Le suivi de la situation en Ukraine. [Keystone]
Publié Modifié

Jens Stoltenberg: "La guerre en Ukraine pourrait durer des années"

- La guerre en Ukraine pourrait durer "des années", a mis en garde le secrétaire général de l'OTAN dans un entretien publié dimanche par le quotidien allemand Bild.

- L’Europe et le Royaume-Uni veulent renforcer leur embargo sur le pétrole russe, en interdisant aux assureurs et réassureurs de couvrir les navires qui le transportent, une mesure qui ne plaît pas à Joe Biden, soucieux d'éviter une nouvelle hausse du coût des carburants quelques mois avant les élections de mi-mandat.

- Les troupes ukrainiennes ont indiqué avoir repoussé des attaques russes dans des villages situés près de Severodonetsk, ville clef de l'est du pays, où les deux armées se livrent des batailles sanglantes depuis des semaines, ont annoncé les forces armées de Kiev.

Suivi assuré par RTSinfo

00h00

Le suivi des événements de lundi

23h00

L'Autriche réactive une usine à charbon

Le gouvernement autrichien, confronté à la diminution des livraisons de gaz russe, a annoncé le prochain redémarrage d'une centrale à charbon désaffectée à Mellach (sud), afin de pouvoir pallier une éventuelle pénurie.

L'objectif est "qu'elle puisse à nouveau produire de l'électricité, à partir du charbon, en cas d'urgence", a annoncé la chancellerie.

Le processus devrait prendre plusieurs mois, a précisé le ministère de l'Environnement interrogé par l'agence de presse APA.

Le site de Mellach, dernière centrale au charbon d'Autriche, avait été fermé au printemps 2020, dans le cadre de la volonté du gouvernement d'éliminer cette source d'énergie polluante et de produire 100% d'électricité d'origine renouvelable d'ici 2030.

21h20

Volodymyr Zelensky "a fait une mutation totale"

Établi depuis 8 ans en Ukraine, le journaliste Stefan Siohan a récemment publié avec Régis Genté la première biographie du président ukrainien Volodymyr Zelensky: "Dans la tête d'un héros".

Invité dans le 19h30, il se remémore sa première rencontre avec le futur président de l'Ukraine au cours d'un repas avec des journalistes étrangers, quelques semaines avant le premier tour de l'élection.

"A ce moment, nous nous sommes rendus compte que c'était un amateur total qui candidate au poste de président. Mais ce n'est pas un idiot. Il a fait une mutation totale, y compris lorsqu'il a pris l'habit de président. Il représente maintenant les intérêts de la population, même au-delà de ceux qui ont voté pour lui", explique le reporter français.

>> Voir son interview complète dans le 19h30 :

Interview avec le journaliste Stéphane Siohan qui vient de sortir la première biographie de Volodymyr Zelensky
Interview avec le journaliste Stéphane Siohan qui vient de sortir la première biographie de Volodymyr Zelensky / 19h30 / 4 min. / le 19 juin 2022

>> Voir aussi le portrait de Volodymyr Zelensky :

Le président Volodymyr Zelensky est devenu le visage de la résistance ukrainienne et s'est hissé au rang de véritable héros
Le président Volodymyr Zelensky est devenu le visage de la résistance ukrainienne et s'est hissé au rang de véritable héros / 19h30 / 1 min. / le 19 juin 2022

17h45

Rabat appelle Moscou à garantir un procès en appel "équitable"

Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), un organisme officiel au Maroc, a appelé les autorités russes à garantir un "procès équitable" en appel à un jeune Marocain de 21 ans condamné à mort par les séparatistes prorusses pour avoir combattu avec l'armée ukrainienne.

Selon son père, le jeune homme, qui a obtenu la nationalité ukrainienne en 2020, "n'est pas un mercenaire" et a été "victime d'une manipulation".

Toutefois, selon un ami du jeune Marocain, connu par ses amis en Ukraine sous le nom de "Brian", a intégré l'armée ukrainienne l'été dernier et leur avait dit qu'il voulait "mourir en héros".

Silencieux jusqu'à lundi soir, le gouvernement marocain a réagi par la voix de son ambassade en Ukraine en précisant seulement que le jeune homme "a été capturé portant l'uniforme de l'armée de l'Etat d'Ukraine, en tant que membre d'une unité de la Marine ukrainienne" et qu'il "se trouve actuellement emprisonné par une entité qui n'est reconnue ni par les Nations unies ni par le Maroc", sans autre commentaire.

