provisoirement par plusieurs villes du canton après l'arrivée d'une partie des bulletins de vote par correspondance.

Sauf sursaut cette semaine, la participation pourrait ainsi atteindre tout juste la barre des 50%.

09h50

Les tendances du dernier sondage cantonal

Selon un sondage en ligne réalisé un mois avant le scrutin par l'institut Sotomo pour le compte des médias valaisans, l'UDC (+2%) et le PS (+1,5%) seraient les grands gagnants des élections fédérales en Valais. Tous les autres partis sont en baisse, modérée pour le Centre et le PLR (-0,5% chacun), plus sévère pour les Verts (-3,5%). Les Vert'Libéraux, qui se présentent pour la première fois en Valais, plafonneraient à 0,5% des suffrages.

Si cette tendance se confirme, les Verts passeraient de 10,6 à 7,1% des voix et perdraient leur siège conquis en 2019 au National, au profit des socialistes.

Aux Etats, le sortant Beat Rieder (Centre) raterait de peu une élection dès le premier tour, tout comme en 2019, avec 48% des voix. Il distancerait assez nettement sa colistière Marianne Maret (35%). Cette dernière conserverait toutefois une avance confortable sur le PLR Philippe Nantermod, crédité de 26% des voix.

Une élection de Beat Rieder dès le premier tour pourrait toutefois changer la donne, car elle pourrait démobiliser les électeurs du Haut-Valais, majoritairement du Centre, ce qui favoriserait Philippe Nantermod au 2e tour.

10h00

Les enjeux

Les deux sièges vaudois au Conseil des Etats sont à pourvoir, le PLR Olivier Français et la Verte Adèle Thorens Goumaz ne se représentant pas. Au vu de la double candidature de Pascal Broulis et Pierre-Yves Maillard, deux anciens hommes forts du gouvernement vaudois, beaucoup prédisent déjà que l'élection aux Etats est jouée.

Reste à savoir si le fameux "compromis dynamique", que ces candidats incarnaient au Château cantonal, fait encore recette. L'UDC Michaël Buffat, ébranlé par une affaire de violence conjugale présumée, figure sur le ticket de l'Alliance vaudoise avec Pascal Broulis. Sur le ticket de gauche, Pierre-Yves Maillard est accompagné par le Vert Raphaël Mahaim.

Au National, l'Alliance vaudoise entre le PLR et l'UDC espère gagner deux sièges et passer de huit à dix élus grâce à un apparentement auquel Le Centre a tourné le dos. Ce dernier a finalement décidé de s'allier avec le Parti évangélique et Les Libres. Les centristes espèrent fêter un retour à Berne après avoir perdu leur unique siège à la Chambre du peuple en 2019. Les Vert'libéraux visent le maintien de leurs deux sièges.

>> Le décryptage du 12h45 sur les enjeux électoraux pour 2023 :

Élections fédérales 2023: la suite de nos pages spéciales avec aujourd’hui le canton de Vaud
Élections fédérales 2023: la suite de nos pages spéciales avec aujourd’hui le canton de Vaud / 12h45 / 9 min. / le 25 septembre 2023

>> Les explications de Forum :

Les enjeux dans le canton de Vaud des élections fédérales 2023
Les enjeux dans le canton de Vaud des élections fédérales 2023 / Forum / 2 min. / le 11 septembre 2023

>> Pour en savoir plus : La droite mise sur une alliance pour rééditer le succès cantonal au niveau fédéral

09h30

La députation actuelle

Conseil des Etats (par ordre alphabétique)

Olivier Français (PLR)

Adèle Thorens Goumaz (Vert-e-s)

Conseil national (par ordre alphabétique)

Samuel Bendahan (PS)

Alexandre Berthoud (PLR)

Michaël Buffat (UDC)

Brigitte Crottaz (PS)

Jacqueline de Quattro (PLR)

Olivier Feller (PLR)

Jean-Pierre Grin (UDC)

Raphaël Mahaim (Vert-e-s)

Pierre-Yves Maillard (PS)

Ada Marra (PS)

Sophie Michaud Gigon (Vert-e-s)

Jacques Nicolet (UDC)

Roger Nordmann (PS)

François Pointet (Vert'libéraux)

Léonore Porchet (Vert-e-s)

Valentine Python (Vert-e-s)

Daniel Ruch (PLR)

Céline Weber (Vert'libéraux)

Laurent Wehrli (PLR)

09h45

Ce qu'il s'était passé dans le canton de Vaud il y a quatre ans

En 2019, le PLR et le PS vaudois avaient tous deux conservé leurs cinq sièges au Conseil national et étaient restés premier et deuxième parti du canton à la Chambre du peuple, avec respectivement 23,3% et 20,4% des voix.

L'UDC avait perdu un siège, passant de quatre à trois, au profit des Verts qui avaient raflé deux fauteuils supplémentaires et étaient passés devant le parti agrarien avec 19,7% des voix (contre 17,4% pour l'UDC).

Suivant eux aussi la vague nationale écologiste, les Vert'libéraux avaient gagné un siège en récoltant 8,4% des suffrages. En perdant son unique mandat, Le Centre avait été rayé de la députation vaudoise. Les autres formations du canton n'avaient pas obtenu de siège.

Au Conseil des Etats, les deux fauteuils avaient été conquis par le PLR Olivier Français et la Verte Adèle Thorens Goumaz. Avec la défaite d'Ada Marra au second tour, le Parti socialiste perdait le siège qu'il détenait au Conseil des Etats depuis 20 ans.

>> Retour sur le scrutin de 2019 : Les Verts siégeront en quatuor au National, l'UDC perd un siège, le PDC disparaît

22 octobre

Le dossier complet

Retour sur les événements de la journée du 22 octobre, avec les résultats détaillés, nos interviews, nos débats et nos décryptages.

Le site des élections fédérales 2023