Modifié le 02 juin 2017 à 16:18

Bataille médiatique à Moutier entre les pro-Jurassiens et les pro-Bernois

Moutier devra décider le 18 juin de son appartenance cantonale.
La tension monte à deux semaines du vote sur l’appartenance cantonale de Moutier Le 12h30 / 2 min. / le 02 juin 2017
Les partisans et les opposants au transfert de Moutier dans le canton du Jura se sont affrontés par conférence de presse interposée vendredi, à deux semaines d'un vote qui cristallise les tensions dans la ville du Jura bernois.

Lors de sa conférence de presse, le comité "Moutier, ville jurassienne" a présenté six affiches de campagne ainsi qu'un "passeport jurassien" pour tenter de convaincre les électeurs des avantages d'un transfert cantonal. "Ce document synthétise nos arguments en faveur du oui sous forme ludique et sympathique", a expliqué le directeur de campagne du comité Laurent Coste.

La "tromperie" bernoise dénoncée

Les militants séparatistes ont par ailleurs annoncé qu'ils ne déposeraient pas de recours après les calculs erronés de l'administration bernoise péjorant les recettes fiscales de la Ville de Moutier, bien qu'ils considèrent que "ces informations trompeuses" pourraient avoir "induit en erreur" les électeurs ayant voté par correspondance. "Dès lors se pose la question de la régularité du vote", ont-il ajouté.

"Nous pensons que la tromperie du canton de Berne pourrait donner lieu à un recours, un recours qui selon toute vraisemblance aurait de bonnes chances d'aboutir", a déclaré André Montavon, porte-parole de "Moutier, ville jurassienne". Mais le comité autonomiste ne va rien entreprendre au niveau juridique et laisser le scrutin se dérouler normalement pour aller de l'avant.

Pour rappel, la Direction des finances bernoise a reconnu mardi avoir commis une erreur de 10 millions de francs portant sur les recettes fiscales de Moutier, montant qu'elle avait rendu public en mars. La Ville de Moutier rapporte ainsi de l'argent au canton de Berne, et non l'inverse. Le gouvernement bernois a présenté ses excuses.

>> Lire: Le mea culpa du canton de Berne sur le coût supposé de la ville de Moutier

Crainte sur l'Hôpital du Jura bernois

A quelques centaines de mètres de là, l'UDC du Jura bernois tenait sa dernière conférence de presse avant le 18 juin. Fer de lance du maintien de Moutier dans le canton de Berne, le parti a répété les dangers qui pèseraient sur le site prévôtois de l'Hôpital du Jura bernois en cas de transfert de la ville dans le canton du Jura.

A ce titre, le président du parti Patrick Tobler s'est livré à une mise en scène, faisant mine d'être victime d'un malaise. Objectif: montrer que l'ambulance met 11 minutes de plus pour arriver sur place si elle part de Delémont plutôt que de Moutier.

Pour le conseiller national Manfred Bühler, seul un non de Moutier permettrait de jeter les bases pour régler de façon définitive le conflit jurassien. Il estime qu'en cas de oui le 18 juin, les autonomistes relanceront une nouvelle Question jurassienne avec de nouveaux conflits potentiels. "Croire qu'un oui résoudra le conflit jurassien est une illusion", a déclaré Manfred Bühler.

dk avec ats

Publié le 02 juin 2017 à 16:14 - Modifié le 02 juin 2017 à 16:18