12h40

L'Ukraine dit avoir repoussé des attaques russes près de Severodonetsk

Les troupes ukrainiennes ont indiqué avoir repoussé des attaques russes dans des villages situés près de Severodonetsk, ville clef de l'est du pays, où les deux armées se livrent des batailles sanglantes depuis des semaines, ont annoncé les forces armées de Kiev.

"L'ennemi a battu en retraite et se regroupe", a déclaré l'armée ukrainienne sur Facebook. Elle a ajouté que les forces russes "prenaient d'assaut" le village d'Orikhove, mais que les troupes ukrainiennes avaient "repoussé avec succès" une attaque près de ce village.

Samedi, des responsables ukrainiens ont déclaré que de féroces batailles se déroulaient dans des localités à l'extérieur de Severodonetsk, qui, selon eux, sont principalement, mais pas entièrement, sous contrôle russe.

"Toutes les déclarations des Russes selon lesquelles ils contrôlent Severodonetsk sont des mensonges. Ils contrôlent la majorité de la ville mais ils ne la contrôlent pas entièrement", a déclaré dimanche le gouverneur local Serguiï Gaïdaï sur Telegram.

10h40

Mesures d'urgence en Allemagne pour sécuriser son approvisionnement en gaz

L'Allemagne va prendre des mesures d'urgence pour sécuriser son approvisionnement face aux baisses récentes de livraison de gaz russe, impliquant notamment un recours accru au charbon, a indiqué le gouvernement dimanche.

"Pour réduire la consommation de gaz, il faut utiliser moins de gaz pour produire de l'électricité. A la place, les centrales à charbon devront être davantage utilisées", a déclaré le ministère de l'Economie dans un communiqué.

Le gouvernement réagit aux annonces, cette semaine, de plusieurs baisses de livraison de gaz par le russe Gazprom, via Nord Stream, sur fond de bras de fer entre les pays occidentaux et la Russie.

La décision est un revirement pour ce gouvernement de coalition faisant la part belle aux Verts et qui a promis de sortir du charbon d'ici à 2030. "C'est amer, mais c'est indispensable pour réduire la consommation de gaz", a réagi le ministre écologiste de l'Economie Robert Habeck.

07h15

Conférence de Lugano: un bon point pour la Suisse, selon l'Ukraine

Kiev met au crédit de la Suisse l'organisation de la conférence au début juillet à Lugano sur la reconstruction de l'Ukraine, déclare son ambassadeur en Suisse. Ce dernier espère cependant que Berne s'associera à de nouvelles sanctions contre Moscou.

L'ambassadeur d'Ukraine en Suisse Artem Rybchenko estime en outre, dans un entretien sur le site en ligne blue News, que la Suisse pourrait en faire un peu plus pour traquer l'argent des oligarques russes dans les banques suisses. "Il serait très utile que la Suisse puisse réviser ses lois".

Dimanche 06h30

Jens Stoltenberg: "La guerre en Ukraine pourrait durer des années"

La guerre en Ukraine pourrait durer "des années", a mis en garde le secrétaire général de l'OTAN dans un entretien publié dimanche par le quotidien allemand Bild.

"Nous devons nous préparer à ce que cela puisse durer des années", a indiqué Jens Stoltenberg. "Nous ne devons pas faiblir dans le soutien à l'Ukraine, même si les coûts sont élevés, non seulement en ce qui concerne le soutien militaire mais aussi en raison des prix de l'énergie et de l'alimentation qui montent".

Jens Stoltenberg, le 16 juin 2022 lors d'une réunion de l'Otan à Bruxelles. [AP/Keystone - Olivier Matthys]

Ces coûts ne sont rien en comparaison de celui payé quotidiennement par les Ukrainiens au front, a jugé le chef de l'alliance atlantique. En outre, si le président russe Vladimir Poutine devait atteindre ses objectifs en Ukraine, comme lors de l'annexion de la Crimée en 2014, "il nous faudrait alors payer un prix encore plus important", a jugé Jens Stoltenberg.

Il a dans ce contexte exhorté les pays de l'alliance à poursuivre leurs livraisons d'armes à Kiev. "Avec des armes modernes supplémentaires, la probabilité pour l'Ukraine de pouvoir repousser les troupes de [Vladimir] Poutine du Donbass augmenterait", a-t-il assuré.

Jens Stoltenberg a indiqué plus tôt dans la semaine que les alliés continueraient à fournir à l'Ukraine des armes lourdes et des systèmes à longue portée et qu'il s'attendait à ce qu'ils conviennent d'un nouveau programme d'aide au pays lors d'un sommet de l'Alliance prévu à Madrid les 28, 29 et 30 juin.

22h25

Boris Johnson appelle les alliés de l'Ukraine à la soutenir fermement et longtemps

"Les alliés de l'Ukraine doivent soutenir Kiev fermement et longtemps s'ils ne veulent pas voir l'"agression" triompher en Europe comme jamais depuis la Seconde Guerre mondiale", estime samedi le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Les pays qui soutiennent l'Ukraine face à l'invasion russe doivent garder leur sang-froid et s'assurer que Kiev aura "l'endurance stratégique pour survivre et au final l'emporter", écrit-il dans une tribune publiée par le Sunday Times.

Le Premier ministre britannique a offert au président ukrainien Volodymyr Zelensky une intensification de l'aide militaire britannique pour aider ses troupes à combattre les forces russes, vendredi lors d'une visite surprise à Kiev.

22h05

L'impact des cyberattaques dans la guerre

En parallèle des attaques sur le terrain, plusieurs cyberattaques ont également lieu. Alors que l'ONG CyberPeace Institute a relevé une augmentation de celles-ci depuis le début de la guerre, "cette guerre marque un tournant dans l'histoire des conflits armés", déclare Stéphane Duguin, directeur de l'ONG au micro de Forum.

Les attaques sont diverses et vont de la désinformation au piratage des systèmes. Leur but est de détruire non seulement les systèmes de chaque pays mais également "la confiance des populations dans le service public", explique Stéphane Duguin. Et d'ajouter: "la guerre change dans le temps et dans l'espace."

>> L'interview complète de Stéphane Duguin :

Les cyber-attaques se multiplient depuis le début de la guerre en Ukraine. [Keystone]Keystone
Quel est l’impact des cyberattaques depuis le début de la guerre en Ukraine? Interview de Stéphane Duguin / Forum / 6 min. / le 18 juin 2022

19h30

Joe Biden s'oppose à l'interdiction d'assurance du transport de pétrole russe

L’Europe et le Royaume-Uni veulent renforcer leur embargo sur le pétrole russe, en interdisant aux assureurs et réassureurs de couvrir les navires qui le transportent, une mesure qui ne plaît pas à Joe Biden, soucieux d'éviter une nouvelle hausse du coût des carburants quelques mois avant les élections de mi-mandat.

Cette mesure empêcherait la Russie de rediriger ses livraisons pétrolières vers d'autres pays. En effet, les pétroliers étant soumis à des normes de sécurité, ils doivent être assurés pour avoir le droit d'accoster dans les ports ou pour naviguer sur des passages importants comme le Bosphore ou le Canal de Suez.

Le marché de l'assurance et de la réassurance est actuellement détenu majoritairement par des entreprises européennes et britanniques. De son côté, la Russie tente de mettre en place un système alternatif. La RNRC (la compagnie nationale russe de réassurance) contrôlée par l'Etat couvrirait ainsi ces pétroliers.

>> Plus d’explications dans Forum :

Le prix du pétrole a dépassé 100 dollars le baril. [Keystone - Kay Nietfeld]Keystone - Kay Nietfeld
Joe Biden demande à l’Europe de lever l’interdiction d’assurance des navires transportant du pétrole russe / Forum / 2 min. / le 18 juin 2022

19h20

Une aide humanitaire suisse très forte

La population suisse a donné 125 millions de francs à la Chaîne du Bonheur pour aider l’Ukraine. Une majorité (80%) de cette somme est directement investie en Ukraine ou dans les pays environnants via des ONG suisses sur place et le restant en Suisse.

Ces ONG viennent en aide aux plus de 7 millions de déplacés internes, en ouvrant des refuges par exemple, et cela demande de mettre en place plusieurs infrastructures. De plus, elles distribuent de l’argent liquide pour que les personnes puissent se nourrir ou acheter des biens.

>> Le reportage de Forum à ce sujet :

Une voiture roule à côté d'un bâtiment résidentiel endommagé à Irpin, près de Kiev, en Ukraine, le 16 juin 2022. [Keystone - ROMAN PILIPEY]Keystone - ROMAN PILIPEY
La Chaîne du Bonheur lève plus de 124 millions de francs en Suisse pour l’Ukraine / Forum / 2 min. / le 18 juin 2022

17h15

Cinq civils tués et 12 blessés dans des bombardements à Donetsk

Cinq civils ont été tués et 12 autres ont été blessés samedi dans des bombardements ukrainiens à Donetsk, dans l'est séparatiste de l'Ukraine, ont indiqué les autorités locales prorusses dans un communiqué.

