Modifié

Un total de 176 candidats se disputeront les 12 sièges genevois au National

La Rade de Genève avec le Jet d'Eau et, au premier plan sur la droite, les Bains des Pâquis. [Valentin Flauraud - Keystone]
La Rade de Genève avec le Jet d'Eau et, au premier plan sur la droite, les Bains des Pâquis. [Valentin Flauraud - Keystone]
Les partis politiques ont déposé 28 listes à Genève pour l'élection au Conseil national. C'est deux de plus qu'il y a quatre ans. Un total de 176 candidats se disputeront les 12 sièges attribués au canton.

En 2015, ils étaient 178 à vouloir aller défendre leurs idées sous la Coupole à Berne. Genève avait alors un siège en moins à la Chambre du peuple.

Parmi les 176 candidats en lice cette année, on compte 76 femmes. Elles étaient 66 il y a quatre ans, a fait savoir la chancellerie genevoise mardi.

Dix listes pour les Etats

Pour le Conseil des Etats, dix listes ont été déposées à Genève. Quinze candidats, dont 5 femmes, briguent les deux sièges à repourvoir. La lutte pour la Chambre des cantons s'annonce passionnante. La conseillère aux Etats socialiste Liliane Maury Pasquier et son collègue des Verts Robert Cramer ne se représentant pas.

Avec ce douzième siège genevois, la campagne pour le Conseil national pourrait aussi déboucher sur l'élection d'un candidat inattendu. Actuellement, le canton du bout du lac est représenté à la Chambre du peuple par deux UDC, un MCG, trois socialistes, trois libéraux radicaux, un démocrate-chrétien et une écologiste.

Le nombre de listes pour le Conseil national n'a cessé d'augmenter au fil des élections. En 2003, on en comptait 11, puis 13 en 2007, 22 en 2011, 26 en 2015 et enfin 28 en 2019. Le nombre de candidats, pour sa part, a connu une inflation en 2011. Ils étaient 170 à briguer un siège à l'époque, contre 97 quatre ans plus tôt.

ats/boi

Publié Modifié