Le suivi de "Fribourg" pour les élections fédérales 2023. [RTS]
Publié Modifié

La centriste Isabelle Chassot et la PLR Johanna Gapany réélues, la socialiste Alizée Rey échoue de peu

- Les sénatrices sortantes centriste Isabelle Chassot et PLR Johanna Gapany ont été réélues dimanche au terme du 2e tour de l'élection au Conseil des Etats.

- La troisième candidate, la socialiste Alizée Rey, a réalisé un bon score. Elle termine à seulement 914 voix de Johanna Gapany.

- Le taux de participation a atteint 34,19% dimanche, contre 45,35% au terme du 1er tour il y a trois semaines.

20h45

Deux réélections, mais une outsider combative

A Fribourg, les deux sortantes sont réélues. La centriste Isabelle Chassot et la PLR Johanna Gapany ont confirmé leur statut de favorites, mais l'outsider, la socialiste Alizée Rey, a maintenu le suspense, distancée de seulement 914 voix.

>> Retour sur cette journée d'élection dans le 19h30 :

A Fribourg, la droite sauve ses deux sièges. La PLR Johanna Gapany talonnée par la candidate socialiste.
A Fribourg, la droite sauve ses deux sièges. La PLR Johanna Gapany talonnée par la candidate socialiste. / 19h30 / 1 min. / le 12 novembre 2023

>> Les explications dans La Matinale :

Le camp bourgeois se montre très satisfait de la double réélection au Conseil des Etats à Fribourg. [Keystone]Keystone
Elections fédérales dans le canton de Fribourg, Isabelle Chassot et Johanna Gapany sont réélues aux Etats à Berne / La Matinale / 1 min. / le 13 novembre 2023

18h25

Johanna Gapany: "Il a fallu ratisser plus largement"

Johanna Gapany ne cachait pas dimanche sa satisfaction après sa réélection. "Il a fallu ratisser plus largement", constate la PLR bulloise, qui relève que l'entente bourgeoise, relancée pour l'occasion, a bien fonctionné.

Interrogée par la RTS sur sa victoire serrée face à la socialiste Alizée Rey, la PLR Johanna Gapany constate qu’elle a bénéficié d’un soutien beaucoup plus large que l’assise de son parti, mais reconnaît que l’élection a été "plus compliqué" dans les villes". Elle relève "l’excellent duo avec la centriste Isabelle Chassot qui a fait un bon résultat dans les villes".

Questionnée sur un potentiel manque de mobilisation de l’électorat UDC, déçu par le retrait après le 1er tour de Pierre-André Page, Johanna Gapany conteste. Selon elle, le résultat du jour n'aurait pas été possible sans le vote de l'UDC.

Elle aborde sa deuxième législature avec davantage d'expérience, estime-t-elle. La sénatrice entend faire fructifier son travail à la présidence de la commission des finances, en mentionnant les dossiers de l'énergie, de l'approvisionnement alimentaire et de l'accueil extra-familial.

>> L'interview de Johanna Gapany dans Forum :

Elections fédérales à Fribourg, interview de Johanna Gapany
Elections fédérales à Fribourg, interview de Johanna Gapany / Forum / 2 min. / le 12 novembre 2023

18h20

"Un résultat magnifique", estime Alizée Rey

Dans une réaction sur le site de La Liberté, la socialiste Alizée Rey s'est félicitée d'un "magnifique résultat". Selon elle, son score "montre que ce duo de droite ne convient pas à une bonne partie de la population".

>> Le sujet de Forum :

Elections fédérales: à Fribourg, Alizée Rey est passée à deux doigts d’être élue
Elections fédérales: à Fribourg, Alizée Rey est passée à deux doigts d’être élue / Forum / 1 min. / le 12 novembre 2023

Interrogée dans l’émission Forum, elle estime que son résultat est le fruit "d’une énorme mobilisation du Parti socialiste et de la gauche". "On a fait le maximum, on était présents sur le terrain depuis des semaines", complète Alizée Rey. "Il a peut-être manqué un peu de moyens financiers par rapport aux budgets de la droite", ajoute-t-elle.

>> L'interview d'Alizée Rey dans Forum :

Elections fédérales à Fribourg, interview de Alizée Rey
Elections fédérales à Fribourg, interview de Alizée Rey / Forum / 2 min. / le 12 novembre 2023

16h30

"Le travail a payé", se réjouit Isabelle Chassot

Réélue haut la main dimanche, Isabelle Chassot a fait part de sa "grande émotion", en soulignant l'importance de la responsabilité et de l'engagement envers les Fribourgeois. "Le travail a payé et pas seulement la visibilité médiatique", a indiqué à Keystone-ATS la citoyenne de Granges-Paccot, qui siège à Berne depuis 2021.

Malgré un agenda "très rempli", Isabelle Chassot s'est réjouie d'avoir pu expliquer son travail justement lors de la campagne de 2e tour. Selon elle, son meilleur score par rapport à Johanna Gapany reflète son profil centriste à même de glaner davantage de voix et par un "bon" score dans la partie germanophone du canton.

13h15

Isabelle Chassot et Johanna Gapany réélues

Les sénatrices sortantes centriste Isabelle Chassot et PLR Johanna Gapany ont été réélues au terme du 2e tour de l'élection au Conseil des Etats à Fribourg. La troisième candidate, la socilaiste Alizée Rey, est distancée de peu.

Isabelle Chassot et Johanna Gapany arrivent avec le sourire à l'Hôtel de Ville de Fribourg, le 12 novembre 2023. [Keystone - Peter Schneider]

Grande favorite, Isabelle Chassot, 58 ans a obtenu 38'161 suffrages. L'ancienne conseillère d'Etat et ex-directrice de l'Office fédéral de la culture avait dominé le 1er tour, bien loin cependant de la majorité absolue, devançant de 7000 suffrages Johanna Gapany, avec qui elle forme le duo fribourgeois aux Etats.

Difficile pour Johanna Gapany

Pour Johanna Gapany, avec ses 30'538 voix la tâche s'est révélée plus difficile. La Bulloise de 35 ans avait pris le siège du centriste Beat Vonlanthen en 2019. Elle a fait son nid à Berne, mais certaines de ses positions sociales ont pu retenir des électeurs centristes de glisser son nom avec celui d'Isabelle Chassot.

Alizée Rey, 36 ans, a bénéficié de son côté d'une alliance de gauche scellée bien en amont du 22 octobre. Elle a réalisé un score solide de 29'624 suffrages. Au final, elle termine à seulement 914 voix de Johanna Gapany.

13h00

Johanna Gapany arrive juste devant Alizée Rey

Après dépouillement dans 123 des 126 communes du canton. Isabelle Chassot obtient 36'670 suffrages. Derrière, les scores se sont rapprochés avec les résultats des trois communes les plus peuplées, Fribourg, Bulle et Villars-sur-Glâne, qui votent davantage à gauche que la campagne.

Johanna Gapany affichait ainsi pour sa part 29'110 voix. Quant à Alizée Rey, qui a terminé quatrième le 22 octobre, elle concentre sur sa personne 28'525 suffrages. Le taux de participation atteint pour l'heure 34,11%, contre 45,35% au terme du 1er tour il y a trois semaines.

Il manque encore les résultats de quatre communes, dont Morat.

>> Point de situation dans le 12h45 :

Élections fédérales : Hannah Schlaepfer revient sur les résultats serré dans le canton Fribourg.
Élections fédérales : Hannah Schlaepfer revient sur les résultats serré dans le canton Fribourg. / 12h45 / 1 min. / le 12 novembre 2023

12h30

Le duo Chassot-Gapany toujours en tête

Après dépouillement de 71 communes sur 127, Isabelle Chassot (12'848 voix) fait toujours la course en tête devant Johanna Gapany (11'209). La socialiste Alizée Rey obtient 8359 suffrages. Les résultats de Fribourg, de Bulle et de Villars-sur-Glâne ne sont pas encore connus.

12h15

Les premiers résultat sont tombés

Les sortantes centriste Isabelle Chassot et PLR Johanna Gapany sont en tête dimanche du 2e tour de l'élection au Conseil des Etats à Fribourg, après dépouillement de 38 des 126 communes du canton. La troisième candidate, la PS Alizée Rey, est distancée pour l'instant.

Isabelle Chassot obtient à ce stade 6231 suffrages, alors que Johanna Gapany en affiche 5496. Quant à Alizée Rey, qui a terminé quatrième le 22 octobre, elle concentre sur sa personne 3739 voix. Les résultats des trois communes les plus peuplées, Fribourg, Bulle et Villars-sur-Glâne, ne sont pas encore disponibles.

Forum

Le grand débat du 2e tour

Le socialiste Carlo Sommaruga, la Verte Lisa Mazzonne, le MCG Mauro Poggia et l'UDC Céline Amaudruz ont débattu le 2 novembre lors de l'émission Forum.

Le grand débat - Les candidats au Conseil des Etats à Genève
Le grand débat - Les candidats au Conseil des Etats à Genève / Forum / 28 min. / le 2 novembre 2023

Duo surprise et inédit pour la droite

Une discipline de vote qui sera cruciale

A Genève, la droite ne veut pas une nouvelle fois laisser passer sa chance de revenir au Conseil des Etats. Très populaire au bout du lac, le MCG Mauro Poggia, 64 ans, a créé la sensation lors du premier tour en arrivant en première position.

Mauro Poggia, Lisa Mazzone, Carlo Sommaruga et Céline Amaudruz. [Keystone]

L'ex-conseiller d'Etat est en lice avec la vice-présidente de l'UDC Suisse Céline Amaudruz, 44 ans. La conseillère nationale réélue s'est placée en quatrième position au premier tour.

