Publié

L'agrivoltaïsme, qui combine panneaux solaires et agriculture, encouragé par le canton de Berne

Zoom - Le canton de Berne encourage l'agrivoltaïsme [RTS]
Zoom - Le canton de Berne encourage l'agrivoltaïsme / La Matinale / 2 min. / le 17 mars 2022
Le Grand Conseil bernois a accepté jeudi à l'unanimité une motion visant à fixer un nouveau cadre légal en matière d'agriculture. L'objectif: encourager l'usage intelligent des panneaux solaires sur des exploitations paysannes. Le plus grand canton agricole du pays pourrait se faire l'un des pionniers de l'agrivoltaïsme.

Produire de l'énergie renouvelable et donner un coup de pouce à l'agriculture. L'agrivoltaïsme - néologisme formé des termes "agriculture" et "photovoltaïque" - désigne l'usage intelligent de panneaux solaire dans des exploitations agricoles. Il s'agit de produire de l'énergie renouvelable tout en disposant judicieusement les installations pour qu'elles bénéficient directement aux récoltes.

Il ne s'agit donc pas simplement d'équiper une ferme avec des panneaux solaires: ces panneaux, en plus de fournir de l'énergie, doivent eux-mêmes servir l'agriculture. Par exemple, installer des panneaux au-dessus d'un verger permet de protéger les arbres fruitiers sensibles aux intempéries. Et avec quelques technologies de pilotage automatique, les panneaux peuvent s'orienter en fonction de l'ensoleillement et des besoins des plantes ou des arbres. Ils pourraient aussi récupérer l'eau de pluie pour l'arrosage.

Assouplir le cadre légal

L'agrivoltaïsme faisait l'objet d'une motion parlementaire déposée au Grand Conseil bernois par le député PLR Peter Dütschler. Le texte demande que le canton pose un cadre légal pour autoriser cette pratique, et qu'il encourage la mise en place d'installations pilotes. Le texte a été accepté jeudi sans discussions à l'unanimité. Le Conseil exécutif bernois y était également favorable.

Car à l'heure actuelle, il est très compliqué de poser des panneaux solaires dans les champs. Le droit fédéral stipule clairement que seules les constructions nécessaires à la pratique de l'agriculture sont autorisées sur les zones agricoles.

Même s'il s'agit d'une législation fédérale, le canton de Berne, principal producteur agricole de Suisse, pourrait ouvrir la voie et faire pression en faveur de cette pratique. Et avec les épisodes d'intempéries extrêmes appelés à se multiplier dans les prochaines années, notamment les canicules ou les chutes de grêle, la nécessité de l'agrivoltaïsme pourrait se faire d'autant plus évidente.

Le Département fédéral de l'environnement a d'ailleurs déjà mené une procédure de consultation autour d'un possible assouplissement de ces dispositions strictes sur l'aménagement des zones agricoles. Celle-ci s'est terminée au début de cette année.

Célia Bertholet/jop

Publié