"A la suite des bombardements des forces ukrainiennes, cinq personnes ont été tuées et 12 autres ont été blessées dans la République populaire de Donetsk (DNR)", a indiqué l'état-major des autorités locales dans le communiqué publié sur Telegram.

13h25

Volodymyr Zelensky à Mykolaïv, dans le sud du pays

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dont les déplacements hors de la capitale Kiev sont rares depuis le début de l'invasion russe, a effectué samedi, pour la première fois, une visite dans la localité de Mykolaïv dans le sud de l'Ukraine.

Une vidéo, diffusée par la présidence ukrainienne, le montre en train d'inspecter un immeuble résidentiel très endommagé et tenir des réunions avec des responsables locaux.

Mykolaïv, ville portuaire et industrielle de près d'un demi-million d'habitants avant la guerre, est toujours sous contrôle ukrainien, mais elle est proche de la région de Kherson, occupée par les Russes. Elle reste une cible de Moscou, car elle se trouve sur la route vers Odessa, le plus grand port d'Ukraine, à 130 km au sud-ouest.

12h30

"Batailles féroces" dans des villages proches de Severodonetsk

Les autorités ukrainiennes ont fait état samedi de "batailles féroces" dans les villages situés près de la localité de Severodonetsk (est), dont les troupes russes tentent de prendre le contrôle depuis des semaines.

"Maintenant, les batailles les plus féroces se déroulent près de Severodonetsk. Ils (les Russes) ne contrôlent pas entièrement la ville", a indiqué sur Telegram le gouverneur de la région orientale de Lougansk, Serguiï Gaïdaï.

"Dans les villages voisins, les combats sont très difficiles - à Toshkivska, Zolote. Ils essaient de percer mais échouent", a-t-il déclaré.

"Nos défenseurs combattent les Russes dans toutes les directions. Récemment, ils ont abattu un avion et fait des prisonniers", a-t-il dit.

Lyssytchansk "lourdement bombardée"

Serguiï Gaïdaï a également déclaré que Lyssytchansk - une ville sous contrôle ukrainien séparée de Severodonetsk par une rivière - est "lourdement bombardée".

"Ils ne peuvent pas s'en approcher et c'est pourquoi ils ne font que tirer sur la ville avec des frappes aériennes", a-t-il dit. La situation est "très dangereuse dans la ville".

Serguiï Gaïdaï a fait état de "davantage de destruction" à l'usine chimique Azot à Severodonetsk, où des centaines de civils sont réfugiés.

09h00

Les Russes consolident leur emprise sur l'île aux Serpents

L'armée russe a renforcé son emprise sur l'île aux Serpents en mer Noire, déployant plusieurs systèmes de défense, laissant présager qu'elle ne compte pas lâcher facilement ce point stratégique malgré les menaces que font planer les nouveaux systèmes d'artillerie et les tirs de missiles ukrainiens.

Les dernières images satellites en source ouverte de cet îlot au large des côtes ukrainiennes et roumaines permettent de distinguer différents systèmes de défense sol-air, et les Russes en ont aussi installé sur des navires positionnés à proximité pour encore renforcer la bulle de protection.

"Les Russes ont déployé sur l'île plusieurs systèmes anti-aériens couvrant différents spectres de menaces, SA-13, Pantsir, Tor, canons anti-aériens ZU-23-2", relève le chercheur français Pierre Grasser, spécialiste de la Défense russe associé au laboratoire Sirice de la Sorbonne.

Samedi 04h20

La télévision publique russe diffuse des vidéos de deux Américains portés disparus en Ukraine

Une chaîne de télévision publique russe a diffusé vendredi sur les réseaux sociaux des vidéos de deux Américains partis se battre comme volontaires auprès des forces ukrainiennes et portés disparus depuis plusieurs jours.

Le département d'Etat américain a également fait état d'informations sur la disparition "lors de ces dernières semaines" d'un troisième citoyen américain.

Les circonstances dans lesquelles les deux anciens militaires s'exprimaient, et qui les détient, ne sont pas claires à ce stade.

00h00

Le déroulé de la journée de vendredi

>> Le détail des événements lors de la journée de mardi : Le naufrage du Moskva a fait un mort et 27 disparus, annonce la Russie