Modifié

Une soixantaine de personnes ont perdu la vie après de fortes pluies en Inde

Près de 50 personnes ont perdu la vie après de fortes pluies en Inde. [AFP]
Près de 50 morts après de fortes pluies en Inde / Le Journal horaire / 11 sec. / le 14 août 2023
Une soixantaine de personnes ont péri en Inde, dont neuf dans l'effondrement d'un temple, au cours d'inondations massives et de glissements de terrain dévastateurs, ont annoncé lundi les autorités.

Plusieurs jours de pluies torrentielles ont détruit des ponts et des bâtiments, emporté des véhicules dans les Etats indiens de l'Uttarakhand et de l'Himachal Pradesh, situés dans le nord du pays.

Dans l'Himachal Pradesh, le plus touché par les intempéries, au moins 50 personnes sont mortes au cours des dernières 24 heures, a déclaré le Premier ministre de cet Etat Sukhvinder Singh Sukhu.

"Jamais auparavant on n'a enregistré de telles pluies et plus de 50 morts dans l'État sur une période de 24 heures. Et ce bilan peut encore augmenter car il y a encore environ 20 personnes sous les décombres", a dit tard dans la soirée Sukhvinder Singh Sukhu aux médias. "L'administration locale s'efforce de dégager les débris afin de porter secours aux personnes qui pourraient encore être prises au piège" dans le temple, a-t-il expliqué.

La présidente de l'Inde Droupadi Murmu s'est déclarée "blessée par les pertes de vies humaines dans les accidents liés aux fortes pluies". Elle a également présenté ses condoléances aux familles de l'Etat de l'Himachal Pradesh, le plus touché par les intempéries. Dans les zones les plus atteintes, de grands axes routiers et des lignes électriques ont été fortement endommagés, bloquant ainsi des milliers de personnes. Le réseau ferroviaire a lui aussi subi de lourds dégâts.

Des sauveteurs recherchent des personnes prises au piège après un glissement de terrain près d'un temple à la périphérie de Shimla, dans l'Etat de l'Himachal Pradesh. [Keystone - Pradeep Kumar / AP Photo]

Fermeture des écoles

Dans l'Etat voisin de l'Uttarakhand, les équipes de secours ont tenté de dégager les personnes ensevelies à la suite de glissements de terrain provoqués par les fortes pluies.

Près des rives du Gange, dans la ville touristique de Rishikesh, cinq personnes se sont notamment retrouvées prises au piège sous des débris à la suite d'un glissement de terrain. Parmi elles, seule une jeune fille a été sauvée, a indiqué la police du district, précisant que le reste de sa famille se trouvait toujours bloqué sous les décombres.

Au total, au moins huit personnes ont été tuées depuis vendredi dans cet Etat, selon les autorités qui ont appelé les habitants à rester chez eux et à éviter de s'approcher des rivières. Les écoles de l'Etat ont été fermées.

Facteur aggravant du changement climatique

Lors de la mousson, les inondations et glissements de terrain sont fréquents et entraînent des dégâts considérables, mais leur nombre augmente avec le changement climatique, selon les experts.

En juillet, plusieurs jours de pluies de mousson ont tué au moins 90 personnes en Inde, tandis que la rivière Yamuna, qui traverse la capitale indienne New Delhi a enregistré ses niveaux les plus élevés depuis 1978.

Les pluies de mousson représentent environ 80% des précipitations annuelles en Asie du Sud. Elles sont vitales pour le niveau des rivières, la reconstitution des nappes phréatiques et l'agriculture. Mais elles provoquent aussi décès et destructions causés par des inondations et des glissements de terrain.

ats/iar

Publié Modifié