Ce ticket inédit est conforme aux engagements pris dans le cadre de l'alliance genevoise. Le PLR, le Centre, l'UDC et le MCG avaient décidé de ne maintenir que les deux meilleurs candidats de droite du premier tour. L'UDC et le MCG, ravis de ne plus être de simples porteurs d'eau, ont ainsi le champ libre pour le deuxième tour.

Reste que cette stratégie, même si elle a été officiellement approuvée, suscite du mécontentement auprès de certains membres du Centre et du PLR peu enclins à frayer avec la droite populiste. Les Femmes du Centre se sont ainsi désolidarisées de cette alliance en refusant d'accorder leur soutien à l'UDC. La discipline de vote sera la clé pour gagner cette élection qui reste très ouverte.

>> Voir le sujet du 19h30 :

Élections fédérales: À Genève, la droite confirme son alliance pour le second tour de l’élection au Conseil des États
Élections fédérales: À Genève, la droite confirme son alliance pour le second tour de l’élection au Conseil des États / 19h30 / 1 min. / le 24 octobre 2023

Seize ans de règne aux Etats pour la gauche

Un appel à voter compact qui fonctionne toujours

La gauche, qui représente Genève aux Etats sans partage depuis 2007, compte bien conserver ses deux fauteuils. Alliés dès le premier tour, la Verte Lisa Mazzone, âgée de 35 ans, et le socialiste Carlo Sommaruga, 64 ans, ont terminé en deuxième et troisième position, dans un mouchoir de poche.

L'appel à voter compact, qui a fonctionné au premier tour, devrait à nouveau être suivi le 12 novembre. Les deux sénateurs sortants bénéficieront du soutien de la gauche radicale qui a retiré ses quatre candidats largement distancés. Ils devraient aussi engranger des voix des Vert'libéraux qui ont retiré leur candidat en appelant à voter pour ceux qui défendent une société durable, ouverte et égalitaire.

Les milieux syndicaux, associatifs et féministes ont aussi exprimé leur soutien aux deux candidats de gauche. Ils entendent faire barrage aux représentants de "partis anti-frontaliers, xénophobes, rétrogrades, climatosceptiques, contre les locataires et à la botte des lobbies économiques, de la santé et de l’immobilier".

>> Voir le sujet du 19h30 :

Élection au Conseil des États: À Genève, la gauche se mobilise sur le terrain pour conserver ses deux sièges que la droite lorgne
Élection au Conseil des États: À Genève, la gauche se mobilise sur le terrain pour conserver ses deux sièges que la droite lorgne / 19h30 / 2 min. / le 4 novembre 2023

22 octobre

Rappel des résultats pour l'élection au Conseil des Etats

Avec 38'761 voix, Mauro Poggia a créé la surprise au premier tour de la course au Conseil des Etats. L'ancien conseiller d'Etat genevois a devancé la Verte Lisa Mazzone (38'019 voix) et le sortant socialiste Carlo Sommaruga (37'838 voix).

Avec 28'365 voix, Céline Amaudruz est arrivée en quatrième position et est la seconde candidate la mieux classée de l'Alliance genevoise, qui regroupe le PLR, le Centre, l'UDC et le MCG. Elle a toutefois obtenu près de 10'000 voix de moins que le mieux élu, Mauro Poggia.

22 octobre

Rappel des résultats de l'élection pour le Conseil national

A Genève, les Vert-e-s ont chuté le dimanche 22 octobre à l'élection du Conseil national. Par rapport à il y a quatre ans, la formation a essuyé un recul de 8,7%. Il lui a fallu abandonner l'un de ses trois sièges à la Chambre du peuple. Les socialistes ont quant à eux gagné un siège alors que le MCG, avec 9,75% des suffrages, a fait son grand retour sous la Coupole, y envoyant deux de ses représentants.

Le vice-président du parti Vert'libéral, Michel Matter, s'est trouvé également du côté des perdants de l'élection. Le conseiller national va devoir quitter Berne à la fin de l'année, après un mandat. Chez les Vert-e-s, c'est la sortante Isabelle Pasquier-Eichenberger qui a fait les frais des mauvais résultats de sa formation et qui a perdu son siège. De son côté, l'extrême gauche, partie divisée, n'est pas parvenue à conserver le fauteuil qu'occupait Stefania Prezioso.

L'UDC, qui a obtenu 14,2% des voix, en progression de 1,3%, conserve deux élus au Conseil national. La formation talonne dorénavant le PLR, qui a recueilli 15,35% des suffrages et maintient également ses deux sièges.

Le Centre a enregistré quant à lui une légère érosion de son électorat (-0,26%) et a obtenu 7,01% des voix. Le sortant Vincent Maitre a conservé son siège.

22 octobre

Le dossier complet

Retour sur les événements de la journée du 22 octobre, avec les résultats détaillés, nos interviews, nos débats et nos décryptages.

Le site des élections fédérales 2023