Modifié

La mobilisation anti-islam en chute libre à Dresde

Le mouvement a souffert du départ de son chef Lutz Bachmann. [AP Photo/Jens Meyer - Keystone]
Le mouvement a souffert du départ de son chef Lutz Bachmann. [AP Photo/Jens Meyer - Keystone]
Les rassemblements du mouvement Pegida s'essoufflent en Allemagne. Lundi soir, quelque 2000 manifestants ont répondu présent à Dresde, contre 25'000 en janvier dernier.

Environ 2000 manifestants ont participé lundi soir au 14e rassemblement du groupe anti-islam allemand Pegida à Dresde. Une mobilisation en chute libre depuis l'éclatement du mouvement, selon la police.

Créé en octobre dernier à Dresde, le mouvement des "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident" avait culminé à 25'000 personnes le 12 janvier, dans le sillage des attaques djihadistes à Paris, et multiplié les déclinaisons dans d'autres villes allemandes.

Démissions en chaîne

Mais Pegida s'est depuis déchiré, perdant le 21 janvier son chef Lutz Bachmann, après la parution dans la presse d'une photo le montrant grimé en Adolf Hitler et la révélation de propos xénophobes qu'il a tenus.

Cinq autres dirigeants avaient démissionné une semaine plus tard, exaspérés selon la presse par le rôle occulte que Lutz Bachmann conservait au sein du mouvement et partisans d'une ligne moins radicale.

afp/mo

Publié Modifié