Modifié le 28 août 2014 à 08:51

De nouveaux chars russes ont pénétré en Ukraine, selon Kiev

L'armée ukrainienne affirme avoir repéré une colonne d'une centaine de véhicules à 80 kilomètres de Donetsk.
Premiers succès militaires des séparatistes ukrainiens depuis juillet Le Journal du matin / 1 min. / le 28 août 2014
Kiev a évoqué mercredi une nouvelle incursion russe dans le sud-est de l'Ukraine. Ces mouvements interviennent au lendemain d'une rencontre sans réel résultat entre les présidents russe et ukrainien.

Au lendemain de la rencontre en tête-à-tête entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Petro Porochenko, l'armée ukrainienne a fait état mercredi de la progression de chars venus de Russie dans une nouvelle zone de combats dans le sud-est du pays.

Une colonne de 100 véhicules "dont des chars, des blindés, des lance-roquettes multiples Grad, avance sur la route Starobechevé-Telmanové" et se dirige vers la localité de Telmanové, à une vingtaine de kilomètres de la frontière russe et à 80 km au sud de Donetsk, place forte des rebelles pro-russes, a affirmé l'armée.

Désescalade souhaitée

Cette nouvelle incursion russe intervient alors que Vladimir Poutine et Petro Porochenko ont exprimé mardi à l'issue d'un entretien à Minsk, en Biélorussie, leur souhait d'une désescalade du conflit dans l'est de l'Ukraine.

Le président russe a toutefois déclaré que la crise ukrainienne devait être résolue par les Ukrainiens entre eux, la considérant comme une "affaire interne".

Lire aussi: Le premier entretien entre Poutine et Porochenko donne peu de résultats

agences/tmun

Publié le 27 août 2014 à 15:11 - Modifié le 28 août 2014 à 08:51

Mesures suisses durcies contre la Russie

La Suisse a décidé de durcir ses mesures contre la Russie liées à la situation en Ukraine, selon un communiqué publié mercredi par les autorités à Berne. Onze noms ont été ajoutés à la liste des personnes et des entreprises avec lesquelles les intermédiaires financiers ne sont pas autorisés à nouer de nouvelles relations d'affaires.

Par ailleurs, la Suisse a pris des mesures pour empêcher le contournement des sanctions internationales en lien avec la situation en Ukraine.

Pas de convoi humanitaire russe via le CICR

Le CICR n'est pas en mesure de s'engager dans la distribution de l'aide humanitaire d'un second convoi russe dans l'est de l'Ukraine tant que les deux pays n'auront pas trouvé un accord, a affirmé mercredi un porte-parole de l'organisation.

De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a prévenu que le deuxième convoi humanitaire que la Russie entend envoyer dans l'est de l'Ukraine "ne sera pas le dernier".

L'appel à l'OTAN de Kiev

Kiev attend que l'OTAN prenne des "décisions cruciales" en faveur d'une "aide pratique" à destination de l'Ukraine lors du sommet de l'Alliance le 4 septembre, a déclaré mercredi le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

"Nous attendons de nos partenaires occidentaux et de l'Alliance (...) des décisions cruciales au sommet du 4 septembre", a-t-il ainsi affirmé en ouverture du conseil des ministres.

La localité de Telmanové où une colonne de chars a été aperçue: